Recherche

Anciens Articles

jeudi 03 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 00:00
Ce matin en sortant du lit, et apres avoir casse la glace qui avait commence a se former dans mon couloir, je me suis dit qu'il pourrait etre fun d'afficher en direct la meteo de mon patelin.
Direction donc AccuWeather.com pour configurer un petit plug-in a afficher sur mon site. Chose dite chose faite, c'est le rectangle rose que vous voyez maintenant en haut de chaque page de mon blog. J'ai choisi ce superbe motif gay car j'aime le temps dans cette contree...
A l'heure ou je vous parle il fait 4 degres... Fahrenheit, ce qui fait -16 degres Celsius. Ha ha ha ! Avec, toujours d'apres AccuWeather, un ressenti de temperature de -29 degres Celsius (en prenant en compte le vent et l'humidite). J'espere que j'atteindrai ma bagnole sans me transformer en glacon.
J'ai hate de voir comment ils affichent les Severe Weather Alerts !


EDIT a 9 heures: AHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!! J'ai pris de l'essence en allant au boulot, et le temps d'enlever mon gant pour taper mon code de carte sur la pompe je sentais plus mon doigt. En remontant dans la voiture aussi j'ai entendu quelque chose tomber et se casser par terre, c'etait mon oreille droite, gravement endommagee par le gel en cinq minutes, qui venait de se detacher de ma tete pleine d'eau (heureusement j'y ai mis de l'antigel).

Partager cet article

Repost 0
Publié par ZPP - dans meteo
commenter cet article
mercredi 02 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 11:30

Dix ans apres mon permis francais, cinq ans apres mon permis cotier (car je suis un marin, vous l'ignoriez ?), me voila a nouveau devant un instructeur pour un examen de conduite.
Aujourd'hui il s'agit d'obtenir la qualification sur l'Airbus A340-600, le plus long avion civil du monde.
Mmmm... naaaan. En fait j'ai rendez-vous a 10h30 a l'inevitable RMV de Watertown pour passer l'examen pratique du permis de conduire, apres ma reussite eblouissante a l'examen ecrit le jeudi precedent (voir ici).
Pour ceux que ca interesse, voila comment ca se deroule.
Apres avoir pris rendez-vous par telephone, se presenter le jour dit a l'heure dite au RMV avec : le learner's permit (= la preuve que j'ai reussi l'examen theorique), une voiture (!!), assuree (!!!), comportant un frein a main au milieu que l'inspecteur peut utiliser, un 'sponsor' = une personne de plus de 21 ans justifiant de plus d'un an de permis, et enfin le formulaire ad hoc. J'ai demande a un collegue de venir avec moi, et nous sommes donc partis au RMV dans sa Subaru, a boite manuelle. Pas utilise ma Grand Prix car le frein a main, est a pied. J'avais pas conduit une manuelle depuis mon arrivee aux US mais c'est comme faire du velo, ca ne s'oublie pas, donc ca a pas pose de soucis malgre mes craintes. Je me familiarise avec la bagnole en conduisant jusqu'au RMV, puis je vais donner ma paperasse a un gars du RMV. Dans son bureau je constate sur un ecriteau qu'il est ecrit que toute communication entre le sponsor et le candidat entrainera l'annulation automatique du test. Je trouve ca fort, parce qu'alors a quoi sert le sponsor ? Il doit etre dans la voiture, mais il n'a pas le droit de parler, et en plus rien ne dit qu'il doit etre le proprio de la voiture utilisee pour le test. Alors quoi ? Bon, ok, peu importe.
On ressort on va jusqu'a la voiture, on roule jusqu'au depart du test, un ensemble de cones orange derriere le batiment du RMV, on retrouve l'inspecteur (un blackos l'air paisible) et le test commence.
D'abord le gars me fait tester les clignotants. Ouf, ils marchent tous les quatre ! Ensuite il me demande si je connais les signaux manuels. Qu'est-ce que c'est ? On m'avait prevenu. J'ouvre la fenetre conducteur.. bras gauche vers le haut = je vais tourner a droite, bras gauche droit vers l'exterieur = je vais tourner a gauche, bras gauche vers la route = je freine. Ca c'est quand les clignos ou les feux stop sont petes. Ah aussi, bras gauche et index tendu vers le haut = desapprobation envers un autre automobiliste. Peut cependant etre mal interprete, mouarh ha ha ha !
L'examinateur monte dans la bagnole, je demarre, on fait une dizaine de metres, et mon sponsor juge bon de preciser a l'examinateur qu'il est en train de faire reparer son pot donc faut pas trop faire attention aux bruits qui viennent de l'arriere de la voiture. Oui alors le gag c'est que je passe le permis dans une voiture dont la moitie du circuit d'echappement frotte par terre, ha ha ha ! Discretion, discretion...
Premier feu rouge, je dois tourner a droite. Apres avoir marque un superbe stop et verifie que personne n'arrive de la gauche, je grille le feu comme il est legal de le faire aux US. On fait environ cinquante metres sur la route principale et l'examinateur me fait tout de suite tourner a droite dans une petite rue calme, ou il me fait faire une marche arriere en ligne droite (d'aaaaccord), puis un demi-tour. En fait il me demande de faire un "three point turn". Jamais entendu ce terme, et trop tard pour demander ce que c'est. Je suppose que ca consiste a faire un demi-tour sur une route en faisant marche avant-marche arriere-marche avant. Bon la route est pas tres large, la subaru plutot longue, je suis oblige de faire une marche-arriere supplementaire, je tente une petite blague en disant "well, it's going to be a four point turn". Personne ne moufte dans la voiture. Je prefere me taire...
Nous retournons vers la route principale, dans laquelle l'examinateur me fait tourner a gauche. Nous voila a nouveau sur la route principale. Cent metres, puis nouveau changement de direction a gauche pour aller dans une nouvelle petite rue calme. L'examinateur me fait garer le long de la route et me demande ce que je dois faire si on imagine que je veux rester gare la et que la rue est en pente. Alors bon dans le code de la route du parfait petit Massachusettsien il est marque qu'en l'absence de trottoir il faut tourner ses roues vers la route, comme ca si le frein a main lache, la voiture reste sur la route au lieu de partir dans le fosse. Par contre si il y a un trottoir faut tourner vers le trottoir, comme ca la voiture se retrouve bloquee contre le trottoir en cas de souci. Y a pas de trottoir dans cette rue donc je reponds "roues vers la route'. Oui mais le gars m'a fait arreter au seul endroit ou il y a un metre de trottoir. Donc il voulait l'autre reponse. "ohhhh". Je le baratine en disant que j'avais cru comprendre que, etc etc. Bon. Il me dit "Que faites-vous d'autre ?". Je commence a stresser, je vois pas trop quoi faire, quand je me gare, je me gare, et puis c'est tout. Peu convaincu, je reprends. Je tourne mes roues... je serre le frein a main.. "THERE YOU GO" s'exclame mon examinateur (="eh ben voila"). Ah, c'etait donc ca ! :-D
Apres ca retour au depart de la boucle, pres des plots orange. Je stressais que le gars me demande un creneau parce que la subaru est a peu pres aussi longue qu'une CX break et j'ai quand meme bien pris l'habitude de me garer comme un porc aux US. Mais l'inspecteur me reclame un.. 'parallel park' (= creneau) Ohhhhhhh (stress) ! Pas d'inquietude, je dois le faire entre les plots orange. Aaaahhhhhh (soulagement).... ils sont espaces d'environ dix metres. Eh ouais, si des eleves se pointent en Hummer, faut bien qu'ils puissent faire un creneau aussi, mouarh ha ha. Deux coups de volant plus tard la Subaru est garee, et yop la boum, "it's a pass !", l'inspecteur me rend mon learner's permit avec un coup de tampon, qui me servira de permis (driving license) provisoire jusqu'a ce que je recoive l'original, precieux sesame d'integration dans la societe americaine, par la Poste.
Si l'on recapitule, apres une serie de vingt questions navrantes en guise d'examen theorique, une centaine de metres de conduite dans de la circulation ultra fluide, un demi-tour dans une rue deserte et un creneau dans l'equivalent de deux places, on me delivre un permis de conduire. Wou yeah... J'en ai bien rigole avec mon collegue en retournant au boulot. Il m'explique, grand sourire aux levres, qu'aux US (quoi que soit marqué dans le manuel du conducteur), obtenir le permis de conduire aux US est un droit, pas un privilege.. Toute personne devrait etre en droit de se voir attribuer un permis de conduire, il ne faut pas se laisser abuser par ces histoires de tests, ha ha ha !

Edit cocasse: voici une reconstitution, sur une carte piquee chez mappoint, le parcours de mon permis. A vue de nez j'ai conduit 2000 yards, soit 1830 metres, soit 1.136 mile. Bien bien bien...



undefined

Partager cet article

Repost 0
mardi 01 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 10:10
Huh, bonne annee a tous !!
J'aurais pu vous raconter comment s'est deroulee la gigantesque fete a laquelle j'aurais pu aller, au cours de laquelle j'aurais assiste a un feu d'artifice plus gros que le Thunder over Louisville (60 tonnes de feux d'artifice), mais non, a la place j'etais malade et d'astreinte pour le boulot donc dodo.
Et puis c'est tout !

Partager cet article

Repost 0
Publié par ZPP - dans blogston
commenter cet article
jeudi 27 décembre 2007 4 27 /12 /décembre /2007 19:00
Pour ceux qui suivent, je ne suis pas encore installe a 100%. Il me reste encore a passer le permis local. Ca sert a la fois de permis de conduire et de piece d'identite, donc en me procurant ce petit bout de plastique (format carte bancaire), ca me permettra d'arreter de me promener systematiquement avec mon permis francais, le permis international (on sait jamais), et mon passeport. J'en ai plein les poches et c'est pas pratique.

Considerablement decourage par mon echec lors de ma tentative d'obtention d'une Liquor ID (voir la et la), j'avais plus ou moins laisse tomber l'idee de passer mon permis de conduire. Enfin surtout j'avais la flemme de bachoter pour passer le code... Pour rappel, j'etais alle le deux novembre deposer une demande de Liquor ID, mais soit disant a cause d'un probleme avec mon passeport, le prepose s'etait contente de prendre mon numero de telephone, et de me dire "je ne sais pas ce qui ne va pas avec votre passeport, tout ce que je peux vous dire c'est qu'un service, je ne sais pas lequel, va vous appeler, je ne sais pas quand, pour verifier ce qui se passe avec votre passeport". Avec du recul je crois que cette petite vermine m'avait deliberement mis sur une voie de garage. En tout cas un mois et demi plus tard je n'ai rien recu, ni Liquor ID ni coup de telephone pour verifier mon passeport.

Mais, en discutant avec un collegue de tout ca encore un midi je me suis remotive, et aujourd'hui apres le boulot, direction le RMV (Registry of Motor Vehicles) de Watertown, a 15 minutes du boulot. Le jeudi exceptionnellement ils ferment a 19h00. J'arrive vers 17h00, je prends un ticket, je vais faire quelques emplettes, et je reviens pour atteindre un guichet a 17h50. Bon !

Je commence par demander a la nana ou ca en est de ma demande de Liquor ID. Elle me repond que dans son systeme y a rien a propos d'une demande de Liquor ID a mon nom. Ca fait plaisir. Si je retrouve le petit gars qui s'etait occupe de moi debut novembre, je vais lui souffler dans les bronches pour lui apprendre a se payer ma tete comme ca.
Tant pis, je lui dis qu'on laisse tomber et en avant pour s'inscrire pour le permis. Comme la derniere fois, je rebalance mon passeport, ma carte SSN, mon bail, une facture... Elle disparait avec tout ca... les minutes passent... et l'histoire se repete ! Elle revient et me declare qu'il y a un probleme avec mon visa, qu'elle peut pas prendre ma demande, qu'il faut des controles supplementaires. Elle me demande mon numero de telephone et s'apprete a le noter sur, d'apres ce que je vois, un formulaire "d'identity check" (= controle d'identite), en me disant qu'on m'appellera pour regler ca.
Je vois rouge, mais vous me connaissez, je suis tres poli et pas du genre a faire des scandales. Je lui reponds donc gentiment mais fermement qu'on m'a deja fait ce coup-la avec ma demande de Liquor ID, et que visiblement, ca n'aboutit a rien. Elle repart voir son manager...
Et revient, prend son papelard 'identity check', le met a la poubelle, puis me declare que bon finalement ils vont enregistrer ma demande pour le permis de conduire. Et ben voila, quand tu veux, poulette !
Je les deteste, tous.

Apres ca elle tapote frenetiquement sur son ordi. Plein d'espoir je lui demande quand je vais pouvoir passer la premiere epreuve = le code, en esperant que ca sera rapide. Elle me repond "oh, je vais vous faire passer tout de suite". Mince ! Mais j'ai lu qu'un tiers du bouquin ! Oh bon... ok.

Elle me tend un papier et je vais attendre a un autre guichet ou une autre nana me fait poireauter avant de me tendre deux pages photocopiees minables, avec l'examen, tenez-vous bien, en francais et en anglais. Ca je dois dire que ca m'a surpris. Il y avait une nana qui le passait en meme temps que moi, elle avait un exemplaire en chinois ou coreen ou japonais je sais pas mais enfin ca n'etait meme pas l'alphabet que je connais. Est-ce qu'en France on peut passer le permis autrement qu'en francais ? D'un autre cote... si je passe le permis aux US, c'est parce que j'y suis resident. Est-ce que c'est pas normal que je parle l'anglais si je veux vivre aux US ? Ca me parait une etape d'integration plutot importante. Enfin passons. De toute facon, la traduction etait tellement mauvaise dans le test que j'ai utilise l'anglais pour comprendre les questions et les reponses, ha ha ha !

Alors, est-ce que c'est un probleme que je n'aie pas revise avant de passer l'exam ? Non, car il s'adresse aux debiles, ou au gens qui ne savent pas lire. Un exemple de question :
vous rencontrez le panneau suivant [panneau rond avec ecrit dessus, en toutes lettres, "Pedestrian Ahead", soit, mot a mot, "pietons devant"]
quatre possibilites (le test est un QCM):
 - la route va s'arreter
 - la route est glissante
 - il y a un passage pietons au-devant
 - il y a des travaux


C'est difficile hein ? Bon, vingt questions du meme genre, j'ai pris dix minutes pour etre bien bien sur de pas avoir coche la mauvaise case a un endroit, puis je suis retourne rendre ma paperasse a la nana, et je suis alle m'asseoir en attendant qu'elle veuille bien s'occuper de moi. A noter que pour ceux qui passent le test en anglais, tout est informatise et ca se fait sur un ordi, qui doit directement compter les bonnes reponses et donner une note. Dans mon cas la nana va devoir sortir la correction de mon test de son gros classeur, et compter le nombre de bonnes reponses. En discutant avec des collegues certains m'ont meme dit qu'il n'y a qu'un exemplaire de test hors anglais, donc si je le rate aujourd'hui... ce sont les memes questions que j'aurai la prochaine fois :-) Mais je n'aurai pas ce plaisir, car apres un peu d'attente, l'employee du RMV me hele, et me tend un nouveau papier en me disant que je peux prendre rendez-vous pour le 'road test'. Cool ! Voila une tres bonne chose de faite, plus d'histoire avec mon passeport, ouf !!
Sinon j'ai rendez-vous pour le road test mercredi matin 2 janvier. Je vous raconterai, evidemment ! Ca me ferait mal de le rater mais bon on sait jamais. J'en ai discute avec deux francais et ils l'ont tous les deux rate une premiere fois. Boarf.

Partager cet article

Repost 0
mardi 25 décembre 2007 2 25 /12 /décembre /2007 11:00
100-0703S.jpgkiss you my sweet little niece & nephew !

Partager cet article

Repost 0
Publié par ZPP - dans blogston
commenter cet article
lundi 24 décembre 2007 1 24 /12 /décembre /2007 17:00
Marblehead est une petite ville au nord de Boston, juste a  l'est de Salem. Ca n'est pas tres loin.
Courte expedition donc. A peine arrives dans le village C2 pousse un grand cri devant un magasin car ils vendent... du sel ! A cause des tempetes de neige a repetetion les Home Depot (des grandes surfaces pour la maison et le jardin) des alentours de Waltham sont tous a court de sel, et on commencait a en manquer chez nous... Voila donc l'interet de venir se balader sur le bord de mer de Marblehead : acheter du sel :-)
Bon, dix minutes plus tard nous avons 150 pounds de sel dans le coffre, dument achetes a credit.
Nous pensions faire un petit tour dans le 'centre' de Marblehead en esperant que ca serait charmant, mais il semblerait bien qu'il n'y ait rien d'interessant au centre de Marblehead. Allez, au moins une photo quand meme.

 

undefinedthe Old Town House. Le soleil est deja bas... zut




Direction le bord de mer !

undefinedau loin la skyline de Boston

 

 

 

undefinedsi si si !

 

 

 

undefinedah, une precieuse cargaison. Des voitures ? Du petrole ? Des produits fabriques en Chine ?





undefined

undefinedundefinedla paisible baie de Marblehead




Il y a dans le coin des maisons encore une fois tres luxueuses...

undefinedbon, alors grande maison, gros 4*4, bateau gare dans le jardin, et...

 

 

 

undefinedundefined...plage privee !

 

 

 

undefinedcependant a y regarder de plus pres c'est pas forcement tres attirant




Apres ca direction le phare de Marblehead. Bon, c'est pas non plus tres palpitant...

undefinedundefinedmon gag habituel

 

 

 

undefinedune photo du 'phare', juste pour pas etre venus pour rien

 

 

 

Apres ca retour vers Boston. Je m'arrete pour prendre une photo a contre-jour magnifique, on dirait qu'il y a une bombe qui a explose a cote de la ville.

 

undefinedle soleil se couche

 

 

 

 

undefinedboum !




En chemin petit arret sur la plage de Lynn.

undefinedundefinedundefinedpas de kitesurf a Lynn

 

 

 

 

undefinedC2 va se baigner

 

 

 

 

undefinedune petite vue de Boston. En fait je suis deja venu ici, a Lynn

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par ZPP - dans ailleurs
commenter cet article
mercredi 19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 22:00
Loin de moi l'idee de vous faire fuir ou de vous faire repousser le voyage que vous ne manquerez pas d'effectuer dans les mois a venir pour me rendre visite, mais il faut que je vous raconte un peu comment ca se passe chez moi.
Assez comiquement ! Car il vaut mieux prendre les choses du bon cote et en rire. Ma foi sinon y a de quoi se faire un ulcere.

Par ou commencer ?

Ok.

La maison que j'occupe a deux gros gags : le driveway (= allée d'acces) en pente severe, et la gouttiere (= gutter en anglais).

En ce qui concerne le driveway, a chaque snowstorm je n'ai pas d'autre choix que de me garer en bas, pelleter si il le faut pour me creuser une place dans le monceau de neige pour ma foutue Pontiac Grand Prix, et monter a pied jusqu'a chez moi. Pas tres genant, mais ca peut etre un peu physique, surtout si les deneigeuses sont passees pousser la neige dans mon driveway, laissant un mur de un metre de haut de glace, et une allee non salee/sablee. Consequence : casse la glace avec une pelle en plastique mon fils... Tu apprendras le sens du mot effort... et monte une pente de 20% sur de la glace avec des semelles lisses... tu apprendras le sens du mot glissade. Bref, les US, c'est du sport, c'est du fun, c'est de l'adventure.

On a eu, aux dires des autochtones, un assez sale mois de decembre compare aux annees precedentes. On en a meme pris, pardonnez-moi l'expression, plein la gueule. Plusieurs snowstorms, quelques pluies verglacantes (voir mon histoire hilarante ci-dessous), il y a des semaines ou j'ai vraiment passe mes soirees a pelleter, soit chez moi soit chez C2, pour acceder a la maison. Au moins j'economise sur l'abonnement de la piscine et je me fais du vrai muscle, hein, Benoit ? Pellete, pellete.. Je te prends au bras de fer quand tu veux.

Alors pour que vous sachiez tout, faut que je vous raconte une anecdote qui a maintenant quelques semaines mais que je tenais sous silence, non pas par honte, evidemment, mais par flemme. La pluie verglacante... Il y a quelques semaines on a eu une pluie verglacante. Une vraie, une mechante, je me suis gare le soir en haut a cote de chez moi, et le lendemain, deux centimetres d'epaisseur de glace compacte uniformement repartie sur le sol. Assez naif (c'est mon premier hiver dans la New-England, mais on m'aura pas deux fois, parole de moi !), je grimpe dans ma Pontiac Grand Prix. Je descends en 1 ma premiere moitie de driveway. Ca glisse deja mechant. Je finis en crabe, je m'arrete sur le replat qui me separe de la deuxieme (et plus severe) pente qui m'emmene jusqu'a la route, et je reflechis. Pris d'une idee intelligente je sors de la voiture pour aller checker/verifier le deuxieme driveway, qui m'emmene donc jusqu'a la route.
Et la, paf.
Paf.
Paf comme par terre, a quatre pattes sur la glace.
Et pas moyen de me relever (depuis, j'ai pas ete stupide, je porte tous les jours mes bonnes grosses godasses de marche avec des semelles a moitie cloutees).
Donc je vous explique la scene. Je suis sur une zone assez large, recouverte de glace, legerement en pente, a quatre pattes, accroupi devant ma voiture a laquelle je me tiens par... la plaque d'immatriculation. Inutile de preciser que l'heure est critique.
J'essaie de me rapprocher de la voiture en tirant sur mon bras. En racontant l'anecdote a un collegue, ce dernier m'apprendra que ca lui est arrive aussi... et que sa voiture avait commence a lui glisser dessus. Par chance pas de ca pour moi. Tel un pantin desarticule je mouline pour arriver a finalement attraper la carrosserie de mon passage de roue avant droite. Toujours sur ma patinoire geante donc. Je me retablis... attrape le rétroviseur... la porte... monte dans la voiture. Et maintenant quoi ?
Je suis au volant d'un vehicule d'une tonne cinq, sur une patinoire geante, avec pas des pneus hiver evidemment, et j'ai une pente de soixante metres a 20% pour atteindre la route principale.
Le tout pour le tout !
Pas de coup de fil au 911, pas de coup de klaxon, pas de warning, impossible n'est pas francais. Grace a l'extraordinaire transmission integrale (= quatre roues motrices, non je blague, c'est vraiment pas terrible), je me dirige vers le bord de mon driveway. Et c'est donc retenu par les gros paquets de neige (tapant directement sous la bagnole) bordant mon allee que je descends vers mon destin, Totten Pond Road. Je crois que je n'oublierai jamais ce trajet pour aller au boulot.
Apres le reste n'est que de la broutille. Je ne tiens meme pas a mentionner que j'ai failli me casser la figure sur le parking du boulot a cause de la glace, tellement c'est mesquin par rapport au reste de mon aventure.
Ben, je pense que les gars qui sont venus deblayer tout ca ont du y laisser au moins un casse-glace et cinq cents kilos de sable.

Voila. C'est mon histoire de l'hiver (enfin... pour l'instant !  , On est que le 30 decembre !!!), et je suis pas pres de l'oublier.


Alors ensuite les fuites...
Donc d'abord j'ai une fuite dans la gouttiere qui protege l'escalier pour acceder a ma maison. Ce qui fait que mon escalier est constamment recouvert de glace, bien que je casse la glace et que je recouvre de sel deux a trois fois par jour. Un hiver comme ca, Benoit, je te prends au bras de fer quand tu veux hein !!!

Apres j'ai aussi deux ou trois fuites assez marrantes, par exemple une qui passe directement dans le luminaire devant ma porte d'entree.

Je pensais m'en servir pour poursuivre en justice mes proprios, mais j'ai trop envie de profiter de la maison en ete donc je reste patient. Ca n'empeche pas une belle photo :


undefinedsans trucage - hi hi hi - sans trucage




Apres j'ai aussi eu une fuite rigolote sympa et divertissante samedi dernier, de l'eau qui suintait depuis la planche qui surplombe ma porte d'entree. La consequence est une flaque dans mon entree. Cette fuite-la je la garde en reserve pour casser mon contrat et dire bye bye (et fuck off) a mes proprios quand j'en aurai marre de leur baraque.

Voila voila !

Partager cet article

Repost 0
Publié par ZPP - dans meteo
commenter cet article
dimanche 16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 16:00
week-end a Miami : commencer depuis le debut du voyage

article precedent (9/10)


Un week-end ca passe decidement tres vite, surtout quand on perd la moitie dans le trafic aerien. Il est deja temps de retrouver le chemin de l'aeroport.

Vu qu'il nous reste un peu de temps nous decidons de retourner a Miami Beach. Ol'rite.


undefined
undefinedundefinedle soleil vient meme montrer le bout de son nez




undefinedundefineddernieres vues depuis Venetian Causeway




Apres ca direction l'aeroport. Qui est en (re-)construction. Donc apres avoir tourne en rond calmement (...) nous finissons par trouver le chemin de notre loueur. Ah oui mais il faut refaire le plein nous-meme si on veut pas payer quatre dollars le gallon. Ah... errance dans les environs de l'aeroport international de Miami. Je trouve une pompe pas chere, sympa, au rythme endiable (un groupe de chicanos joue du banjo dans le bar voisin), si ce n'est que je suis rapidement sur les nerfs, car il faut payer en cash, et la pompe se bloque tous les $10. J'ai donc fait, plus ou moins excede, trois allers-retours dans la cahute du gars pour payer mon fuel. Grumble (ca veut dire grommeler en anglais).
Et apres toutes les premonitions menacantes annoncees par mes amis et collegues pour mon retour a Boston (y aura un Noreaster ce week-end !! Tu vas dormir a Miami !! Mon pauvre ami !!) notre avion atterrit a Logan avec une minute d'avance sur l'horaire. Vengeance ! Gnark gnark gnark...



Reprendre depuis le debut (1/10)

Partager cet article

Repost 0
dimanche 16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 15:00
article precedent (8/10)


undefined
undefinedMiami (au sens large, en incluant ses nombreuses voisines...) est aussi une ville en renovation





undefinedDelano ;-)





undefined
undefinedundefinedundefinedundefinedundefinedundefined

undefineddu vieux et du moins vieux





undefinedet du bon bon recent en construction. Combien d'etages ?




undefinedhi hi hi





undefinedundefined


article suivant (10/10)

Partager cet article

Repost 0
dimanche 16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 14:00
article precedent (7/10)


Allons donc visiter ce phare qui va nous offrir, j'en suis convaincu, une vue a couper le souffle sur l'ocean. J'apercevrai peut-etre meme les cotes francaises.




undefinedcaché dans les palmiers. Ha, je sais, on est a Hyeres.



En verite... l'acces au phare est gratuit, on passe juste devant un gardien qui s'ennuie, et on attaque l'escalier en colimacon dont je n'ai bizarrement pas compte les marches. Bon disons deux cents. Au pas de course. Ca parle pas beaucoup anglais la-dedans, c'est un lieu tres tres touristique.




undefinedla petite maison dans la prairie. Non, dans la clairiere. Vous savez dire clairiere maintenant en anglais, hein ? Glade !!



undefined
undefinedundefined
undefined.... et au loin, Miami's skyline !




undefinedtiens bon la barre capitaine !




undefinedundefined
undefinedundefinedje ne m'en lasse pas...



undefineddes algues



Petite parenthese linguistique. Algues se dit en anglais algae, et ca se prononce oll'dji. Il m'a fallu plusieurs occurences en discutant avec un collegue pour comprendre qu'il me parlait d'algues (algae, [oll'dji] donc) et pas d'allergie (allergy [(a)l'e'dji]). J'en apprends tous les jours et je suis tres content. Et vous aussi j'espere.




undefinedbye bye Cape Florida !



article suivant (9/10)

Partager cet article

Repost 0