Recherche

Anciens Articles

samedi 16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 12:00

article precedent 19/22

 

Apres nous en etre mis plein les yeux aux Bonneville Salt Flats, C2 et moi continuons sur l'I-80 vers l'ouest. Nous n'allons pas tres loin : apres deux miles nous trouvons la sortie pour Wendover, Utah, qui touche West Wendover, Nevada. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, West Wendover se trouve a l'ouest de Wendover, comme vous pouvez le verifier sur la carte de notre voyage.

A Wendover il ne se passe pas grand chose. Nous traversons la frontiere invisible entre Utah et Nevada pour arriver a West Wendover ou regne une activite nettement plus intense. Deux raisons a cela : il y a aujourd'hui un rassemblement de voitures anciennes ou de collection (?), et la densite de casinos passe instantanement de zero a douze au pied carré - c'est l'effet 'Nevada'. Une population probablement deja passablement surendettee vient y claquer ses derniers dollars, dans une ambiance moins classe et moins touristique qu'a Las Vegas. Nous ne sommes pas assez miserables pour aller perdre de l'argent dans des machines a sous, mais suffisamment pour aller absorber des nutriments nefastes pour la sante chez Burger King.

 

B-retourSLC 1228S

B-retourSLC 1231S

deux casinos appartenant au meme proprietaire

 

Au Burger King une pub m'informe que les chefs cuisiniers de cette enseigne gastronomique ont commis l'irreparable, franchi l'ultime limite qui separe la dignite humaine de la bassesse animale, mis au point un impensable et improbable melange qui merite a peine le qualificatif de recette. Mes amies, mes amis, Burger King propose depuis quelques semaines le BACON SUNDAE ! Composition : glace vanille, sauce chocolat, et copeaux de bacon. Ahhhh !! De la glace avec des lardons ! Pouark, pouark, pouark...

 

B-retourSLC 1230S

salty, sweet, creamy deliciousness

 

Non, nous n'avons pas essaye . Heureusement pour l'humanite, cette erreur de la nature n'est disponible que temporairement - "Limited Time Only" comme l'indique la pub. Ceci dit, je ne sais pas si le temps suit son cours normal a Wendover et West Wendover. Sur les panneaux d'affichage a l'exterieur du Visitor Center, nous pouvons admirer l'annonce pour le "World of Speed" de Bonneville Salt Flats de... septembre 2008 ! Ca ne fait que quatre ans.

 

B-retourSLC 1227S

zut ! On est en retard

 

Il y a plein de sorties proches les unes des autres sur l'interstate autour de Wendover. L'occasion est trop belle, et j'embete C2 pour que nous fassions quelques passages de frontiere. Bonjour Utah ! Bonjour Nevada ! Bonjour Utah !

 

B-retourSLC 1579S

le panneau "Welcome to Nevada", plutot sobre

 

B-retourSLC 1582S

le "Life Elevated" de l'Utah

 

 

B-retourSLC 1581S

une foret de panneaux passionnants. Nous sommes a 4430 pieds = 1350 metres d'altitude

 

En passant cette frontiere, nous franchissons egalement la limite entre les fuseaux horaires de Pacific Time (l'heure de la cote ouest des Etats-Unis) et de Mountain Time (l'heure de l'Utah, Colorado, etc, mais pas de l'Arizona). Pendant ces manoeuvres intelligentes, nous sommes doublés par un attelage qui n'emeut que moi. Un camion avec deux remorques-citernes !

 

B-retourSLC 1577S

fantastique !

 

Apres ces aneries nous repartons vers l'est et le lac salé. Nous refaisons un arret sur l'aire des "Salt Flats" pour admirer une derniere fois les etendues salées. De l'autre cote de la voie ferree se trouve un objet bizarre. Une fusee pour avancer plus vite sur le sel ? Un canon ?

 

B-retourSLC 1237S

mais qu'est-ce que c'est ?

 

C'est reparti pour la ligne droite de soixante kilometres. Vers la moitie de la distance, des panneaux mettent en garde les conducteurs.

 

B-retourSLC 1584S

des avertissements sur la "fatigued driving"

 

Voici ce que disent les panneaux :

  • drowsy driving causes crashes : la somnolence provoque des accidents
  • drowsy drivers next exit 15 miles : conducteurs fatigués, prochaine sortie a 24 kilometres
  • drowsy drivers pull over if necessary : conducteurs fatigués, arretez-vous sur la bande d'arret d'urgence si necessaire. Notez que "pull over" ne veut pas dire "tirer dessus" mais "se garer sur le cote de la route". Et un "cote de la route" se dit "shoulder". Difficile a deviner sans contexte... ainsi "I've been pulled over on the shoulder by a cop" ne veut pas dire "j'ai remis mon pull sur les epaules a la demande du flic" mais "je me suis fait arreter par un flic"

Tout le monde doit etre en forme aujourd'hui car aucun vehicule n'est arrete sur le bord de la route a part une caravane en train d'admirer une antenne-relais (?) habilement integree dans le decor.

 

B-retourSLC 1537S

une structure non naturelle se cache dans cette photo. Saurez-vous la retrouver ?

 

B-retourSLC 1244S

de retour aux Cedar Mountains avant le Great Salt Lake

 

B-retourSLC 1504S

une derniere curiosite sur la route

 

Wikipedia, qui sait tout, m'indique que ce machin qui ressemble vaguement au palais des mille et une nuits est le Saltair (son site internet est assez nase), une salle de concert dont les predecesseurs furent de flamboyantes celebrites au debut du vingtieme siecle avant de disparaitre dans des incendies en 1925, 1931, et 197?.

De retour a Salt Lake City, notre groupe se scinde en deux : une moitie va piquer un petit roupillon a l'hotel pendant que l'autre moitie va se balader dans la ville avec le but a peine avoué de visiter le capitole. Je vous laisse deviner la composition de ces deux groupes. Bravo ! Vous avez gagne : c'est bien moi, ZPP, qui pars me promener dans la capitale des mormons.

Salt Lake City fut fondee en 1847 par un petit groupe de mormons qui fuyaient les persecutions qu'ils subissaient a l'est des Etats-Unis. Le fondateur de leur religion, Joseph Smith, est d'ailleurs mort lynché par une foule dans l'Illinois (etat ou se trouve Chicago) en 1844. Le nom complet de ce mouvement est "eglise de Jesus-Christ des saints des derniers jours", ou "Church of Jesus Christ of Latter-day Saints" en anglais, abrégé en LDS Church. Il est tentant de penser que ce Joseph Smith dut abuser de LSD pour fonder sa LDS quand on lit la description sur wikipedia de ses visions - apparition de Dieu, Jesus, plus quelques autres messagers celestes - et de l'origine de ses ecrits - il aurait redige son "Livre de Mormon" en traduisant des recits gravés sur des plaques d'or deterrees dans une colline apres une revelation ; plaques que seuls quelques happy few eurent l'honneur de voir 'en vrai'. Fumisterie ou non, l'eglise compterait (d'apres wikipedia) 14 millions de membres et est la religion dominante de l'Utah.

Ayons une pensee pour les tribus indiennes Utes qui ont donne leur nom a l'Utah, et qui ont subi le sort habituel des indiens d'Amerique au dix-neuvieme siecle : confrontation avec les colons blancs, guerre, deportation dans des reserves. Pour davantage de renseignements, veuillez vous reporter aux paroles de la fabuleuse chanson "Run to the Hills" du groupe de metal briton Iron Maiden.

Comme le siege de la LDS Church se trouve a Salt Lake City, la ville compte de nombreux et imposants batiments mormons comme le Salt Lake Temple ou le LDS Conference Center. Il y a beaucoup de monde dans les allees de "Temple Square" (zone autour du Salt Lake Temple) et je ne suis pas certain de distinguer dans la foule qui sont les touristes, qui sont les pelerins, qui sont les missionnaires a la recherche d'ames perdues necessitant une conversion prompte, indolore, et si peu couteuse. Peut-etre ces charmantes jeunes femmes en 'uniforme' et portant badge avec leur prenom font partie de ce dernier groupe, et je regrette beaucoup qu'elles ne viennent pas amorcer une conversion sur ma personne. Meme si je pense etre plus tenté par le LSD que par la LDS.

Je vois bien que vous commencez a trouver cet article un peu long et que vous etes tentes de sauter jusqu'aux photos. Je ferme donc ce chapitre mormon en notant que la question sur le statut de 'secte' de cette eglise n'est pas tranchee. Wikipedia lui-meme recense du pour et du contre. Les mormons semblent toutefois bien moins dangereux pour le cerveau (et le portefeuille) que les scientologues, et ont officiellement abandonne la polygamie depuis 1890 meme si le respect de la femme reste en question.

 

B-retourSLC 1322S

B-retourSLC 1324S

Salt Lake Temple

 

 

B-retourSLC 1326Sdes belles plantes mormonnes. Ah vous vous attendiez a autre chose n'est-ce pas ?

 

Un des dadas des mormons n'est pas le tierce mais la genealogie. Derriere le site FamilySearch.org se cache la LDS Church et son imposante Genealogical Society of Utah, fondee en 1894. Je ne comprends pas exactement le but des mormons, toujours est-il qu'ils proposent leurs services genealogiques gratuitement, alors pourquoi ne pas en profiter ? Je rentre faire un tour dans la Family History Library, un immense batiment en face du Mormon Tabernacle. L'accueil est tres sympathique. Je me vois remettre une etiquette "first time visitor" sur laquelle j'ecris mon prenom avant de la coller sur mon plastron. Apres avoir regarde un film de quelques minutes sur la Genealogical Society, son histoire, ses services, son fonctionnement, je prends l'ascenseur pour descendre dans les sous-sols... Les mormons entassent et donnent acces a des donnees de tous les pays de la planete, et chaque etage de la Library correspond a une zone geographique. Pour la France, il faut descendre au -1.

Pfiou, eh ben ils ont les moyens ces mormons ! Des dizaines de PC en libre-service, des volontaires pour assister les genealogistes en herbe, des visionneuses de micro-films, ca en jette. Quand j'arrive au premier sous-sol ils essaient de trouver quelqu'un qui pourrait m'aider directement en francais mais personne n'est dispo. J'essaie de tapoter un peu sur le clavier d'un des ordinateurs a la recherche de mes aieuls mais je n'obtiens aucun resultat. Bon, ce n'est pas encore complet leur machin. Apres avoir ose me renseigner, j'apprends qu'en raison des lois francaises sur les donnees privees, les mormons (et n'importe qui d'autre je suppose) n'ont pas acces a des informations plus recentes que le debut du vingtieme siecle. Ma connaissance de ma famille ne remontant pas aussi loin, je passe mon tour pour construire un arbre genealogique.

 

B-retourSLC 1311S

au sous-sol "Europe" de la Family History Library a Salt Lake City

 

Je ressors a l'air libre un peu decu, car en plus de n'avoir pu etablir que je descends de Louis ksive, personne n'a tente de me convertir. Ils ne sont vraiment pas proselytiques ces mormons.

A cote de la bibliotheque (rappel : library veut dire bibliotheque en francais, tandis que librairie se dit bookstore en anglais) se trouve une magnifique cabane en rondins restauree de 1847. Et le panneau a cote de la cabane indique que ses occupants, Osmyn et Mary Deuel, comptaient parmi les colons les plus prosperes du moment. Confort precaire tout de meme pour les mormons : je n'apercois ni clim ni modem wifi dans leur palace.

 

B-retourSLC 1313S

B-retourSLC 1312S

chez le couple Deuel 

 

Il est temps maintenant de passer aux choses serieuses : le capitole de l'Utah !

 

article suivant 21/22

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Utarizonah
samedi 16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 10:00

article precedent 18/22

 

Pour ce samedi, derniere journee de notre voyage avant le retour a Boston, j'avais prevu un programme 'light'. Vous verrez souvent le mot 'light' ecrit 'lite' aux Etats-Unis, non pas par meconnaissance de l'orthographe - encore que, on se demande - mais plus par economie. L'anglais-americain, contrairement au ZPP, est une langue efficace dans le nombre de mots utilises pour exprimer quelque chose, et l'americain est tres faineant quand il s'agit d'ecrire. Pourquoi s'encombrer avec les cinq lettres de light alors que les quatre lettres de lite suffisent pour la meme prononciation ? Vous verrez aussi :

  • kwik pour quick
  • EZ pour easy
  • nite pour night
  • X pour crossing

Et ouais ca peut aller chercher loin, une seule lettre a la place de huit, ca fait un taux de compression de 87,5%, ca dechire. J vé ésèyé l mem stil, sa vou rapèl kkchoz ?

Bref, j'imaginais un programme leger pour notre journee a Salt Lake City. En plus du capitole (!!!) je pensais aller faire un tour dans Antelope Island State Park, un parc sur l'ile Antelope Island sur le Grand Lac Salé, a quelques dizaines de kilometres au nord-ouest de Salt Lake City. Cependant hier soir quand nous avons cherche sur le net des informations plus precises sur le State Park, le site officiel arborait en page d'accueil un magnifique message en rouge et gras : "The gnats are hatching on the island. Bug spray is largely ineffective. Wear long sleeves, pants, hats, and fine mesh head nets for protection". Meme s'ils ne piquent pas, ce qui semble etre le cas des 'gnats' (moucherons d'apres wikipedia) C2 n'aime pas les insectes volants et m'a dit "NO!". Ce qui en francais se traduit par "il est hors de question que nous partions a l'aventure dans une zone infestee de petites betes potentiellement assoiffees de sang, avec le risque de revenir la peau recouverte de cloques rougeatres". Notez au passage l'efficacite encore une fois de l'anglais qui se contente d'un 'no' pour exprimer le meme message.

Fichtre, diantre, que faire pour occuper notre journee au pays des mormons ? C2 a plus d'une bonne idee dans son sac, et propose de se rabattre sur les 'Salt Flats', les etendues salées. Petit coup d'oeil sur internet : ca a l'air de valoir le coup. Seul bemol, qui n'en est pas vraiment un : il faut rouler jusqu'a la frontiere de l'Utah avec le Nevada, a 120 miles (193 kilometres) a l'ouest de Salt Lake City. Bon, on fait un road-trip la ou quoi ? Oui ! En route ! Vous pouvez suivre notre parcours sur la carte.

 

A-SaltFlats 1502S

en route sur l'I-80 vers l'ouest

 

Wendover (sur le panneau routier sur la photo ci-dessus) a 110 miles est la ou nous allons. Reno a 511 miles (822 kilometres) est la capitale du Nevada, l'etat dans lequel se trouve Las Vegas. Au depart de Salt Lake City l'interstate suit le lac salé, qui pue le poisson (pourri) et ne ressemble pas a ce que je pensais. Je m'attendais a un lac brillant, lumineux, un peu comme une grande plaque de neige. Mais non c'est juste une etendue d'eau comme n'importe quelle autre.

 

C-capitole 1189S

l'ininteressante rive du Grand Lac Salé

 

 

A-SaltFlats 1194S

l'interstate tire tout droit a travers des zones inondables/inondees (?) par le lac

 

A-SaltFlats 1519S

une chose est sure : il y a du sel. Les ricains vont-ils parvenir a vider le lac de son sel ?

 

A-SaltFlats 1524S

Show Girls, une pub pour un etablissement 'pour adultes' de la ville de West Wendover dans le Nevada

 

A une heure de route avec le Nevada, ce grand panneau publicitaire annonce la couleur : qui dit Nevada dit casino, qui dit casino dit strip-bars ! Les dents des mormons doivent copieusement grincer de voir un panneau pareil dans leur etat. A $10 la lap dance, les 'danseuses' de West Wendover doivent plus ressembler a des grosses vaches elevees au bon air des montagnes locales qu'a de fines gazelles du desert. Mais ne comptez pas sur moi pour en savoir plus ! Je ne mets jamais les pieds dans ces lieux de perdition. Par contre j'adore leurs panneaux publicitaires.

Apres un dernier detour pour contourner les Cedar Mountains, l'interstate descend dans la grande plaine qui heberge le Great Salt Lake Desert. Se presente devant nous une ligne droite d'une longueur phenomenale de 37 miles (59,5 kilometres). Vous me connaissez, ce genre de curiosites routieres me surexcite, et je me lance dans une gigue endiablee dans la Corolla en reclamant a C2 de prendre des photos de notre inoubliable trajet dans le Great Salt Lake Desert sur une ligne droite de SOIXANTE kilometres. Je suis bien content d'avoir traverse un ocean et deux tiers de continent pour voir ca. La limite de vitesse ne bouge pas, a 75 mph (120,5 km/h). Quelques furieux nous doublent a vive allure (que fait la police ??) mais la plupart des gens restent a des vitesses raisonnables malgre la tentation.

 

A-SaltFlats 1528S

au debut de la ligne droite

 

Pendant que nous roulons le decor change. Le sol se fait de plus en plus blanc, jusqu'a ne plus etre qu'une immense etendue (assez sale et grisatre) de sel.

 

A-SaltFlats 1199S

dans les Salt Flats

 

Il y a une chouette aire d'autoroute une dizaine de miles avant Wendover, qui permet de s'approcher et meme de se balader sur les "platitudes de sel". Il n'y a pas de barrieres, pas de grillage, pas de cahute du National Park Service pour payer x dollars d'access fee. Juste du bitume pour garer la voiture, des toilettes publiques, et du sel a perte de vue !

 

A-SaltFlats 1212S

le desert de sel, dont voici une vue panoramique

 

A-SaltFlats 1201S

Foot Wash (douchette pour se rincer les pieds), mais pourquoi donc ?

 

A-SaltFlats 1211S

c'est moi, c'est ma main qui touche le desert de sel ! Incroyable !

 

A-SaltFlats 1214S

oups, le sel ca donne des envies a certains semble-t-il

 

A-SaltFlats 1544S

Nou2 aux Salt Flats du Great Salt Lake Desert

 

Pour l'exploit j'ai voulu prendre une photo de moi en enlevant mes lunettes de soleil. C'est a ce moment-la que je peux vous confirmer que ce que j'imaginais du Salt Lake, une grande etendue tres lumineuse, est en fait bien ce desert de sel. Je me plantais juste de 200 kilometres sur la carte. Parce que ce desert de sel, il est lumineux, il reverbe serieusement !

 

A-SaltFlats 1217S

cinq secondes et demi sans protection oculaire

 

Apres une dizaine de minutes a glandouiller sur le sel, nous retournons sur le parking et je realise l'utilite du rincage des pieds/chaussures : une grosse croute de sel a elu domicile sous nos semelles. Pas cool pour les tapis de sol de la voiture de loc'...

 

A-SaltFlats 1218S

il est collant ce sel. Allez j'en garde juste un peu pour les frites du dejeuner

 

A-SaltFlats 1547S

et le reste, oust !

 

Il est temps de faire une deuxieme digression linguistique. Saviez-vous mes ami(e)s que 'to oust' etait un verbe anglais, synonyme de 'ejecter' ? Encore un mot redoutablement efficace : au lieu de dire "il a deguerpi car les gens lui criaient oust !", l'anglais se contente de "he's been ousted". Je trouve ca super, et propose de faire de oust un verbe en francais egalement, comme dans l'expression "se faire ouster" ou dans la phrase "attends, je vais ouster ces temoins de Jehovah qui sonnent a la porte". Et la boite de carambars a gagner a la lecture de cet article ira a la premiere personne nous indiquant l'origine du mot oust : emprunté a l'anglais par le francais, ou vice-versa ? Devant tant de concision, je parierais pour une origine anglaise.

En partant de l'aire d'autoroute, il n'y a qu'une seule direction possible sur l'I-80 : l'ouest vers Wendover. Quelques miles plus loin, une sortie allechante se presente a nous : elle donne acces aux "Bonneville Salt Flats & Speedway". Les salt flats on connait (meme si je m'interroge sur la consonnance bien francaise de ce 'bonneville'), tandis que speedway attise ma curiosite. Je fais le rapprochement avec ces records de vitesses automobiles, etablis il me semble au 'lac sale'. C'est sans doute de la que vient ma confusion entre le lac salé et le desert salé. En tout cas en voyant le mot speedway, je m'imagine deja un superbe musee comme au speedway d'Indianapolis (circuit ou se deroule la course des 500 miles d'Indianapolis) avec une belle chronologie des differents records illustree par des voitures de course et tous les prototypes qui ont roule ici. Chic, chic ! C2 n'est pas specialement emballee, mais hey ! on ne peut pas non plus passer nos journees dans des bijouteries !

Nous quittons l'I-80 a cette sortie numero 4 (donc a quatre miles de la frontiere Utah/Nevada). Apres quelques centaines de metres vers le nord, la route bifurque vers l'est, parallele a l'autoroute qu'on apercoit au loin. C'est plat ici, et je ne vois aucun batiment se profiler a l'horizon. Il est ou ce speedway ? Nous finissons par arriver au bout de la zone goudronnee, ou se trouve un panneau informatif assez fatigué.

 

A-SaltFlats 1221S

Bonneville Salt Flats International Speedway, a 1284 metres d'altitude

 

Voici la traduction de quelques bribes d'information presentes sur ce panneau. Le desert de sel s'est forme lors de l'evaporation du lac Bonneville (quand ? Ca n'est pas indiqué, je vous laisse demander a wikipedia !). La region est nommée d'apres le capitaine Bonneville, un explorateur militaire d'origine francaise du dix-neuvieme siecle. Ce desert salé a bien embete les colons dans leur progression vers l'ouest au dix-neuvieme siecle (et ouais mes p'tits gars, il fallait attendre que l'interstate soit construite !). Des le debut du vingtieme siecle des tests et des records de vitesse automobile ont lieu sur les 'flats'. De nos jours le speedway est preparé (un peu comme on dame une piste de ski je suppose) en debut d'été, pour former une piste de dix miles de long où les essais de vitesse se succedent jusqu'a l'automne quand la pluie recouvre d'eau la region.

La ou nous nous trouvons au bout de la route goudronnee correspond au debut du 'speedway', mais personne ne semble etre venu battre un record aujourd'hui. Il n'y a que trois motards et des touristes dans un enorme 4*4.

 

A-SaltFlats 1222S

le debut de la route balisee sur le sel

 

Je ne suis pas certain que cela plaise beaucoup a notre loueur, mais nous decidons d'aller faire quelques tours de roue sur le sel. A nous les records de vitesse ! On va voir ce que cette Corolla a dans le ventre ! Mais non... je roule au pas. Il faudrait revenir avec notre propre voiture, ou notre propre moto. Pendant que nous lisons les explications sur le speedway, les motards sont en train de s'equiper : ils debarassent une des motos de tous ses bagages, et l'un des motards ajuste une camera sur son casque. Ca, ca sent la pointe de vitesse...

 

A-SaltFlats 1223S

en roulant sur les Salt Flats

 

A-SaltFlats 1224S

en ouvrant la portiere. Les rouroues de la Corolla vont etre recouvertes de sel, mais on ne va pas les rincer

 

A-SaltFlats 1557S

un groupe de touristes fait ses photos-souvenirs sur le desert de sel

 

Depités par le manque d'excitation procuree par ce soit-disant speedway, nous retournons a l'interstate. Plutot que de repartir vers l'est et Salt Lake City nous continuons vers l'ouest pour aller manger a Wendover.

 

article suivant 20/22

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Utarizonah
vendredi 15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 16:00

article precedent 17/22

 

Partis ce matin du lac Powell, nous sommes en route pour Salt Lake City, la capitale de l'Utah. A la fin du precedent article nous sortions de Manti, une petite ville perdue au milieu de l'Utah ou trone un important temple mormon. Pour cette journee de route nous avons decide d'eviter les interstates et les grands axes, ce qui explique que nous ne soyons toujours pas en vue de Salt Lake City. 

 

 

C-arriveeSLC 1172S

C-arriveeSLC 1428S

sur la US-89 dans l'Utah, entre Manti et Birdseye

 

Apres Birdseye la US-89 rejoint la US-6. En suivant mon programme original nous serions arrives par cette route (qui passe par Price) mais nous avons prefere aller musarder dans le Capitol Reef et le Wasatch Plateau (voir notre route sur la carte). Nous bifurquons sur la US-6 vers le nord-ouest en direction de Spanish Fork.

 

C-arriveeSLC 1433S

en arrivant dans la plaine nous sommes accueillis par des eoliennes

 

L'interstate I-15 passe a Spanish Fork, et nous aurions pu sauter sur ses rails pour arriver a Salt Lake City en un peu moins d'une heure. Nous allons plutot faire un crochet par les montagnes. Nous restons sur la US-89 (qui se separe de la US-6 a Spanish Fork) et progressons lentement vers le nord en traversant les agglomerations de Spanish Fork et de Provo. A Provo nous trouvons le debut de la US-189 et nous elancons a l'assaut des cimes.

 

C-arriveeSLC 1443S

en grimpant dans la montagne au-dessus de Provo sur la US-189

 

La US-189 est une route de montagne (a l'americaine : deux fois deux voies) qui suit les meandres de la Provo River. Apres avoir gagne quelques centaines de metres d'altitude nous arrivons au Deer Creek Reservoir, un lac artificiel sur la Provo River. C'est la que nous quittons la US-189 (qui continue vers le nord-est) pour aller vers le nord et amorcer ce qui doit former une boucle autour de Twin Peaks, deux sommets de 3454 et 3502 metres au-dessus de la vallee (sur ?)urbanisee de Provo-Salt Lake City.

La suite de notre trajet est a classer dans la categorie "n'importe quoi". J'ai voulu determiner la fin de notre itineraire uniquement avec ma carte papier, a la precision legerement insuffisante dans les coins 'sensibles" (voir la suite). D'apres ma carte il est ainsi possible de suivre une route (sans nom ?) apres le Deer Creek Reservoir qui va jusqu'a Midway, ou l'on devrait trouver la SR-190 qui monte juqu'a Brighton et redescend ensuite dans la vallee. Le tout etant dessine avec un trait noir epais qui d'apres la legende signifie "state highway", par opposition en particulier avec le trait fin marron "dirt road" (route de terre).

Au debut, pas de probleme, nous arrivons a Midway sans encombre.

 

C-arriveeSLC 1459S

C-arriveeSLC 1460S

Midway, Utah. Willkommen !

 

D'apres ce que je peux comprendre de l'article wikipedia sur Midway, son cote 'allemand' lui vient d'un afflux d'immigrants suisses (-allemands ?) dans les annees 1860-1870. Cela me rappelle notre visite d'un village 'bavarois' dans l'etat de Washington a Leavenworth. Alors a Midway c'est moins du faux ? Les Swiss Days de Midway sont tout debut septembre, dommage on rate ca.

A Midway, les choses se gatent. Tetu comme une mule, je refuse de brancher le GPS (qu'on n'avait plus mis en marche depuis Prescott) et je m'obstine a ne vouloir utiliser que les indications aux 1/1200000eme de ma carte papier. Pour s'orienter dans les rues d'un village de montagne, ca n'aide pas. Apres une premiere boucle infructueuse dans Midway et quelques hurlements, j'accepte d'ecouter les conseils du GPS. J'ai toutes les peines du monde a lui faire calculer un trajet qui ressemble au zigouigoui de trois centimetres de long sur ma carte. Bon, nous finissons par continuer a avancer vers le nord sur ce qui se revele etre la SR-224, non presente sur ma carte.

L'ambiance s'apaise un peu dans la voiture pour quelques miles, jusqu'a ce que notre route ne devienne qu'une simple langue de bitume sans marquage au sol, plus assez large pour une deux-voies. C2 s'inquiete un peu et me demande comment on fait si quelqu'un arrive dans l'autre sens. Ah ben on se tasse un peu sur le cote. Faire demi-tour ? Jamais ! Ca monte fort a grands coups d'epingles a cheveux, et la Toyota est horriblement lente. Pour un peu je sortirais courir a cote.

 

C-arriveeSLC 1471S

en grimpant dans la montagne au-dessus de Midway sur la SR-224

 

C-arriveeSLC 1473S

vue sur Midway. A gauche on apercoit Deer Creek Reservoir

 

Dans la voiture la tension monte encore d'un cran lorsque notre route, certes etroite mais encore goudronnee, devient un chemin de terre qui serpente dans la foret. Faire demi-tour ? Jamais ! D'ailleurs, ces voitures en sens inverse, elles viennent bien de quelque part ! Et c'est la ou on va maintenant. On va quelque part. Sur cette route de terre qui n'est pas indiquee sur ma carte.

Apres a peine quelques minutes d'angoisse - il est maintenant six heures du soir, et nous n'avons aucune idee de combien de temps encore mes prouesses d'orientation routiere vont nous prendre pour parvenir jusqu'a Salt Lake City - nous sommes recompenses en atteignant un col (Brighton Pass je crois) ou :

  • la route retrouve le goudron et
  • descend au lieu de continuer a monter
  • il y a plein de monde

On est de retour dans la civilisation !

J'esperais secretement avoir une superbe vue degagee vers l'ouest sur la vallee de Salt Lake City, mais il n'en est rien. La vue la plus degagee est vers l'est et Midway.

 

C-arriveeSLC 1179S

enfin en haut ! Vue panoramique ici

 

C-arriveeSLC 1180S

un petit sourire pour la photo maintenant qu'on est sauvé

 

Nous descendons ensuite dans la vallee sur la SR-190 qui elle est bien indiquee sur ma carte. Surprise : il y a de la neige !

 

C-arriveeSLC 1485S

de la neige ! Si si si !

 

C-arriveeSLC 1486S

ca me donne envie de faire des bonds au milieu de la route (Utah, Life Elevated !)

 

C-arriveeSLC 1488S

sur la SR-190

 

C-arriveeSLC 1185S

et ceci est la fin de nos palpitantes aventures dans la Wasatch Nation Forest

 

[ Au moment ou je redige ces articles plusieurs semaines apres cette folle apres-midi dans les montagnes Wasatch, je m'apercois qu'il aurait suffi que j'etudie le verso de ma carte papier, juste une fois, pour constater qu'il y a un zoom sur la "Salt Lake City & Provo metro area" a l'echelle quatre fois plus precise que la carte de tout l'etat au recto. Sur ce zoom il apparait clairement que la SR-224 au depart de Midway mene jusqu'a la section qui rejoint le Brighton Pass, et que cette derniere section avant le col est dessinee en... marron = dirt road = chemin de terre (avec le petit commentaire sympa "Road Closed in Winter"). Ho ho ho... Bien joué le roi de la carte ! ]

Vaincus par la fatigue, nous prenons l'interstate a la premiere occasion.

 

C-arriveeSLC 1497S

un panneau rassurant

 

Les panneaux d'interstate me rendent souvent hysterique pendant mes road-trips, quand je pense a tous ces miles potentiels a parcourir. De la ou nous nous trouvons, Las Vegas - au sud du Nevada - est a 423 miles/680 kilometres et Reno - la capitale du Nevada au nord de l'etat - est a 520 miles/836 kilometres. Via l'I-80 il est egalement possible de rouler 440 miles/708 kilometres vers l'est jusqu'a Cheyenne, la capitale du Wyoming. Cet etat et sa capitale manquent encore dans ma liste... Ca fait vraiment trop loin pour un 'petit crochet' :-) La deuxieme plus longue apres l'I-90, l'I-80 est une formidable interstate qui traverse les Etats-Unis en 2900 miles de San Francisco jusqu'a une jonction avec l'I-95 a cinq miles a l'ouest de New York City. Mes yeux brillent devant tous ces miles. Ceux de C2 non, elle en a marre. C'est quand qu'on arrive ?

Sept minutes avant sept heures du soir, neuf heures et quart apres notre depart du lac Powell, nous nous garons sur le parking de notre hotel a Salt Lake City. Nous montons poser les sacs dans la chambre ou je mene mon habituelle inspection (ah oui, ca doit etre gonflant de voyager avec moi) :

  • a quelle distance de la machine a glacons se trouve notre chambre ?
  • la ventilation dans la salle-de-bain marche-t-elle en continu ?
  • quel est le volume sonore produit par la clim/chauffage ?
  • l'isolation phonique avec l'exterieur est-elle correcte ?

J'ai le sommeil tres sensible... Pendant que je furete dans la chambre l'oreille aux aguets en poussant des "chut ! chhhhut !", C2 se vautre sur le lit en baillant et en se demandant quand nous irons diner. Maintenant ! En avant pour le Market Street Grill, dont le site internet nous vante ses ze most. Et apres, dodo !

Bilan du jour : 362 miles (582.5 kilometres) conduits aujourd'hui au lieu des 298 prevus (479.5 kilometres), pour un total de 1210 miles (1947 km) depuis notre arrivee a l'aeroport de Phoenix.

 

article suivant 19/22

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Utarizonah
vendredi 15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 12:00

article precedent 16/22

 

Nous sommes en train de traverser le Capitol Reef National Park via la SR-24 (voyez notre trajet sur la carte). Sans jamais avoir ete densement peuplee, la region a tout de meme une longue histoire de presence humaine, avec des colons mormons a la fin du dix-neuvieme siecle et plusieurs vagues de tribus indiennes avant cela. Nous admirons les vestiges de ces differentes epoques.

 

B-CapitolReef 1139S

B-CapitolReef 1143S

B-CapitolReef 1148S

des petroglyphes (representations d'hommes et d'animaux gravees dans la roche)

 

 

B-CapitolReef 1153S

B-CapitolReef 1151S

l'ancienne ecole de Fruita, qui a droit a son article sur wikipedia

 

Nous nous arretons quelques minutes au Visitor Center pour refaire le plein d'eau et acheter des petits livres de geologie, puis continuons jusqu'a un promontoire avec une belle vue sur les montagnes. Le panneau informatif de ce Panorama Point nous indique que la meilleure visibilite (ze best !) dans les 48 etats contigus (= tous les US sauf Hawaii et Alaska) se trouve ici sur le plateau du Colorado, avec la possibilite de voir jusqu'a une distance de 235 kilometres (145 miles, de facon inhabituelle le panneau donne la distance en kilometres en premier et celle en miles entre parentheses) dans le Capitol Reef National Park. Je n'ai aucune idee de ce que representent 235 kilometres, mais je peux vous dire que je n'apercois pas Salt Lake City. Mensonge ! Le panneau s'inquiete egalement des consequences de la pollution de l'air - et de la sante de la planete.

 

B-CapitolReef 1161S

B-CapitolReef 1163S

le Capitol Reef, avec une version panoramique

 

Nous quittons ensuite le Capitol Reef National Park et nous arretons peu apres dans un Subway (miam !) a Torrey pour remplir nos estomacs, dans une plaine verdoyante. Un gros panneau nous explique qu'a Torrey debute la SR-12, une route de montagne de plus de cent miles de long dont le parcours est parsemé de "public land gems" ('bijoux du domaine public') comme Bryce Canyon, Grand Staircase-Escalante National Monument, Escalante Petrified Forest State Park, etc. Voila qui pourrait faire l'objet d'un road-trip entier. Nous restons aujourd'hui sur la SR-24.

 

B-CapitolReef 1164S

nous laissons le Capitol Reef derniere nous

 

B-CapitolReef 1358S

B-CapitolReef 1363Ssur la SR-24 vers l'ouest apres Torrey

 

Nous progressons vers le nord-ouest en traversant des petits villages.

 

B-CapitolReef 1165S

le bureau de poste de Lyman, Utah

 

B-CapitolReef 1376S

entre Loa et Sigurd sur la SR-24 vers le nord

 

B-CapitolReef 1393S

en arrivant a l'intersection avec l'interstate I-70

 

L'I-70 debute a une cinquantaine de miles a l'ouest d'ici, et se termine a l'est a 2115 miles (3400 kilometres) d'ici a Baltimore dans le Maryland. J'en ai emprunte de nombreuses sections pendant mes road-trips, et j'ai eu le plaisir de voir son fameux troncon construit dans les Rocheuses entre Denver et les stations de ski (Vail, Breckenridge, etc) : une autoroute a 3400 metres d'altitude ca n'est pas tres courant !

Point d'interstate pour nous aujourd'hui, nous restons farouchement sur les petites routes. Nous continuons la SR-24 jusqu'a Salina ou nous bifurquons sur la US-89, toujours vers le nord.

 

 

B-CapitolReef 1406S

B-CapitolReef 1413S

sur la US-89 vers le nord entre Salina et Manti

 

 

A Manti nous tombons nez a nez avec un enorme batiment aux allures de cathedrale : il s'agit de Manti Utah Temple, un temple de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Un temple mormon pour faire plus court.

 

B-CapitolReef 1420S

Manti Utah Temple

 

Les heures passent, les miles defilent, mais Salt Lake City est toujours loin.

 

article suivant 18/22

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Utarizonah
vendredi 15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 09:00

article precedent 15/22

 

Apres une charmante apres-midi sur le lac Powell hier, nous nous appretons a entamer ce qui va etre une (tres) longue journee sur la route. Notre objectif du jour est d'arriver a Salt Lake City, la capitale de l'Utah, au nord de l'etat. En preparant ce voyage j'avais prevu un chemin assez direct et plutot roulant d'apres maps.google, mais nous avons copieusement remanie l'itineraire pour passer par des endroits plus bucoliques d'apres notre carte papier.

Nous quittons le Defiance Hotel, qui malgre la proprete douteuse et l'atmosphere humide de ses chambres n'est pas un mauvais choix. Enfin du choix, de toute facon, il n'y en a pas a Bullfrog Marina : c'est le Defiance Hotel ou dormir dans la voiture sur le parking ! Nous mettons les bouts vers 9h30.

 

A-toCapitolReef 1119S

bye bye Lake Powell !

 

Vous pouvez suivre notre route sur la carte. Au depart de Bullfrog Marina, nous reprenons la SR-276 en sens inverse de mercredi jusqu'a la SR-95. Je vais finir par connaitre par coeur ce troncon de route de l'Utah.

 

A-toCapitolReef 1213S

A-toCapitolReef 1221S

encore cette SR-276 ?

 

Avant-hier nous sommes arrives sur la SR-95 depuis le sud, aujourd'hui nous roulons vers le nord.

 

A-toCapitolReef 1235S

sur la SR-95 vers le nord, entre Bullfrog Marina et Hanksville comme il y a deux ans

 

La SR-95 prend fin a Hanksville quand elle rejoint la SR-24. Il y a deux ans j'avais tourne au nord-est vers l'interstate et le Colorado, aujourd'hui nous tournons vers l'ouest. Finis les souvenirs, on reprend les aventures sur des routes inconnues et palpitantes. A la sortie de Hanksville nous voyons un panneau indiquant "old town" ou quelque chose de follement palpitant dans le meme genre. Nous allons voir...

 

A-toCapitolReef 1131S

mmm... c'est ca leur old town ?

 

A-toCapitolReef 1132S

un epouvantail hideux ?

 

Le paysage continue a changer. Les montagnes virent au gris et ont des formes originales.

 

A-toCapitolReef 1258S

A-toCapitolReef 1261S

sur la SR-24 vers l'ouest

 

 

A-toCapitolReef 1269S

Factory Butte, qui culmine a 1937 metres sur un plateau a environ 1300 metres d'altitude

 

 

A-toCapitolReef 1279S

les montagnes grisoient et l'herbe verdoit

 

 

A-toCapitolReef 1298S

A-toCapitolReef 1301S

juste avant d'arriver au Capitol Reef

 

 

A-toCapitolReef 1134S

entering Capitol Reef National Park

 

La SR-24 traverse le parc national appele 'Capitol Reef'. Le substantif 'reef' (recif, ecueil en anglais) dans le nom de la region viendrait de la difficulte des premiers colons a traverser les barrieres montagneuses locales. Effectivement sans l'ingenierie moderne (et ses kilos de dynamite), il nous aurait probablement fallu plusieurs heures ou plusieurs jours pour continuer notre route. C'est beau le progres. Le 'Capitol Reef' est chargé d'histoire - recente - pour l'Utah, que nous decouvrons aux detours de la SR-24.

 

A-toCapitolReef 1310S

Behunin Cabin

 

Ceci est la cabane construite par Elijah Cutler Behunin en 1882. Le panneau informatif montre une photo de famille des Behunin avec treize personnes, pas tres souriantes... en expliquant que les parents et les plus jeunes enfants dormaient dans la maison, tandis que les filles s'abritaient pour la nuit dans un chariot. Et les garcons ? Ils dormaient dans des trous dans la falaise !

 

A-toCapitolReef 1137S

des chambres a coucher ? Ca a ete sport tout de meme la colonisation des Etats-Unis

 

Bien bien bien... continuons notre route dans le Capitol Reef.

article suivant 17/22

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Utarizonah
jeudi 14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 13:00

article precedent 14/22

 

Celles et ceux qui suivent mon blog avec attention sont peut-etre etonnes de me voir a nouveau dans l'Utah et au lac Powell, alors que je suis deja venu il y a deux ans. Les deux principales raisons a mon retour sont d'une part que le lac Powell m'avait plu et que je voulais y revenir faire du bateau, et d'autre part que la capitale de l'Utah (Salt Lake City) manque a ma liste. Salt Lake City sera pour plus tard, aujourd'hui nous avons prevu d'aller glandouiller au volant d'un puissant bateau sur le lac. Le temps est superbe.

 

20120614-LakePowell 1143S

petit-dejeuner dehors

 

Le bateau que nous allons louer - j'ai reserve a l'avance - ne necessite aucun permis specifique, bien que sa puissance soit honorable : 260 chevaux. Chich, chic, je vous ai bien eus, on ne va pas faire de route aujourd'hui mais on va tout de meme bruler quelques gallons d'essence ha ha ha ! C'est une des beautes des Etats-Unis : pourquoi s'embeter a passer un vrai permis bateau ou prendre des lecons pratiques de conduite d'un engin motorise au potentiel de dangerosite non negligeable ? Oui, pourquoi ? Vous voyez, il n'y a aucune raison. Il suffit donc pour louer d'avoir 18 ans et un permis de conduire... automobile.

Vous vous souvenez sans doute que j'ai passe l'examen du Utah Boating Education Certificate il y a quelques mois. L'examen est integralement en ligne sans verification d'identite, et n'importe qui aurait pu cliquer sur les reponses a ma place. J'ai trop d'honneur pour laisser ce plaisir a quelqu'un d'autre, c'est donc bien moi qui ai pris le temps de potasser le cours en ligne et de passer le QCM. Mais si la location d'un bateau ne necessite aucun permis, pourquoi me suis-je embete avec ce certificat ? Pour des raisons pecuniaires : sur presentation de mon certificat au loueur de Bullfrog marina, je suis cense obtenir une remise de $75 lors de mon passage a la pompe a essence avec le bateau, ce qui est superieur au cout d'obtention dudit certificat de $34.5. Fantastique.

Tous guillerets, C2 et moi nous rendons a l'accueil "location de bateaux" de la marina vers 10 heures. Pendant que je remplis toute la paperasse survient une petite anecdote que je dois vous raconter. La petite nana qui s'occupe de nous porte un badge avec son prenom et un nom de ville : Juneau (la capitale de l'Alaska). Nous pensons que c'est de la qu'elle est originaire. Pour faire la conversation, C2 lui demande d'un ton engageant "oh, you're from Juneau ?". "Oh, euh.. no. Actually I've never been there" [en fait j'y suis jamais allee]. Ah. Surprise. Elle continue en nous expliquant qu'au moment de faire son badge, on lui a dit de mettre ce qu'elle voulait comme ville, peu importe. Ah. Voila qui est singulier. Ce voyage est decidement tres interessant : apres le loueur de voiture de l'aeroport de Phoenix qui est d'un peu partout aux US (Salt Lake City, Idaho...), voila la loueuse de bateau qui n'est pas de la ou elle fait croire qu'elle est. Je ne comprendrai jamais les americains. Bon remarquez ce coup du badge, c'est peut-etre une manoeuvre du management de la marina pour rendre leur equipe plus 'exotique' ? En tout cas c'est une belle consigne aux employes : allez-y, mentez, c'est pas grave. A quoi peut-on s'attendre d'autre ?

Eh bien, on peut s'attendre a attendre justement. Une fois les papiers signes la nana qui n'est pas de Juneau nous lance l'habituel "you can wait outside, it'll be just a few minutes". Quinze minutes plus tard quand C2 retourne au comptoir pour demander ou ca en est, la nana sursaute et s'apercoit qu'elle nous a oublies. Bien. Elle part en courant se renseigner, "just a moment". Les minutes passent. On finit par apprendre que notre bateau est entre les mains du... mecanicien, qu'il y en a pour une demi-heure au mieux (!!), non il n'y a pas d'autres bateaux disponibles. Mais c'est super de louer un bateau ici, dites donc ! Et puis ca nous met bien en confiance nous les deux moussaillons du dimanche l'idee de partir sur un bateau en train d'etre rafistolé !

Le temps passe. C2 ralouille un petit coup et nous avons droit a un fantastique geste commercial : remboursement de la difference entre le tarif de la journee et celui de la demi-journee. Etant donne que la matinee est en train de se terminer, ca me semble tout juste correct. Finalement a 11h50, le bateau est pret, n'a pas coule, n'a pas explose entre les mains du mecanicien, wou hou ! Un autre type qui bosse pour la marina nous accompagne jusqu'au bateau pour les dernieres formalites de location. Je me dis betement qu'il va me donner quelques indications sur la conduite du bateau, ou s'inquieter de mon (absence d') experience nautique. Mais non. D'ailleurs, en a-t-il lui-meme ? Pas sur. Au moment de nous indiquer l'emplacement de la trappe du reservoir a essence, il ne sait plus ou elle se trouve. Je pense qu'il pourrait etre en train de nous louer un parapente ou de nous vendre des contrats d'assurance-vie, on ne serait pas plus avancé. Mais il a une belle chemise.

 

20120614-LakePowell 1148S

"alors tu vois c'est la radio, woops elle marche pas, bon euh ca c'est la CB en cas d'urgence mais t'en auras pas besoin hein..."

 

Et voila a midi petante nous sommes prets a larguer les amarres et entamer notre folle navigation. Les vrais ennuis commencent. Comme le mecanicien est alle essayer le bateau et que l'essence coute horriblement cher ici ($5.1 le gallon) nous jugeons opportun de refaire le plein - aux frais de la marina - avant de partir pour de bon sur le lac. Ce qui implique de rouler, pardon bateler, jusqu'a la pompe. Ce qui signifie faire des manoeuvres avec le bateau pour s'approcher du quai ou se trouve la pompe. Et euh bon... ben... je ne sais pas faire, voila. Se joue donc la grande scene d'engueulade de couple typique, ou le mec rougeoie et vocifere sur sa copine/compagne/epouse avec des "mais reste pas comme ca" et des "fais quelque chose !". Alors qu'en fait, les mecs, il faut bien l'avouer : si on est en train de foirer ce qu'on fait, ce n'est pas de la faute de notre moitie mais bien parce qu'on s'y prend comme des manches. La, mon bateau, s'il tape joyeusement a angle droit sur le quai au lieu d'arriver parallele pour s'arreter comme une fleur devant la pompe, ce n'est pas parce que C2 est incapable, telle Wonderwoman, de faire un bond de dix metres dans les airs jusqu'au quai avec une corde pour tirer le bateau a mains nues et l'amarrer proprement. Non, c'est parce que mes coups de volant foireux ne sont pas idoines pour manoeuvrer un corps flottant soumis a des forces de frottement bien differentes de celles de la conduite sur goudron avec des pneus.

Bref, retrospectivement, mieux vaut en rire. D'autant plus que j'ai de la chance : pas un seul temoin pour assister a la scene. Finalement un pompiste vient nous filer un coup de main et refait le plein du bateau. Le jeu en valait la chandelle : il remet $60 de carburant dans le reservoir ! Si on n'avait pas souffert un peu (puis rale aupres du pompiste et de sa manager pour ne pas payer...) ces $60 seraient sortis de notre poche ce soir. A bord la tension redescend. Il est beaucoup plus facile de s'eloigner d'un quai que de l'accoster, et une fois sortis de la "no wake zone", c'est encore plus simple. La manette pour le moteur a fond, et il suffit de tenir le volant tout droit !

 

20120614-LakePowell 1151S

de l'espace, de l'air, de l'eau, enfin !

 

Une fois 'au large' nous voguons joyeusement. C'est la premiere fois que je suis seul capitaine a bord d'un bateau avec toutes les lourdes responsabilites qui vont avec, et apres le stress des manoeuvres dans la marina, je savoure le pilotage finalement simple des 260 chevaux une fois qu'on a suffisamment d'elan. Vroum vroum ! Nous retournons dans les endroits ou je pense etre alle il y a deux ans (j'ai mis quelques reperes sur la carte), mais rien ne ressemble plus a un canyon qu'un autre canyon, je ne suis donc pas tres sur de moi. En tout cas ce sont bien toujours les memes immenses falaises qui m'avaient tant impressionne il y a deux ans qui occupent le paysage.

 

20120614-LakePowell 1154S

20120614-LakePowell 1161S

sur le lac Powell

 

Apres avoir pique-nique sur le bateau nous decidons de 'descendre' le lac du mile 99 au mile 74 (le mile 0 se trouve au Glen Canyon Dam) pour aller voir quelques points indiques sur la carte : Rooster Arch, Flying Eagle Arch. 25 miles avec notre bateau de sport, ca devrait aller beaucoup plus vite qu'en houseboat atone. Vrrrrroum !

 

20120614-LakePowell 1179S

super !

 

En arrivant aux lieux indiques sur la carte, nous n'arrivons pas a localiser les fameuses arches. Peut-etre faut-il avoir des jumelles. Ou peut-etre qu'il n'y a aucune arche, ce sont juste des noms imagés donnés a ce qui ne sont rien d'autre que des gros cailloux.

 

20120614-LakePowell 1183S

en arrivant a Rooster Arch, entre les miles 77 et 74

 

Malgre cette petite deception a bord l'ambiance est bonne. Le bateau est copieusement pourri mais le moteur tourne bien et ne nous lache pas en plein milieu du lac. La radio FM ne marche pas, pas plus que l'indicateur de vitesse, le compte-tours du moteur fait des choses bizarres, la jauge du reservoir a essence est notoirement inexacte d'apres le mec de ce matin. Bref toutes les commandes se demantibulent dans tous les sens et le bateau est crade, et on a d'autant moins de scrupule a lui faire faire des mamours avec les quais de la marina.

 

20120614-LakePowell 1188S

allo la marina ici Papa-Charlie-Tango, nous n'avons pas encore coule, je repete, nous n'avons pas encore coule

 

20120614-LakePowell 1192S

conduite sport

 

 

20120614-LakePowell 1207S

apres l'effort, le reconfort : des bonnes cacahuetes

 

Nous finissons par rentrer sans incident a la marina. Apres une autre manoeuvre completement foireuse (cette fois sans enervement mais avec temoins) nous faisons une deuxieme fois le plein du bateau avant d'aller le garer la ou nous l'avons pris ce matin. Un couple arrive en meme temps que nous sur un bateau similaire, et non seulement le mec est aussi nul que moi mais en plus ils parlent francais. Attention aux jurons qui pourraient se comprendre...

Lessives par cette journee demi-journee au grand air, nous rentrons glandouiller a l'hotel avant d'aller manger comme hier soir au seul restau local. Apres diner nous faisons un petit tour a pied mais meme apres le coucher du soleil l'air reste chaud et humide. Pouark, vite, dans le confort de la clim' !

Bilan du jour : 7 miles conduits dans la marina, et 25 gallons d'essence cramés avec le bateau ! Desole...

 

article suivant 16/22

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Utarizonah
mercredi 13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 16:00

article precedent 13/22

 

A la fin du precedent article, nous etions en train de pique-niquer en bordure de la SR-261 sur un plateau montagneux appelé Cedar Mesa. Cedar Mesa veut dire table de cedre (ou cedre de table ?) en espagnol, ce qui est parfait pour un pique-nique. Nous nous remettons en route pour continuer sur la SR-261 vers le nord (voir la carte ici). Arrives a la jonction avec la SR-95, nous prenons celle-ci vers l'ouest. Nous en sortons quelques miles plus loin car nous sommes tres interesses par ce panneau.

 

C-route 1041 (2)S

Natural Bridges National Monument

 

Il ne faut pas confondre ce National Monument avec Arches National Park, qui se trouve aussi dans l'Utah mais plus au nord, vers Moab a 120 miles de route. Cet autre parc compte des centaines d'arches, tandis que Natural Bridges National Monument ne comporte que... trois ponts : Owachomo bridge, Sipapu bridge, Kachina bridge. Ces noms sont des mots indiens Hopi, mais ont ete attribues en 1909 par le "General Land Office", pas par des indiens. Trois ponts, ca parait maigrichon comme butin, mais ce National Monument a tout de meme son ze first : dans la liste des National Monuments americains, c'est le premier de l'Utah (etabli par Theodore Roosevelt en 1908). Wikipedia nous donne evidemment la liste complete : je n'en ai pas vus beaucoup !

Vous vous demandez sans doute la difference entre bridge/pont et arche. Apres quelques recherches sur wikipedia (!) et dans deux petits bouquins de geologie achetes pendant le voyage, il ne semble pas y avoir de consensus etabli. Voici tout de meme ce que propose le petit depliant du Natural Bridges National Monument : un pont est formé par l'action directe d'erosion d'un cours d'eau qui finit par couler en dessous, tandis qu'une arche est formée par erosion - souvent par l'action de l'eau egalement - mais sans qu'un cours d'eau ne lui passe en-dessous. Au final, on chipote sur les mots, ca reste des gros bouts de roche avec du vide en dessous.

Il y a un joli petit Visitor Center (climatisé car la chaleur exterieure est intense malgre les deux mille metres d'altitude) a l'entree du parc, ou nous payons nos $6 d'acces (tarif par voiture). La visite peut se faire a pied ou principalement en voiture (chic !) en suivant une boucle goudronnee de neuf miles de long (14,5 km) : Bridge View Drive. Pour pouvoir admirer les ponts il faut effectuer des petites marches d'approche, entre cinq et vingt minutes. Tres sympathique, mais gare au soleil et a la chaleur. Il n'y a pas grand monde dans le parc : chouette.

 

C-route 1090S

Sipapu Bridge

 

L'autre attrait du parc a part ses ponts c'est d'abriter de tres anciennes habitations indiennes, datees du treizieme siecle et avant. Ces ruines de petits batiments en pierre construits a l'abri de la falaise se fondent tellement dans le decor que nous avons du mal a les reperer depuis le "Horse Collar Ruin Overlook".

 

C-route 1095S

vous voyez ? Horse Collar Ruin

 

C-route 1104S

Owachomo Bridge, le plus fin des trois ponts

 

C-route 1108S

une soucoupe volante se cache dans cette photo. Saurez-vous la retrouver ?

 

Tres contents de notre visite, nous retournons a la SR-95 pour continuer la route vers le lac Powell. Le trajet est tres agreable, dans des paysages tres differents de ce que l'on a l'habitude de voir. Il n'y a quasiment personne, ce qui rajoute a l'extase du moment.

 

C-route 1066S

C-route 1087S

en route vers le (fleuve) Colorado sur la SR-95 dans l'Utah

 

C-route 1096S

le Colorado ?

 

C-route 1099S

C-route 1102S

le Colorado, enfin !

 

C-route 1118S

au confluent du Colorado et de la Dirty Devil River. Sur la droite le pont sur le Colorado que nous venons de franchir

 

Nous continuons sur la SR-95 jusqu'a la jonction avec la SR-276. Lors de mon premier voyage au lac Powell il y a deux ans, j'etais arrive aussi par la SR-95 mais par le nord. Je 'connais' donc deja la route qu'il nous reste a faire jusqu'a Bullfrog Marina sur la SR-276.

 

C-route 1127S

sur la SR-276 vers le sud et le lac Powell

 

C-route 1138S

le lac, enfin !

 

Avant d'arriver au lac comme nous avons maintenant l'habitude nous passons par la petite cahute du National Park Service, pour payer le "7-day vehicle fee" de $15 pour acceder au Glen Canyon National Recreation Area. Encore quelques miles jusqu'a Bullfrog Marina, ou tout est a peu pres comme dans mes souvenirs : d'immenses parkings partout, une station-service, une poste, aucune epicerie, et un hotel. A part en carburant (et en alcool ! Et en timbres !) il n'y a rien pour se ravitailler, il vaut donc mieux venir avec de bonnes reserves surtout de bouffe. Cela n'est pas notre cas et nous sommes obliges d'aller manger au restaurant de l'hotel, qui en tant qu'unique etablissement du genre des dizaines de miles a la ronde, peut se permettre d'imposer son point de vue en ce qui concerne les plats proposes, les tarifs, et le service. Hum.

 

C-route 1142S

vue depuis le Defiance Hotel : l'hotel a toujours le meme nom bizarre !

 

Nous avons encore passe une fameuse journee sur la route - et sur Wildcat Trail - et vu plein de belles choses. Demain devrait etre tres relax : journee sur le lac, pas de conduite prevue a part pour circuler dans la marina. Bonne nuit !

Bilan de la journee : 202 miles (325 km) conduits aujourd'hui, pour un total de 841 miles (1353 km) depuis notre arrivee a l'aeroport de Phoenix. 

article suivant 15/22

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Utarizonah
mercredi 13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 13:00

article precedent 12/22

 

Apres notre sympathique petite randonnee autour de la moufle de l'ouest, nous retournons nous refugier dans la fraicheur du View Hotel. Dans le meme batiment se trouvent le View Restaurant, le Visitor Center, et le Trading Post Gift Shop. Je vous laisse deviner ou C2 disparait pendant que je vais a la chambre pour faire les bagages... comment resister a tous ces objets d'art et ces bijoux authentiquement indiens ? Parmi toutes les cochonneries a vendre, on en trouve de nombreuses en reference a John Wayne, le celebre acteur americain qui joua dans cinq films tournés a Monument Valley entre 1939 et 1956. Tres interessant (mais si, mais si...), un petit panneau a l'exterieur de l'hotel indique que le film "The Searchers" (tourné a Monument Valley, donc) date de 1952, tandis que wikipedia le date de 1956. Mais qui donc a raison ?

 

 

B-route 1082S

"l'endroit favori de John Wayne pour profiter de la beaute et de la serenite de Monument Valley" ! Il a bon gout, ce John

 

B-route 0938S

B-route 1078S

sans doute des amis de John Wayne

 

Lorsque je parviens a reprendre controle de C2, il est trop tard. Un esprit indien ou quelque chose comme ca l'a envoutee et plongee dans une terrible transe dont il est impossible de sortir. Sauf... sauf, mes amis, en achetant des bijoux, indiens bien entendu ! Ca tombe bien, il y en a plein en vente dans ce Trading Post Gift Shop. Et voila comment C2 se retrouve munie d'un couteux collier et d'une bague, alors qu'on aurait largement pu se contenter du magnet a $3.49 "John Wayne loves Monument Valley" fabriqué en Chine.

 

B-route 0936S

sauvés de la malediction ! Maintenant on peut partir

 

Peu avant midi nous nous mettons en route. Nous avons pas mal de chemin pour arriver jusqu'au lac Powell (voir ici la carte), enfin jusqu'a une de ses marinas, ou nous passerons deux nuits. Trois minutes apres avoir commence a rouler, alors que nous venons de passer la cahute qui marque l'entree du Monument Valley Tribal Park, nous devons faire demi-tour. Un appareil-photo manque a l'appel dans la voiture... c'est avec grand plaisir que nous payons a nouveau le Park Entry Fee, pour passer cinq minutes dans le parc, retourner a l'hotel, retrouver l'appareil-photo qui nous attendait sagement a la caisse du snack, et tenter un deuxieme depart. Nos photos valent bien plus que $5 ! Ah mince, non, puisque l'usage commercial en est interdit. Zut ! Nos photos ne peuvent rien valoir. Tant pis, on est quand meme content de donner $5 aux indiens Navajo qui ont su resister a l'envie de faire construire une statue de trente metres de haut de John Wayne pour attirer les touristes - ou d'ouvrir un casino.

Nous voila enfin lances, en continuant sur la US-163 ou nous nous trouvions hier soir. Nous revenons pour de bon dans l'Utah et n'en sortirons plus jusqu'a la fin du voyage. Nous roulons gaiement vers le nord-est.

 

B-route 0956S

B-route 0962S

B-route 0971S

sur la US-163 pour nos premiers miles en Utah

 

Sur les deux photos ci-dessus, vous pouvez apercevoir un camion blanc devant nous. On n'est pas en train de le rattraper, c'est un enorme camion-benne de chantier qui nous a doublé ! Et oui, aux US les limitations de vitesse sont les memes pour les camions et pour les voitures. Les exces de vitesse aussi du coup.

Apres une vingtaine de miles nous arrivons au lieu-dit de Mexican Hat sur la San Juan River (affluent du Colorado). Le nom (chapeau mexicain) vient d'une formation rocheuse a proximite du hameau, que nous nous empressons d'aller prendre en photo.

 

B-route 0990S

Mexican Hat

 

B-route 1004S

nous sommes entoures de caillasse rouge

 

Arrives a l'intersection avec la SR-261 ou je pensais bifurquer, nous sommes appates par un panneau indiquant "Valley of the Gods". Ho ho ho, va-t-on revoir le meme type de paysage qu'au Garden of the Gods de Lanai, une des iles de Hawaii ? Le panneau nous fait rester sur la US-163, mais lorsque nous arrivons au debut de la route qui traverse Valley of the Gods, c'est la deception : ce n'est pas une route goudronnee. Nous n'avons pas une vaillante Jeep comme a Hawaii, cela ne me semble pas raisonnable de tenter l'aventure. Nous faisons demi-tour pour retourner a l'intersection et prendre la SR-261. Snif.

Pour nous consoler, nous allons quand meme emprunter un chouette morceau de route. Regardez-bien.

B-route 1009S

mais ou va la route ? Droit sur cette falaise ?

 

B-route 1016S

mais oui, mais oui !

 

Les camions ne sont pas interdits mais prevenus : pentes a 10%, epingles a cheveux (switchback, j'apprends un nouveau mot) limites a 5 mph, sections en gravillons. Chouette, chouette. C2 n'est pas tres rassuree et se cramponne a sa portiere, surtout lorsque le vide se trouve de son cote. Regarde la route ZPP, regarde la route...

 

B-route 1023S

pendant la montee

 

B-route 1027S

vue sur la vallee 300 metres plus haut

 

Wikipedia comme d'habitude sait tout. Il y a un article sur cette route, avec des photos meilleures que les miennes, et il parait que le coin s'appelle "Moki Dugway" (ou Mokee Dugway). D'apres quelques sites trouves avec Google, cette route a ete construite a la fin des annees cinquante par une compagnie miniere, pour transporter de l'uranium depuis une mine jusqu'a une usine de traitement a Mexican Hat. Une fois sur le plateau, la route reprend ses longues lignes droites.

 

B-route 1032S

une route tranquille et deserte

 

 

En raison de l'absence apparente de danger sur ces grandes lignes droites, je suis tres surpris lorsque nous croisons une voiture qui semble avoir quitte la route et trone au milieu des bosquets, la carrosserie bien poussiereuse. Personne n'est blessé et une autre voiture s'est deja arretee pour aller voir ce qu'il en est donc nous ne nous arretons pas, mais je suis bien curieux de savoir ce qu'il s'est passe. Rencontre inopinee avec une vache ?

 

B-route 1034S

meuuuuuuh !

 

L'heure tourne et nos estomacs crient famine, mais pas le moindre Subway ou MacDo a l'horizon... Nous nous arretons en plein milieu de nulle part pour pique-niquer, de preference a l'ecart des vaches, pour deguster les fabuleux sandwichs (industriels ?) achetes au View Hotel. Non non, nous ne sortons pas de la voiture pour manger. C'est plein d'insectes bizarres dehors ! On prefere l'atmosphere etroitement controlee de l'habitacle de la Corolla :-)

 

article suivant 14/22

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Utarizonah
mercredi 13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 07:00

article precedent 11/22

 

En ce sympathique mercredi de juin, malgre la fatigue et le petit decalage horaire depuis l'Arizona qui auraient du me faire dormir tard dans la matinee, je me reveille tot. Je sors sur le balcon pour admirer le lever de soleil sur Monument Valley. Avec le soleil en pleine poire, je ne sais pas trop comment prendre mes photos mais voici tout de meme un panoramique.

 

A-WestMittenButte 0995S

6h45, le soleil se leve sur West Mitten Butte, East Mitten Butte, et Merrick Butte

 

Nous allons prendre notre petit-dejeuner sans tarder pour etre prets au plus tot pour notre activite du matin. Sans utiliser (et payer) les services d'un guide Navajo, il n'existe que deux possibilites pour se balader 'librement' a Monument Valley. Soit prendre la voiture pour suivre les dix-sept miles de Valley Loop Drive qui se balade entre les buttes et les mesas, soit prendre son courage a deux mains et marcher les trois miles (cinq km) du 'Wildcat Trail' (trail = sentier) qui fait le tour de West Mitten Butte. Qu'allons-nous choisir ?

Bon, j'ai vendu la meche des le titre de cet article, donc oui, nous allons marcher ! Dans le desert ! Sous le soleil ! Nous prenons tout de meme la voiture pour rouler jusqu'au depart du chemin, a cote du Primitive Campground, ou bizarrement personne ne campe. A 8h10 nous nous mettons en marche dans une ambiance calme et sereine. Nous sommes apparemment les seuls a entamer la randonnee a cette heure-la.

 

A-WestMittenButte 0998S

un panneau indiquant le depart du sentier...

 

A-WestMittenButte 0999S

...et un autre donnant un ordre contradictoire (no trespassing = defense d'entrer). Je suis confus

 

Nous avons recupere une feuille avec les instructions sur le Wildcat Trail a l'accueil de l'hotel, mais je pense qu'on devrait s'en sortir sans plan : on va simplement faire le tour de ca.

 

A-WestMittenButte 1001S

West Mitten Butte, le pouce a droite

 

Butte (meme mot qu'en francais) est le nom donne a ces formations geologiques, decrites par wikipedia comme des "collines isolées, de côtés bien raides et avec un petit sommet plat". La notre est la West Mitten par opposition a la East Mitten juste a cote. Le mot anglais mitten correspond a moufle en francais (gant = glove). Mitaine (en francais) se dit plutot fingerless gloves. West Mitten Butte a une belle forme de moufle, avec le pouce a droite sur la photo ci-dessus. J'aime bien les moufles, ca tient chaud aux doigts. Surtout dans le desert.

Nous suivons scrupuleusement les instructions du Wildcat Trail : nous avons avec nous d'amples reserves d'eau, et nous allons prendre garde a la 'desert wildlife' qui habite dans le coin.

 

A-WestMittenButte 1002S

je confirme, il y a de la wildlife dans le coin, et elle laisse des crottes derriere elle

 

 

Depuis le parking nous descendons une petite colline puis nous commencons le tour de la moufle sur un chemin tout plat. Pas vraiment de denivelee, et nous sommes a environ 1700 metres d'altitude.

 

 

A-WestMittenButte 1003S

sur Wildcat Trail

 

 

A-WestMittenButte 1051S

A-WestMittenButte 0904S

la vegetation locale. Ne me demandez pas le nom...

 

A-WestMittenButte 1020S

East Mitten Butte et West Mitten Butte

 

 

Je me suis amuse a faire un panoramique a 360°, a voir ici. Nous marchons tranquillement. J'apprecie beaucoup le long moment ou la butte nous cache l'hotel, ce qui fait que nous pouvons voir un decor entierement naturel autour de nous. Comme en plus il n'y a personne d'autre sur le chemin et que l'on n'entend pas les voitures sur Valley Drive Loop, on est vraiment en pleine nature. Chic ! Il ne manque que des petites betes. Ah tiens, en voila une.

 

 

A-WestMittenButte 1028S

un dangereux reptile

 

A-WestMittenButte 1031S

nous deux devant la grande moufle. C'est chouette d'etre la

 

 

A-WestMittenButte 1039S

oh ! Un arbre !

 

A-WestMittenButte 1041S

assez glauque. Pas pu determiner ce que c'etait

 

A-WestMittenButte 1042S

West Mitten Butte, le pouce a gauche

 

A-WestMittenButte 1044S

la civilisation refait surface, voici apparaitre la barre du View Hotel

 

A-WestMittenButte 1058S

nous voila revenus au depart de la boucle

 

Pendant notre heure et demi de marche, nous n'avons croise que sept marcheurs et trois cavaliers, ce qui est tres bien. Je recommande chaudement cette marche si vous allez jusqu'a Monument Valley, en vous conseillant de la faire le plus tot possible le matin quand il ne fait pas encore trop chaud et qu'il n'y a personne sur le sentier. Je garde un tres bon souvenir de cette petite randonnee, et puis avec autant d'activite physique, on va pouvoir s'autoriser un enorme steak ce soir !

A noter : pour respecter le reglement du Monument Valley Park, toutes nos photos doivent etre destinees a un usage personnel et non commercial. Je vous remercie donc par avance de ne pas m'envoyer d'enormes cheques pour acheter les droits sur les fabuleuses prises de vue de cet article. Nous ne pourrons pas accepter. Et maintenant, retour a la fraiche climatisation de l'hotel !

article suivant 13/22

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Utarizonah
mardi 12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 18:00

article precedent 10/22

 

Apres nous en etre mis plein les yeux a Page, Arizona, nous nous mettons en route pour Monument Valley, a la frontiere entre Arizona et Utah. Nous avons environ 120 miles devant nous, et vous pouvez suivre notre trajet sur la carte.

 

C-route 0967S

C-route 0805S

sur la SR-98 vers le sud-est dans l'Arizona

 

 

C-route 0972S

dans le lointain sur la gauche, Naatsis'Aan (Navajo Mountain), une montagne sacree pour les Navajo

 

C-route 0817S

un rocher solitaire

 

Apres environ une heure de conduite depuis Page nous retrouvons la route US-160, que nous aurions pu prendre directement ce matin - via Tuba City - au lieu de faire un long detour pour passer par Page.

 

C-route 0823S

sur la route US-160 vers le nord-est

 

 

Dans la petite bourgade de Kayenta, nous quittons la US-160 pour filer au nord sur la US-163. Apres Kayenta la US-160 continue jusqu'a un point tres fameux aux Etats-Unis, "Four Corners Monument", le seul endroit (ze only !!) ou quatre etats americains se touchent : Arizona, New Mexico, Colorado, Utah, ce qui autorise toutes sortes de photos interessantes. Ca sera pour une autre fois en ce qui nous concerne.

Sur la US-163, le paysage ne tarde pas a devenir caracteristique de ce qui nous attend a Monument Valley.

 

C-route 0840S

C-route 0843S

C-route 0858S

en arrivant a Monument Valley

 

 

Nous sommes a peu pres a la moitie de notre voyage, et nous allons passer la nuit tres exactement a la frontiere entre les deux etats de ce road-trip, Arizona et Utah. Notre hotel se trouve dans l'Arizona, mais sa route d'acces depuis l'US-163 est en Utah. Nous nous arretons a la frontiere pour prendre quelques photos.

 

C-route 0982S

Welcome to (San Juan County and) Utah

 

C-route 0978S

 C-route 0979S

nous tournons le dos a l'Arizona

 

C-route 0981S

ils ecoutent encore des cassettes dans ce coin ??

 

C-route 0868S

circulation intense a la frontiere entre Arizona et Utah

 

C-route 0872S

Welcome to Utah, Life Elevated. Je confirme !

 

Juste apres etre rentres dans l'Utah, nous tournons a droite sur la route d'acces de Monument Valley et nous retrouvons a nouveau en Arizona. Avant d'arriver a l'hotel nous devons nous acquitter du Park Entry Fee, $5 pour acceder au Monument Valley Navajo Tribal Park. Pour passer la nuit, deux options : un "Primitive Campground" (sans eau ! Non merci !) et le "View Hotel" avec vue sur les buttes du Monument Valley Park.

Nous nous garons enfin sur le parking de l'hotel. Ce fut une longue journee... au fait, quelle heure est-il ? En heure locale (c'est-a-dire une heure de plus qu'au Grand Canyon et Page) il est sept heures du soir, comme dans l'Utah. Cela fait presque dix heures que nous crapahutons sur les routes de l'Arizona. Nous allons admirer la vue depuis le balcon de notre chambre.

 

C-route 0887 (2)S

le soleil se couche sur Monument Valley (vue panoramique)

 

Le petit prospectus qui nous a ete remis a l'accueil est rédigé avec l'habituel et delicieux style du 'ze most'. Tenez-vous bien :

  • welcome to the 8th wonder of the world (il faudrait songer a se rajouter dans l'article correspondant sur wikipedia alors !)
  • all guestrooms [..] have a private balcony [..] to enjoy the once in a lifetime view [..] over the majestic monuments. Autrement dit, interdiction de revenir !
  • the View Restaurant : taste the world class cuisine of their signature Green Chili Stew [..]

Mes pauvres amis, comme vos vies doivent etre fades, vous qui n'etes jamais alles a Monument Valley. Heureusement que je vous transmets un peu de toute cette incroyabilite via mon blog !

Apres nous etre - plus ou moins - régalés (des galettes de maïs bleu, c'est naturel ca ?) au View Restaurant, nous nous retirons dans notre chambre pour profiter du paysage, et surtout nous reposer apres cette longue journee... et avant la non moins longue journee qui nous attend demain. Bonne nuit !

Bilan de la journee : 272 miles (437.5 km) conduits aujourd'hui, pour un total de 639 miles (1028 km) depuis notre arrivee a l'aeroport de Phoenix.

article suivant 12/22

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Utarizonah