Recherche

Anciens Articles

vendredi 08 février 2013 5 08 /02 /février /2013 22:30

Depuis plusieurs jours les signes annonciateurs d'une tempete de neige se font de plus en plus clairs. Je ne parle evidemment pas d'un refroidissement des temperatures ou de gros nuages gris dans le ciel. Non, je parle des avertissements de plus en plus alarmants sur les sites meteo et du fretillage de plus en plus intense des 'experts meteorologiques' a la tele. On s'autorise meme dans les milieux autorisés a caresser le reve que nous pourrions assister a la PLUS grosse tempete de neige sur la Nouvelle-Angleterre depuis que les releves meteos sont fiables. Gardons la tete froide...

Mercredi, le winter storm watch (alerte a la tempete hivernale) devient un blizzard watch (alerte au blizzard). Le blizzard est defini comme une combinaison de precipitations neigeuses abondantes et de vent soutenu ou des rafales au-dela de 35 mph (56 km/h). Extrait de l'alerte : "... A POTENTIAL HISTORIC WINTER STORM AND BLIZZARD IS EXPECTED TO DROP 1 TO 2 FEET OF SNOW ACROSS MUCH OF THE REGION FRIDAY INTO SATURDAY...".

Jeudi, l'emploi du temps de la tempete de neige nous est communiqué. Le blizzard warning durera du vendredi matin six heures au samedi apres-midi une heure. Accumulation prevue : entre 18 et 24 pouces (45,5 a 61 cm).

Vendredi matin, rien. Elle est ou la tempete de neige ? Encore sur la route, pour l'instant elle s'acharne sur New York :-) Sur le site weather.com, la carte de prevision des chutes de neige hesite sur les bordures de la zone "18 a 24 inches" sur la Nouvelle-Angleterre, mais dans tous les cas Boston semble etre dedans. Ce qui est sur c'est qu'on va vraiment partir de zero.

 

20130208-Snow 3127S

20130208-Snow 3128S

a la maison, avant la tempete

 

Aujourd'hui vendredi les ecoles sont fermees, les administrations sont fermees, et le boulot de C2 et le mien encouragent leurs employé(e)s a "bosser de la maison". Personnellement je pense que bosser depuis la maison est une farce et j'en suis incapable. Je prends mes grosses chaussures, ma pelle orange, ma petite brosse, et je vais au boulot. Ou j'attends la neige.

 

 

20130208-Snow 3131S

neuf heures et quart du matin

 

 

20130208-Snow 3136S

midi et demi

 

 

20130208-Snow 3139S

quatre heures moins vingt de l'apres-midi

 

Dans la journee la nouvelle se repand comme une trainee de poudre : le gouverneur du Massachusetts, Deval Patrick, a decrete un 'state road ban' = interdiction totale de circuler sauf pour les vehicules d'urgence et... les deneigeuses :-) A partir de seize heures et jusqu'a nouvel ordre. Je quitte mon bureau a contre-coeur a quatre heures moins dix. Il n'a pas encore beaucoup neigé, je brosse mes vitres sans entrain puis je me mets en route dans les rues desertes : le ban a semble-t-il ete entendu. Je prends le chemin pour rentrer le plus long possible, pour profiter de ces rares instants de quietude au volant et peut-etre un peu aussi pour faire joujou avec mes quatre roues motrices.

Lorsque j'arrive a la maison, C2 est en train de finir un premier petit pelletage pour eviter que je ne me gare sur une couche de neige, ce qui cree apres coup des 'rails de glace' tres penibles a casser.

 

20130208-Snow 3141S

a la maison, en attendant le blizzard

 

Pour cette soiree soi-disant blanche, C2 a l'idee du siecle pour accompagner la tempete du meme acabit : nous dinons d'une raclette. Miam ! Les flocons tombent sans grande conviction, et le vent reste aux abonnés absents.

Finalement les heures passant, la neige s'intensifie et le vent commence a former des congeres. Je renonce a passer la nuit a regarder tomber les flocons. On verra demain au reveil ou on en est !

 

 

20130208-Snow 3145S

a minuit moins vingt

 

Cette photo est un peu difficile a comprendre. Il faut comparer avec la premiere photo de cet article. On peut y voir deux choses : la neige a commencé a s'accumuler et le vent souffle fort, gardant le sol a nu a certains endroits tandis qu'a d'autres les congeres prennent une belle taille au garrot. Demain il va falloir pelleter .

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans meteo
dimanche 03 février 2013 7 03 /02 /février /2013 22:00

Je vous ai deja dit que je suis devenu fan de football ? Ah oui, je le repete a peu pres dans chacun de mes articles... he he he... Apres une formidable saison de septembre a decembre, qui a vu mon petit coeur battre comme un fou durant les seize matchs des New England Patriots, puis une phase finale de championnat (les "playoffs") au suspense insoutenable depuis debut janvier, ce week-end est la culmination de la saison de football, l'apogee annuel de la NFL (National Football League), une hysterie collective qui voit un unique match se classer parmi les plus grosses audiences televisuelles de l'annee aux US : le Super Bowl, quarante-septieme du nom. Fort bien.

La folie du football est contagieuse : loin de regarder les matchs tout seul chez moi, nous les regardons... entre francais. Oui oui oui ! Du coup nous apportons une petite touche francaise a ces evenements : on commence par une bonne partie de belote (jeu inconnu aux US) et ensuite match a la tele en sirotant une biere !

Enfin, malgre nos encouragements distants les Patriots ne seront a nouveau pas champions cette annee. Apres avoir donné une lecon aux Houston Texans, ils tombent face aux feroces Baltimore Ravens, qui eux-memes remportent le Super Bowl en dominant les valeureux San Francisco 49ers. Tres bon tres bon, dommage que je n'aie pas pu aller voir ces 49ers quand j'etais a San Francisco debut decembre !

Ah oui, et alors pour etre precis : le Super Bowl est le nom du match lui-meme, pas le nom du championnat. Donc il ne s'agit pas de la finale du Super Bowl, c'est le Super Bowl lui-meme qui est la finale, vous voyez ? Il s'agit d'un show a la demesure typiquement americaine :

  • hymne national chanté par une mega-star avant le match, tout le monde debout avec la main sur le coeur
  • spectacle a la mi-temps par une mega-star (vous vous souvenez du teton de Machin Jackson ?), tout le monde debout en train de danser
  • feux d'artifice et celebrations completement folles a la fin du match en l'honneur des joueurs victorieux qui sont maintenant des mega-stars, tout le monde debout en joie ou en pleurs
  • et, cerise sur le gateau cette annee, au pays des fils electriques tous pourris qui pendent partout dans les rues et oscillent tristement sous la brise quand l'hiver fut venu : coupure de courant dans le stade et interruption du match pendant 34 minutes 

La classe, la Super Classe !

Le seul probleme finalement avec le Super Bowl c'est qu'il sonne la fin de la saison et du football a la tele le wek-end, et je retourne me morfondre dans une grise routine jusqu'a ce que la saison suivante ne debute... dans sept longs mois... le 5 septembre... oh, c'est dans tellement longtemps...

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans blogston
mercredi 30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 19:00

Comme tous les ans a cette epoque, nstar (notre fournisseur d'electricite) envoie un petit mail a ses clients, non pas pour leur souhaiter la bonnee annee mais pour leur annoncer l'augmentation imminente du tarif de l'option 'green'. Pour rappel, souscrire a cette option pour notre abonnement nstar signifie que notre electricite est censée etre produite par des eoliennes, pas par l'intermediaire d'energies 'fossiles'. Les deux annees precedentes les hausses de cette option furent notables. C'est encore le cas cette annee, mais on constate tout de meme un ralentissement de l'augmentation...

 

 annee  augmentation du tarif de l'option 'green' conso annuelle conso mensuelle cout annuel de l'option 'green' cout mensuel de l'option 'green'
2010   3840 kWh 320 kWh $53.61 $4.47
2011 +243% 3510 kWh 292.5 kWh $152.76 $12.73
2012 +33% 3304 kWh 275.33 kWh $204.06 $17.00
2013 +26% 3304 kWh 275.33 kWh $256.29 $21.36

 

Seulement +26% cette annee, ca faiblit du ciboulot chez les businessmen de nstar ! Je continue a ne pas comprendre pourquoi le cout de production de l'eolien doit augmenter a une telle cadence, mais en bon ecolo (hein ? moi ?) je m'obstine a payer plus cher pour avoir de l'electricite 'verte'. Vous noterez au passage que notre consommation, elle, continue a diminuer. Bel effort !

Depuis que nous sommes passés au 'green' debut 2010, le cout de l'option a ete multiplié par 5.7 (!!) et la part de l'option dans notre facture mensuelle est passée de 7% a 27%. Motivés, motivés !

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans blogston
samedi 12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 14:00

Je me suis retrouvé dans l'obligation de me rendre au Lego Store aujourd'hui, pour faire un achat de premiere necessite : le TGV Sud-Est en lego ! Avec sa belle couleur orange ! Comment resister ? (en regardant le prix...)

 

 

20130218-LegoTGV 3210S

la boite Lego Creator 10233 : Horizon Express

 

La boite #10233 est disponible sur le site americain et sur le site francais (un autre lien pour la posterite). Quelques details interessants (en dehors du fait que ce TGV est opéré par une conductrice, dont on ne sait pas si l'épouse est a bord...) : le logo de la SNCF n'apparait ni sur la boite ni sur le modele lui-meme, et il ne s'agit d'apres Lego pas du TGV mais du "Horizon Express". Mmm... pourtant la ressemblance est frappante.

 

 

20130218-LegoTGV 3206S

20130218-LegoTGV 3209S

c'est pas un TGV Sud-Est ? C'est un Horizon Express ?

 

 

Et c'est la meme chose avec la description sur le site de Lego : nous avons devant les yeux une "interprétation LEGO® très détaillée d'un train électrique moderne à grande vitesse pour passagers". Interpretation ? Train electrique moderne ? Voici ce que je pense : la SNCF a probablement refusé d'etre associée directement a ce jouet, et Lego a sorti le modele en utilisant uniquement le design (et la couleur !) et pas la 'marque'. Pourtant Maersk ca n'a pas l'air de les gener beaucoup ! L'adjectif 'moderne' me fait aussi un peu rire : apres tout, ce TGV orange, il n'a que 30 ans.

Bon, qui veut signer ma petition pour le gouvernement francais, pour demander a la SNCF de mettre son logo sur les briquettes Lego ?

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans blogston
mercredi 26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 17:00

Apres notre sejour a Pittsburgh, plutot que rentrer betement a Waltham C2 et moi allons a Buffalo dans l'etat de New York puisque c'est "presque" sur notre route, pour admirer les chutes du Niagara. Et oui, six ans que je suis aux US et je n'y ai toujours pas mis les pieds !

 

20121226-NiagaraFalls 3037

a la frontiere entre Pennsylvanie et New York State

 

Les chutes se trouvent sur la riviere Niagara, entre le lac Erie et le lac Ontario. J'ai eu un flashback en redigeant cet article : vous vous souvenez du groupe Niagara ? Ha ha ha ! Bon donc la riviere Niagara sert de frontiere entre le Canada et les Etats-Unis, et elle franchit des chutes a la moitie de son parcours. Les villes qui les entourent des deux côtés de la frontiere s'appellent Niagara Falls. Ca aide : pour voir les Niagara Falls, il suffit d'aller a Niagara Falls, qu'on soit du côté canadien ou du côté americain.

On m'avait souvent répété d'aller voir un jour ces chutes, avec la recommandation d'aller les admirer du côté canadien car elles y sont plus impressionnantes. C'est un conseil que je n'avais jamais vraiment compris jusqu'a maintenant. En effet je me disais que ces chutes sont sur la riviere, ok, et une riviere ca a deux rives, alors pourquoi la vue serait differente selon la rive ? Et bien pour la raison suivante que je partage maintenant avec vous : les chutes se trouvent a l'endroit ou la riviere fait un coude, un L. Comme le cote americain se trouve dans l'angle du L, il ne peut voir les chutes que de 'derriere' (amont) ou de côté. Tandis que sur la rive canadienne, on fait pleinement face aux chutes. Ahhh... toujours pas compris ? Regardez la carte !

Voici mon autre conseil : lorsque vous arrivez a proximite des chutes du côté americain, ne suivez surtout pas les premiers panneaux "Visitor Center" que vous voyez ! Il ne s'agit pas du Visitor Center officlel, mais d'un vulgaire piege a touristes avec des magasins de 'souvenirs' fabriqués en Chine, des tee-shirts en provenance du Sri Lanka, de la bouffe grasse et immonde, et des parkings a $10 ou $15 la place. Je vous ai prevenus ! Non, ne suivez pas ces panneaux, prenez le temps de chercher une place de stationnement dans la rue, au mieux gratuite ou au pire avec parcmetre a quarters, puis marchez jusqu'au vrai Visitors Center, ou l'on peut se procurer gratuitement la carte du Niagara Falls State Park.

Voici maintenant mes photos des chutes du Niagara, assez decevantes j'avoue. Il fait gris aujourd'hui, ca n'aide pas. Avec la tres forte humidite ambiante, tout est recouvert de glace, et il fait froid !

 

20121226-NiagaraFalls 3053

les chutes du Niagara. Ca en jette hein ! Ok je blague...

 

 

20121226-NiagaraFalls 3048

20121226-NiagaraFalls 3057

20121226-NiagaraFalls 3058

les chutes du côté americain

 

20121226-NiagaraFalls 3052

20121226-NiagaraFalls 3050

tout est recouvert de glace. Cela rend hilare C2

 

 

20121226-NiagaraFalls 3062

"Observation Tower", contruite par les americains pour pouvoir faire face aux chutes

 

 

20121226-NiagaraFalls 3055

ca aussi c'est tres beau

 

 

20121226-NiagaraFalls 3063

Rainbow Bridge pour traverser la Niagara River et la frontiere

 

Allez, il n'y a pas de raison d'etre venus jusqu'ici et de ne pas pousser jusqu'au Canada. Nous allons nous entasser dans le bouchon qui s'est formé sur Rainbow Bridge, un pont a peage de $3.25 (payés dans le sens US-Canada). Il nous faut une heure pour franchir le pont, remonter la longue file d'attente, passer la frontiere canadienne. Côté canadien c'est la deception : pas un seul endroit pour se garer a part des parkings ('officels' ce coup-la) a $15. J'en ai marre ! Je ne vais pas payer $15 pour voir tomber de l'eau et prendre froid. Je fais comme tout le monde : double-file avec les warnings devant le panneau "interdiction de stationner" et je cours prendre quelques photos ! Enfin je cours lentement avec precaution sinon c'est la glissade assurée.

 

20121226-NiagaraFalls 3079

voila... tow away zone... l'endroit ideal pour se garer

 

 

20121226-NiagaraFalls 3077

20121226-NiagaraFalls 3066

20121226-NiagaraFalls 3067

les chutes depuis le Canada

 

20121226-NiagaraFalls 3074

20121226-NiagaraFalls 3073

juste au bord du vide : tres impressionnant

 

Apres avoir patienté une heure pour passer la frontiere dans un sens et arriver jusqu'ici, nous restons moins d'une heure au Canada avant de nous en aller retrouver l'oncle Sam... Dans le sens Canada-USA il n'y a pas de bouchon, nous ne poireautons donc pas sur le Rainbow Bridge. Malgre cela au poste frontiere US, j'arrive a choisir la mauvaise file. Il n'y a qu'une seule, vraiment une seule voiture devant nous, mais elle ne bouge pas. Apparemment le proprietaire du coupé noir BMW avec vitres teintees et vanity plate (= plaque d'immatriculation personnalisée) est louche et les douaniers etudient son cas avec attention. Apres une dizaine de minutes pendant lesquelles d'autres voitures nous passent a droite et a gauche je me decide a changer de file, inquiet que cela ne declenche des represesailles severes de douaniers inquiets. Mais non, deux minutes plus tard nous sommes admis sur le territoire americain, tandis que notre ami en BMW continue a attendre.

Nous roulons une vingtaine de miles vers le sud jusqu'a Buffalo ou se trouve notre hotel, et nous barricadons dans la chambre en attendant la tempete de neige annoncée avec la promesse de 10 a 16 inches de neige (25 a 40 centimetres).

Le lendemain en ouvrant les rideaux nous ne sommes pas decus : c'est blanc !

 

20121226-NiagaraFalls 3080

a Buffalo apres une tempete de neige

 

 

20121226-NiagaraFalls 3082

20121226-NiagaraFalls 3084

20121226-NiagaraFalls 3086

il me faudra une demi-heure pour degager la voiture et pouvoir sortir de ma place

 

 

20121226-NiagaraFalls 3087

ah oui, il a neigé

 

 

Et voila, il ne nous reste plus que 450 miles (725 kilometres) sur l'I-90 pour rentrer a la maison. Lors de notre pause dejeuner, les télés dans le 'food court' se concentrent longuement sur un evenement recent : la terrible tuerie qui a eu lieu dans une ecole primaire du Connecticut a Sandy Hook. Pendant que nous degustons nos frites, les journalistes commentent un programme a l'etude en Utah pour faire face a ce probleme : entrainer et armer le corps enseignant, rien de moins. Cela me deprime... Il y a deja trop d'armes en circulation aux US, avec une mortalite due aux armes a feu la plus elevee des pays developpes (d'apres un article du Time), et quelle est la reponse des americains ? Mettre encore plus d'armes en circulation. Je trouve ca navrant. C'est sans doute impossible a comprendre pour quiconque n'est pas né aux US et n'a pas grandi aux US.

Sur ces sombres pensees nous finissons notre trajet, par chance sans un flocon. Grace a cette grande boucle j'ai rajouté 1500 miles (2400 kilometres) au compteur de ma voiture, bien joué :-)

Ceci clot les aventures de ce blog pour 2012. A l'annee prochaine !

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans ailleurs
mardi 25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 15:00

Cette annee pour Noel je ne pars pas en road-trip, puisque je viens d'en faire un au debut du mois en Californie. Mais ca ne m'empeche pas d'avoir la bougeotte. Je vais rejoindre C2 a Pittsburgh (en Pennsylvanie) pour quelques jours, et apres avoir comparé les prix des billets d'avion au prix de l'essence j'ai pris la decision d'y aller en voiture. Lors du trajet aller je fais une halte pour une nuit chez mon pote belge a Hartford dans le Connecticut, qui brasse de la biere dans sa cave... Le lendemain il me reste la bagatelle de 514 miles (827 kilometres) a parcourir d'une seule traite. Enfin, avec des pauses MacDo/essence evidemment. Lorsque j'arrive a Pittsburgh vendredi soir a 21 heures apres neuf heures de route, une tempete de neige est en train de s'abattre sur la ville, et les dernieres dizaines de miles avant d'arriver se font dans le blizzard. Tres charmant. Heureusement que j'ai mon gros 4*4 avec ses grosses papates ! Je ne crains rien...

Au programme a Pittsburgh : montage de meubles Ikea, match de football, et casinos. Et oui comme je suis maintenant un grand fan de football americain je profite de l'occasion pour aller voir un match des Pittsburgh Steelers, vainqueurs du superbowl en 2006 et 2009 avec leur formidable quarterback au nom imprononcable, Roethlisberger. Mais malgre toutes leurs stars, dont le chevelu Troy Polamalu (qui fait de la pub pour du shampoing !) et le barbu Brett Keisel, les Steelers ont une fin de saison pourrie, et aujourd'hui ne fait pas exception. D'ailleurs, en perdant contre les Cincinnati Bengals ce dimanche, ils laissent filer leur chance de jouer dans les playoffs (phase finale du championnat). La honte ! Bien que le match soit nul, j'apprecie l'ambiance dans le stade Heinz (comme le ketchup) de Pittsburgh : c'est immense, bruyant, plein de biere et de frite, et dans les gradins de nombreux fans - a en croire leurs commentaires et hurlements - pourraient descendre sur le terrain pour donner un coup de main a l'equipe des Steelers. C'est beau l'esprit sportif ! Pendant ce temps les New England Patriots galerent egalement dans leur match contre une des plus mauvaises equipes du championnat (Jacksonville Jaguars), mais ils remportent quand meme la victoire. Ouf !

Le jour de Noel nous allons au casino, ou regne une intense activite. Je ne savais pas que le casino etait un passe-temps aussi couru pour celebrer cette date ! Je glandouille devant les machines a sous le temps de perdre mes cent dollars reglementaires. Nous allons ensuite faire un petit tour sur les hauteurs de Pittsburgh, en passant par la gare amont du Duquesne Incline (= funiculaire) ou je regrette de ne pas avoir pris mon appareil photo. Il faudra revenir :-)

Et voila le compte-rendu d'un sympathique sejour a Pittsburgh !

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans ailleurs
samedi 08 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 12:00

article precedent 19/20

 

Samedi matin, l'heure du retour a sonné. Apres une longue nuit de sommeil malgre la clim' du voisin qui faisait vibrer toute ma chambre, j'ai une derniere matinee a occuper a Los Angeles avant d'aller a l'aeroport pour attraper mon avion pour Boston, programmé pour 15h05. Dehors il fait gris et Los Angeles et ses bouchons legendaires me gonfle, je glandouille donc a l'hotel jusqu'a l'heure du "check-out" : onze heures. A l'heure dite je mets le cap sur Santa Monica pour aller admirer les plages et l'ocean Pacifique une derniere fois.

J'avais initialement prevu d'aller faire un tour a Venice Beach, mais techniquement Venice Beach fait partie de Los Angeles et je me gare en fait en bord de plage a Santa Monica, apres m'etre un peu planté dans ma localisation sur la carte. Il est facile de se tromper aussi : Venice Beach fait partie du "Venice Neighborhood", qui faisait partie de Santa Monica jusqu'en 1911 avant de devenir une entite independante, puis etre annexé par Los Angeles en 1926 (source : wikipedia). Aujourd'hui Santa Monica est une exclave (wikipedia m'apprend des mots...) de Los Angeles, entourée par cette derniere sur trois côtés et par l'ocean sur le quatrieme. Voici le sujet de la prochaine composition a me rendre pour demain : "decrivez un cas d'exclave esclave de son enclavant". A vos stylos !

Mais pardon je m'egare... ca doit etre la fatigue de fin de voyage. Donc pas de Venice Beach, je me gare a Santa Monica et je me balade sur la plage. Le soleil fait progressivement son apparition. Il y a des joggeurs, des joggeuses, des cyclistes, des gens en rollers, des promeneurs, des promeneuses, des touristes, des locaux (enfin... je suppose), et en general une faible densite de badauds au kilometre carre. C'est tres bien comme ca !

 

 

20121208-LA 2972S

joueurs de beach-volley a Santa Monica

 

 

20121208-LA 2979S

20121208-LA 2974S

la plage a perte de vue. Ca peut vraiment etre noir de monde ? Ca doit etre effrayant

 

 

20121208-LA 2977S

un peu d'animation en arrivant a Ocean Front Walk, a Venice Beach/Los Angeles

 

 

20121208-LA 2986S

mais... qu'est-ce que c'est ?

 

 

20121208-LA 2987S

lifeguard on duty ! C'est un mec, pas Pamela Anderson :-(

 

 

20121208-LA 2988S

un pagayeur sur sa planche

 

 

20121208-LA 2991S

 Santa Monica Pier

 

 

20121208-LA 3001S

les nuages finissent de disparaitre lorsque je dois reprendre la voiture

 

ll me reste quelques miles a parcourir jusqu'a l'aeroport. Par bonheur, par chance, par miracle, je ne croise pas un seul bouchon sur ma route.

 

 

20121208-LA 3005S

derniers miles sur une autoroute californienne

 

Je rends la voiture de loc' et deguerpis en quatrieme vitesse avant qu'ils ne remarquent qu'il y a une felure dans le parebrise que j'ai omis de leur declarer. De toute facon c'est pas moi c'est Murphy qui l'a faite !

C'est l'heure du petit paragraphe avec statistiques sur mon voyage et farciçage de votre tete fatiguée par tout ce baratinage. J'ai roulé encore 21 miles (33,5 kilometres) aujourd'hui pour un total de 1406 miles (2262 kilometres) pour tout le voyage. Avec une moyenne de 220 miles (354 kilometres) par journee pleine j'ai ete plus que raisonnable, loin des habitudes de mes precedents road-trips, et loin du record abominable de mon road-trip dans les Grands Lacs qui restera dans les annales (1778 miles en 3 jours). C'est bien d'avoir eu un rythme plus cool, ca m'a permis d'eviter la lassitude qui m'avait submergé lors de mon dernier road-trip en solitaire d'une semaine, il y a quatre ans. Côté essence la Nissan Versa a ete plutot sage. Ca reste mauvais par rapport aux consos que vous avez avec vos voitures en France, mais avec 6,8 litres aux 100 j'ai limité la casse.

Et apres ? Oui, et apres ? Que reste-t-il ? Eh bien il me reste deux etats (Montana et Wyoming) et deux capitales d'etats ou je suis deja alle (South Dakota et North Dakota) pour boucler mon objectif d'avoir vu tous les etats americains et leurs capitales. Ce qui devrait etre faisable en un seul et dernier immense road-trip dans ces quatre etats voisins, dans le nord-ouest des Etats-Unis. Quand ? Ah, j'aimerais bien le faire en 2013... En incluant dans ce voyage une petite pause photo a Denver, je devrais egalement pouvoir bientot boucler ma galerie des "tetes de ZPP devant les cinquante capitoles des Etats-Unis" :-) Vous savez, j'y pense souvent : si vous organisez un diner de cons, vous etes obligés de m'inviter et de me laisser presenter ma page fetiche de ce blog a vos convives !

D'ici la... portez-vous bien !

 

reprendre depuis le debut : article 1/20

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip CA-NV
vendredi 07 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 18:00

article precedent 18/20

 

En continuant vers l'est depuis Santa Barbara, la US-101 et la CA-1 sont la meme route jusqu'a Oxnard. Apres Oxnard la CA-1 retourne suivre l'ocean, coincee entre le Pacifique et les Santa Monica Mountains, tandis que la US-101 passe au nord de ces memes montagnes. J'ai une idee : je vais rester sur la US-101 jusqu'a Thousand Oaks ou j'attraperai la CA-23 pour traverser les Santa Monica Mountains vers le sud et l'ocean (voir la carte). Ca devrait etre scenic comme confirme mon ami wikipedia : depuis cette route on peut admirer de nombreuses "beautiful vistas", mais gare au danger : "it is a notoriously dangerous road". Bon, alors pas de photos pendant que je negocie les epingles a cheveux au-dessus du precipice.

 

B-toMalibu 2915S

B-toMalibu 2917S

dans les Santa Monica Mountains sur la CA-23

 

 

Apres avoir tres vaillamment grimpé dans les montagnes, la route redescend vers le Pacifique. Par moments j'ai cru que ma voiture n'arriverait pas a monter... Il faudrait que je revienne en Audi S3 ! Ce qui sera un peu difficile : le modele n'existe pas aux US.

 

B-toMalibu 2921S

l'ocean Pacifique

 

 

B-toMalibu 2923S

ne tombe pas dans le precipice ZPP !

 

Juste apres cette photo, mon road-trip a failli prendre une tournure angoissante (ou hilarante a posteriori). De tout le voyage, cette pause photo est la seule ou je n'ai pas soit coupé le moteur et pris les clefs avec moi, soit ouvert une fenetre, soit au moins pris mon telephone portable en plus de l'appareil photo. Et lorsque j'essaie d'ouvrir la portiere conducteur, alors que le moteur est en marche et que mon telephone me nargue derriere les quatre vitres remontées de l'habitacle... la porte ne s'ouvre pas. Elle est verrouillée. RAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH !

Alors que je m'imagine deja en train d'essayer de fracasser une vitre avec un rocher trouvé sur place ; descendre dans la vallee pour chercher de l'aide (a combien de miles ?) ; me rouler par terre en hurlant pour protester contre cette grave injustice, j'essaie d'ouvrir une portiere a l'arriere. Qui se laisse faire. Ohhh.... tremblotant, maugreant contre la stupidite de ces voitures japonaises et de leurs conducteurs qui font n'importe quoi avec la fermeture centralisee, je reprends place derriere le volant. En me jurant, par chance pas trop tard, qu'on ne m'y reprendrait plus.

Au fait, il y a du trafic sur cette route ? Pas vraiment : depuis Thousand Oaks j'ai croisé une seule voiture. C'est ca aussi le probleme de prendre des routes scenic avec beautiful vistas. Enfin finalement je n'etais pas si loin de la civilisation : cinq minutes plus tard la descente est terminee et je retrouve la CA-1. Ouf.

Je continue vers l'est. Apres quelques miles je me rends compte que je suis a Malibu. MALIBU ! Et ? Eh bien un 7 decembre la plage de Malibu ne ressemble pas exactement ce qu'on pouvait admirer dans alerte a Malibu...

 

B-toMalibu 2926S

un panneau tout pourri d'interdiction de baignade

 

 

B-toMalibu 2925S

les cahutes des maitres-nageurs, fermées

 

 

B-toMalibu 2927S

B-toMalibu 2931S

tout de meme, de la plage a perte de vue

 

 

Je n'ai pas mon maillot de bain alors il faudra patienter pour les photos de "ZPP dans l'ocean Pacifique". De toute facon il n'y a aucun(e) 'lifeguard on duty' pour venir me sauver d'une hydrocution, d'une attaque de requin, ou d'une intoxication aux hydrocarbures echappés d'une plateforme petroliere. Ne prenons pas de risque.

Je continue ma route le long de l'ocean a Malibu, la ville aux 21 miles (33,8 kilometres) de littoral.

 

B-toMalibu 2941S

les montagnes au-dessus de Malibu, depuis Malibu Bluffs Park, ou des kids s'entrainent au foot (soccer) et au baseball

 

 

Lorsque le soleil semble etre sur le point de se coucher, je m'arrete (un peu n'importe ou...) pour admirer la scene. Il etait temps : d'apres la carte j'etais a moins d'un mile de sortir de Malibu et rentrer dans Los Angeles. Brrr...

 

B-toMalibu 2945S

pas un millimetre du littoral n'est "perdu"... pour l'immobilier

 

 

B-toMalibu 2949S

B-toMalibu 2951S

B-toMalibu 2955S

le soleil se couche a Malibu

 

 

Le coin ou je me suis installé pour prendre mes photos n'est pas tres avenant, juste a cote d'un canal d'evacuation d'eau, a sec aujourd'hui. Il y a des gros rochers en pagaille, et des bouts de mur en briquettes (?), dont l'un porte l'inscription "it is simply falling into Place". Google, qui sait tout, m'a permis de retrouver une belle photo pour vous montrer ce dont je parle, mais je n'ai pas pu expliquer l'origine et le sens de cette phrase sur un bout de ruine qui finit sa carriere a l'embouchure d'une canalisation a Malibu.

Apres ce dernier coucher de soleil et cette derniere journee de route de mon road-trip, je conduis jusqu'a mon hotel a l'ouest de Los Angeles. La boucle est bouclée ! Et Los Angeles, j'en ai ma claque... Il me faut une heure et demi pour parcourir les vingt-cinq kilometres restants (incluant l'achat d'un sandwich chez Subway ).

 

B-toMalibu 2959S

welcome back to Los Angeles !

 

Ces bouchons plus le fait que mon hotel a un 'valet parking' (c'est-a-dire que je laisse ma bagnole avec les clefs a l'entree du parking et quelqu'un va la garer...) m'otent toute envie de ressortir pour "passer la soiree dans Los Angeles". Les bouchons, j'en ai marre. En plus il y a du foot a la tele, alors je n'ai vraiment aucune raison de mettre le nez dehors !

Bilan du jour : 248 miles (399 km) conduits aujourd'hui, pour un total de 1385 miles (2228,5 km) depuis l'aeroport de Los Angeles. Bonne nuit !   

 

article suivant 20/20

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip CA-NV
vendredi 07 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 13:00

article precedent 17/20

 

J'entame la derniere journee sur la route de ce voyage. Ce matin a Cambria il fait beau, et en plus de la vue directe sur le local a poubelles, j'ai un apercu ocean depuis ma chambre pour mon petit-dejeuner.

 

A-toSantaBarbara 2870S

un bout d'ocean Pacifique depuis ma chambre

 

 

Je quitte tranquillement l'hotel vers dix heures et demi.

 

 

A-toSantaBarbara 2874S 

A-toSantaBarbara 2878S

Moonstone Beach a Cambria, avec un surfeur dans l'eau qui surf le surf

 

Passage eclair a la poste de Cambria pour mettre mes cartes dans la boite aux lettres puis je vais retrouver la route CA-1 (voir mon parcours sur la carte).

 

 

A-toSantaBarbara 2879S

c'est reparti !

 

Etape de ce matin : 146 miles jusqu'a Santa Barbara. La route ondule dans un decor verdoyant. Les noms de ville et village sont tres impregnes de l'histoire espagnole : beaucoup de San ou Santa. San Luis Obispo, Santa Maria, Santa Barbara.

 

A-toSantaBarbara 2880S

les localites sur ma route. Ce soir je serai a Los Angeles

 

A-toSantaBarbara 2882S

la route s'eloigne de l'ocean...

 

 

A-toSantaBarbara 2886S

... puis s'en rapproche

 

 

A-toSantaBarbara 2888S

entre Cayucos et Morro Bay

 

 

A la moitie de mon trajet je fais une courte halte a Santa Maria pour prendre une de mes photos favorites.

 

A-toSantaBarbara 2893S

une maison a l'abandon !

 

 

Apres Santa Maria, j'accelere un peu les choses en continuant ma route sur la US-101. Il s'agit d'une deux fois deux voies, au trafic faible tandis que je traverse la campagne californienne. Ça plus le ciel bleu, tout est propice a la reverie du conducteur solitaire.

 

 

A-toSantaBarbara 2897S

sur la US-101 entre Santa Maria et Santa Barbara

 

Lorsqu'elle ne peut plus continuer vers le sud, la US-101 tourne ves l'est pour longer l'ocean, coincee entre les Santa Ynes Mountains et le Pacifique.

 

A-toSantaBarbara 2900S

ocean a perte de vue

 

Vous voyez ce point au milieu de la photo ci-dessus ? C'est une plateforme petroliere ! Je suis tout excité d'en voir une. Je sais c'est mal, ca pollue, c'est pour extraire du vilain petrole... mais ca me donne envie de jouer a Warcraft II, ha ha ha ! Jeu dans lequel il etait possible de construire des plateformes d'extraction. Vous vous souvenez ? C'etait il y a a peine quinze ans.

 

A-toSantaBarbara 2901S

comme c'est beau une voie ferree qui suit l'ocean

 

 

A-toSantaBarbara 2903S

c'est moi ! J'y etais !

 

 

A-toSantaBarbara 2906S

les montagnes au-dessus de Santa Barbara

 

Cette photo n'est pas terrible, mais je l'ai incluse pour mentionner l'impression que j'ai eue a ce moment-la : celle d'arriver a Grenoble sur l'A48. Ou l'A49. Grenoble ? Mais il n'y a pas beaucoup d'ocean a Grenoble ! C'est vrai. Mais il n'y a pas non plus beaucoup de montagnes comme ca a Waltham. Du coup quand ca y ressemble de loin... ca m'y fait penser. Hy hy hy !

Bon, et alors Santa Barbara, qui me dira, pourquoi ? Je ne sais pas ce que je suis venu faire ici, et c'est terrible. Je perds un peu de temps a chercher le batiment ou un copain de France aurait fait son stage en juillet 2000, pendant que j'etais moi-meme a Indianapolis. Je fais chou blanc. Mon pote n'aura donc pas de photo-souvenir "douze ans plus tard". Il m'en voudra quand il lira ce blog, ce qui ne devrait pas se produire avant 2025 :-) Au risque de decevoir tous mes lecteurs j'avoue ne rien faire d'autre a Santa Barbara a part aller dejeuner ; pas de viree a la plage ; je n'ai jamais vu un seul des 2137 (!!) episodes de la serie foireuse du meme nom donc je ne me sens pas en terre sainte. Bon alors au-revoir Santa Barbara !

article suivant 19/20

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip CA-NV
jeudi 06 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 17:00

article precedent 16/20

 

Je ne vais pas faire durer le suspense dans cet article : la section de cent miles que je m'apprete a parcourir jusqu'a Cambria constitue mon souvenir prefere de ce voyage. Le reste est aussi de haute qualite bien entendu, mais cette route qui longe l'ocean Pacifique est superbe. Deux autres facteurs qui m'ont aidé : la meteo se decide enfin a cooperer et a m'octroyer du ciel bleu ; et suivre ce trajet en decembre explique sans doute la tres faible circulation sur une route ou les occasions de doubler sont peu frequentes. Vous pouvez suivre mes aventures sur la carte.

 

 

C-toCambria 2798S

c'est parti pour la 'rugged' côte du Pacifique

 

 

C-toCambria 2802S

j'y suis, j'y suis !

 

 

C-toCambria 2807S

C-toCambria 2809S

C-toCambria 2816S

en roulant vers le sud sur la CA-1

 

Cette route me rappelle celles qui suivent le bord de mer au Cap Corse, coincees entre la montagne et l'eau. J'ai envie de m'arreter toutes les cinq minutes pour essayer de prendre en photo des paysages que je trouve tous plus beaux les uns que les autres.

 

C-toCambria 2821S

le mont St-Michel ?

 

 

C-toCambria 2820S

non, un ranch. No trespassing !

 

 

C-toCambria 2822S

j'obeis aux instructions et je continue ma route

 

La route s'eloigne de l'ocean sur quelques miles pour monter a l'assaut d'une petite montagne. Au detour d'un virage j'ai la surprise de voir apparaitre une station-service-boulangerie-restaurant-magasin-de-souvenirs a "Loma Vista". Un panneau previent les automobilistes : "next gas 40 mi" (prochaine station-essence a 40 miles = 64 kilometres). Je n'ai pas besoin de carburant, mais mon reservoir de liquide lave-glace est a sec depuis un bout de temps (depuis que j'ai quitté la Sierra Nevada en fait) et le soleil commence a me jouer des tours a travers mon pare-brise a la nettete douteuse.

Je vais baragouiner quelques mots au pompiste, qui malgre son propre accent tres teinté d'espagnol finit par me comprendre. Il farfouille dans sa cahute et me sort un gallon de lave-glace. $10, une arnaqueaffaire ! Je donne a boire a ma voiture, prends quelques photos-souvenirs, et continue ma route dans la foret. L'ocean fait son retour.

 

C-toCambria 2826S

je suis bien content d'avoir un pare-brise tout propre

 

 

C-toCambria 2830S

j'adore etre ici

 

 

Bien que l'heure tourne et que ma vitesse moyenne reste faible, je m'arrete au Julia Pfeiffer Burns State Park sur les conseils d'un collegue.

 

 

C-toCambria 2847S

que se cache au bout de ce tunnel ?

 

 

C-toCambria 2840S

une cascade !

 

Deux panneaux explicatifs nous racontent qu'a cet endroit se trouvait jusqu'en 1966 la maison construite en 1940 pour Lathrop et Helen Hooper Brown. Ils devaient etre au calme pour profiter du paysage, dans leur maison decoree (je cite) d'oeuvres d'art de Degas, Dufy et Gauguin. Epatant, epatant. On apprend egalement qu'un glissement de terrain en avril 1983 a deux pas d'ici causa la fermeture de la route pour un an. Pas de ca aujourd'hui svp ! Dans ce park on peut enfin admirer un batiment qui abritait une petite turbine Pelton, qui fournissait je suppose de l'electricite aux Browns.

 

C-toCambria 2850S

je continue ma route. Non mais c'est quoi ce mec devant moi en combi VW ???

 

 

Lorsque le soleil est sur le point de disparaitre a l'horizon, je m'arrete pour profiter du coucher de soleil.

 

C-toCambria 2851S

C-toCambria 2853S

C-toCambria 2859S

le soleil se couche dans le Pacifique

 

Il me reste encore environ une heure de route jusqu'a Cambria. Maintenant que le soleil a disparu je ne m'arrete plus. Je n'arrive deja pas a prendre des photos potables en plein jour, alors sans soleil...

 

 

C-toCambria 2868S

derniere photo sur la CA-1 avant la nuit : montagne a gauche, ocean a droite !

 

Avant que je n'entame ce voyage, on m'avait conseillé de me rendre a Hearst Castle, a San Simeon a une quinzaine de miles de Cambria. Qu'est-ce que Hearst Castle ? Oh, rien d'autre que la demeure (enfin, une des demeures) aux proportions megalomaniaques (8300 metres carres !!!) d'un magnat de la presse de la premiere moitie du vingtieme siecle, William Hearst. Combien coute la visite de ce bungalow ? Eh bien, business is business. La propriete est tellement grande que trois visites guidees differentes sont organisees, chacune coutant la modique somme de $25. Vous savez ce que je pense de depenser du fric pour visiter la maison d'un mec riche, surtout si c'est un capharnaum d'objets d'art promptement qualifié de 'musee' ? Oui, vous savez... mais je n'ai pas toujours ete comme ca : apres tout, je garde un tres bon souvenir de ma visite de Biltmore House, classee d'apres cette page wikipedia comme "la plus grande maison" des US. J'etais jeune a l'epoque, mes convictions n'etaient pas encore bien affirmees... De toute facon lorsque je traverse San Simeon ce soir, il est cinq heures passees, bien trop tard pour demarrer une visite de Hearst Castle.

En arrivant a Cambria je vais poser mes affaires a l'hotel puis je me mets en quete d'un endroit ou manger. Cambria a l'air d'etre un petit village touristique sympathique. Il y a pas mal de monde dans les rues, les boutiques sont ouvertes, des files d'attente se forment devant les restaurants pour obtenir une table. Je voudrais un truc rapide a manger mais il n'y a pas de Subway . Je me rabats sur le Main Street Grill, une echoppe de restauration rapide.

Verdict : n'y allez pas, c'etait infect. Ma commande etait vraiment immonde, autant a l'aspect qu'au gout. C'etait encore pire qu'au boui-boui ou nous avions mangé C2 et moi au Grand Canyon. Le seul point positif de ce trou a rats, ce sont ses nombreuses télés. Je n'ai pas de tele dans ma chambre a l'hotel, ce qui est tres rare, et je profite de mon rapide diner au grll machinchose pour regarder une partie du match qui oppose les Oakland Raiders aux Denver Broncos.

L'estomac lourd je rentre a l'hotel pour enfin me relaxer. Je me gare pour de bon a l'hotel a 19h15, douze heures apres etre parti de Pacifica. Quelle journee ! Quelle fabuleuse apres-midi sur la CA-1 ! Je suis ravi.

Bilan du jour : 227 miles (365 km) conduits aujourd'hui, pour un total de 1137 miles (1829,5 km) depuis l'aeroport de Los Angeles. Bonne nuit !

 

article suivant 18/20

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip CA-NV