Recherche

Anciens Articles

dimanche 10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 20:00
article precedent 17/25

Rien de palpitant pour cet article, qui correspond au trajet du point 8 a Minneapolis-Saint Paul, points 9-10 sur la carte. Apres les centaines de miles sur des routes plus ou moins petites, mon etape va etre simple et direct, je vais me farcir 150 miles sur l'I-35 South.
Apres avoir roule dans le calme toute la journee aussi, la circulation se fait de plus en plus dense au fur et a mesure que je me rapproche des Twin Cities. On est dimanche soir, il a fait un temps superbe, les americains rentrent chez eux apres avoir profite du week-end.



dans la campagne du Minnesota




le soleil baisse, et mon pare-brise a une jolie collection d'insectes ecrases :-)



J'apercois a un moment sur le bord de la route un panneau qui parle d'un musee et qui mentionne Laura Ingalls. Ca ne vous dit rien ? Mais si... souvenez-vous, Laura Ingalls, de la "Petite maison dans la prairie !". Voila. C'est elle. D'apres wikipedia, elle aurait vecu dans le Minnesota. Mais je n'ai pas reussi a trouver un lien entre elle et un panneau ou un musee au bord de l'I-35 dans le Minnesota. Ca restera un mystere jusqu'a ce que l'un de vous se devoue pour refaire la route Duluth-Minneapolis et suive le panneau...



il va faire nuit, il va faire nuit...



Dans les derniers miles avant d'arriver a l'hotel, les nuages prennent des formes bizarres, que j'ai essaye de prendre en photo mais ca ne rend pas terrible. Dommage...


la nuit tombe a Minneapolis




Soir trois : j'ai roule 601 miles aujourd'hui (967 km) pour un total de 1382 miles (2223 km) depuis le debut du road-trip. Entre le moment ou j'ai demarre ce matin a Saint-Ignace et le moment ou je me gare ce soir a l'hotel il s'est ecoule plus de quatorze heures, de conduite, de marche, de photos... je suis E-X-T-E-N-U-E !!! C'est ce soir-la, le dernier, que je me suis dit que j'avais vraiment place la barre trop haute pour ce road-trip. Mon prochain planning sera plus 'leger'.

article suivant 19/25

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Great Lakes
dimanche 10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 16:30
article precedent 16/25


Ca y est, apres avoir traverse deux etats, j'arrive en vue de Duluth, pour dormir dans une hutte et assister a un concours de lutte. Duluth, dans le Minnesota, et sa voisine immediate, Superior, dans le Wisconsin, forment ce qu'il est commun d'appeler des 'twin cities'. Les americains, qui adorent tout classifier et tout recenser (peut-etre pour ca aussi que je m'y plais) ont meme un article la-dessus sur wikipedia. Cependant quand on dit "Twin Cities" aux US sans preciser, ca fait reference a Minneapolis et St Paul (que nous verrons demain), et Duluth-Superior sont surnommees "Twin Ports".
Sans surprise l'approche se fait dans un capharnaum d'usines et de gigantesques silos en beton. Duluth et Superior sont des ports tres actifs.



a Superior



Mais de temps en temps quand meme on a le droit de voir le lac.


le lac Superieur. La bande de terre c'est une ile toute en long, Minnesota Point



Duluth, enfin !



a Duluth comme a Superior le paysage est industriel



Duluth est dans le Minnesota et Superior dans le Wisconsin, la frontiere entre les deux villes est donc aussi la frontiere entre Minnesota et Wisconsin. Ah me voila donc dans le Minnesota, un nouvel etat dans ma liste !


photo pas tres claire : Minnesota welcomes you. A gauche le panneau celebre les 150 etats de la fondation du Minnesota



Mon arrivee a Duluth marque la fin de l'etape geante de mon road-trip, qui ne m'a finalement pris 'que' 5 heures au lieu des 6 prevues. Il est 17h20 et je commence a errer sans but dans la ville. Peut-etre, oui peut-etre, j'aurais du prevoir des cartes locales des villes que je compte 'visiter'.
Alors Duluth si vous voulez c'est un peu le San Francisco du lac Superieur et du Minnesota. C'est une ville construite sur une grande colline, avec des routes bien pentues et une vue plongeante sur le lac. Je me gare dans une montee, serre le frein a main en esperant retrouver la voiture tout a l'heure, et je pars fureter.


a Duluth, en regardant vers le bas de la colline. On devine le lac




les batisses administratives locales




Comme a Marquette, la ville est deserte. Il n'y a rien a voir, rien a faire, tout est ferme en centre-ville. Ca m'apprendra a vouloir visiter des villes americaines. Je n'ai meme pas reussi a acheter une bouteille d'eau. Il y avait un Starbucks, mais il n'avait plus d'eau plate. Me voila en danger de deshydratation ! C'est pire qu'en Amazonie !



bon voila, a Duluth



Je suis considerablement depite. Peut-etre que j'aurais du aller plus proche du lac ? J'entends de la musique portee par le vent, il doit y avoir un festival en plein air quelque part dans la ville. Tant pis.


"La banque Beacon interdit les armes dans ces locaux"



Bon alors tant pis pour Duluth. Je retourne a la voiture. Je vais essayer de vous montrer avec deux photos le caractere pentue de la ville.


des maisons en pente, maisons naturellement de guinguois comme toutes les maisons en bois des US


Ah oui faut que je fasse une petite parenthese. Les maisons ici sont construites principalement en bois, et les plus vieilles, apres quelques dizaines d'annees, se ratatinent, se deforment, penchent... Plus c'est vieux, plus c'est rigolo. Des fois on se demande comment ca tient encore debout. Et ca m'est arrive plusieurs fois d'aller chez des gens qui habitent au deuxieme ou troisieme etage d'une de ces fameuses maisons, et dans leur appartement il n'y a plus un seul mur droit, et le sol fait des vagues... descend... remonte... sans doute au gre des poutres qui soutiennent l'etage. Tout ca, le vent l'emportera...



bon vous plantez un cable-car la-dedans, et voila c'est San Francisco



enfin on etait quand meme venu voir le lac, non ? Remarquez la galerie pietonne couverte en hauteur, on en reparlera



Une fois dans ma voiture, je repere sur la carte microscopique de Duluth qui se trouve dans mon atlas routier qu'il y a une route qui s'appelle "Skyline Parkway". Je me dis qu'il doit y avoir une vue pas mal, et ca me semble une bonne idee d'aller admirer le lac de haut une derniere fois avant... de ne plus le voir. Ouais, bonne idee, sauf que quelle galere pour trouver cette Skyline Parkway ! Apres avoir tourne en rond pendant quinze minutes je finis par mettre la main dessus, mais la prochaine fois, je prends une carte ! Ha ha ha.





ca valait quand meme le coup de galerer. Le lac Superieur depuis la Skyline Parkway de Duluth




voila voila...



N'oublions pas cependant que Duluth c'est un port industriel.


des gros bateaux



une gare de triage



et a nouveau des quais geants pour charger du minerai



Il est 18h15, j'abandonne derriere moi la Skyline Parkway, Duluth, le lac Superieur, et je me lance dans ma derniere etape de la journee, encore 150 miles jusqu'au Twin Cities, ou je vais passer la nuit. Longue journee...


article suivant 18/25

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Great Lakes
dimanche 10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 14:00
article precedent 15/25


Je fais mes adieux a Marquette, pour debuter l'etape la plus monstrueuse de mon road-trip. Troisieme etape seulement en nombre de miles (250), mais la plus longue en temps, car elle va se faire hors Interstate, dans le meme esprit que mon etape du matin pour arriver a Marquette. Je continue donc a explorer l'Upper Peninsula du Michigan. Pour suivre sur la carte, c'est la route du point 7 au point 8.
Au depart de Marquette, je rentre sur la route 28/US-41, et c'est parti mon kiki. Cette route ne suit pas le bord du lac, j'abandonne donc pour l'instant le lac Superieur, que je reverrai a ma destination, Duluth, dans le Minnesota. Duluth... pourquoi Duluth ? Parce que le nom de la ville me fait marrer ! Ca fait un peu nom de ville lovecraftien, vous ne trouvez pas ? Par exemple "oh tiens j'appellerais bien mon ami Ctuhlu qui habite a Duluth", etc etc [interessant, je viens de decouvrir que Lovecraft est de Providence, Rhode Island. Decidement entre lui et Stephen King base a Bangor, la Nouvelle-Angleterre produit des ecrivains assez... tourmentés !].



ca c'est pas le lac Superieur, c'est le lac de Negaunee



Je traverse Negaunee... Champion... Michigamme...


Michigan Upper Peninsula, de la foret et des champs



A un moment je suis captive par un nouveau mystere (ok, ca n'interesse sans doute que moi). Pendant plusieurs miles la route suit une voie ferree. Et sur cette voie ferree, des wagons. Des miles de wagons, immobiles. Il y en a partout sans interruption sur cette voie ferree, sauf aux passages a niveau ou le passage est libre pour les voitures. Je finis par en conclure que ces centaines de wagons sont tout simplement stockes la, en attendant... que les siecles passent. Ca doit couter moins cher de les laisser rouiller en pleine nature (mais que fait Greenpeace ?) que de les desosser ou detruire d'une maniere ou d'une autre. Il ne m'en faut pas plus pour faire un stop et grimper la-dessus, tel Tom Sawyer ou Huckleberry Finn (ne me dites pas qu'ils n'ont jamais pris le train).



la voie ferree



en haut d'un wagon



Ma route continue, pendant des heures... je revasse tellement que je ne m'ennuie pas. Je ne sais meme plus ce a quoi j'ai pu penser pendant toutes ces heures. Ni meme quelle musique j'ecoutais. Et pourtant mon iPod a bien chauffe !


pour changer, une ligne droite. Le Michigan, c'est plat



Apres avoir passe Lake Gogebic (ha ha ha) j'arrive a Wakefield, Michigan, ou trone, comme a Wakefield dans le Massachusetts, un paisible lac. Ainsi que quelques batiments abandonnes qui me plaisent beaucoup.


comment ca, on s'en fiche ? Hey, c'est ca aussi le Michigan !




Wakefield, Gogebic County, Michigan, 2000 habitants



Apres avoir depasse Wakefield j'arrive a un embranchement avec la route US-2. Vous ne vous en souvenez sans doute pas, mais l'US-2 c'est une route qui traverse tous les US d'est en ouest sur 2600 miles. Et bien c'est cette meme route que j'avais empruntee l'annee derniere pour traverser une partie du Maine lors de mon road-trip en Nouvelle-Angleterre. Ok ok on s'en fiche...
En tout cas apres quelques miles sur l'US-2, je change d'etat, en quittant le Michigan et en rentrant dans le Wisconsin. Je fais mes adieux, dechirants, a l'etat du Michigan, que je ne reverrai plus dans ce road-trip, et je continue a engloutir des miles sur l'US-2.


Wisconsin welcomes you (sur les cotes du panneau : Recreation, Industry, Agriculture)




bizarrement rien ne change dans le Wisconsin : des lignes droites et des forets




A proximite d'Ashland, ma route reprend contact un moment avec le lac Superieur. Il y a des semblants de plage, et des gens qui viennent prendre le soleil. Le lac est nettement moins agite que ce que j'avais pu voir ce matin.



Lake Superior in Ashland, Wisconsin


Sur la photo ci-dessus il y a un quai recent pour les pietons sur quelques metres, mais on voit les restes d'une ancienne avancee de plusieurs centaines de metres de long, que je soupconne etre un ancien quai de (dé-)chargement de minerai, comme a Marquette.



mais si, j'y etais




Apres ca a nouveau sur plusieurs dizaines de miles, des champs, des fermes, des forets, de l'ESPACE mes amis !


dans la campagne wisconsine



En arrivant dans la banlieue de Duluth (et de sa ville jumelle Superior), l'industrie refait son apparition, parfois sous forme de vestiges ayant perdu toute utilite.



un pont ferroviaire debouchant sur rien du tout, a l'extremite de 30th Ave E a Superior



Et la suite, ca sera ma visite de Duluth, ou je n'ai joue ni luth, ni flute.


article suivant 17/25

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Great Lakes
dimanche 10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 11:00
article precedent 14/25


J'arrive a Marquette a midi, pile a l'heure pour manger. Mais disons-le d'emblee : Marquette m'a decu (et non pas "Marcus, tu m'as dit sept"). Je pensais pouvoir m'acheter un sandwich et le manger tranquillement au bord du lac devant un paysage magnifique. Mais Marquette c'est la bonne vieille ville industrielle americaine typique.
Qu'est-ce que ca veut dire ? Ville americaine ca veut dire qu'il n'y a pas de centre-ville veritablement charmant comme en France, avec commerces et sandwicheries. En centre-ville il n'y a rien, en plus on est dimanche, tout est ferme. Il n'y a quasiment personne dans les rues, je me sens meme bete a pied avec mon appareil-photo. Pourtant il fait beau. Ensuite ville industrielle ca veut dire que la ville a ete construite autour d'une industrie, l'extraction et le transport de minerai, et donc le bord de lac est mange par des restes d'industrie lourde manges par la rouille.
Bien sur, la reconversion est en cours, il y a un joli parc au bord du lac a un endroit, mais bon pas de sandwich, pas de pause dans le parc :-( Bien sur il y a aussi des restaus, mais je n'ai pas envie de payer $20+ pour manger un steak geant ou une cuisse de poulet aux hormones. Pas le temps non plus. Argh !
Allons quand meme faire un tour...


une charmante maison, on pourrait croire que ca commence bien



et puis le centre de Marquette c'est ca : un desert



l'habituel immeuble en briquettes




on est jamais tres loin du lac



c'est quoi ce truc ? Un cinoche ?



Admirons maintenant le bord de lac a Marquette.



un port industriel au loin, un ex-port industriel plus proche, etc...



superbe



Quelques explications. L'enorme machin sombre sur la photo ci-dessus a suscite beaucoup de curiosite de ma part. Qu'est-ce que c'est ? Mon ami wikipedia a fini par me donner la solution. C'est un ancien quai de chargement de minerai. Avant une voie ferree arrivait, cote quai, au sommet de la structure. Un train de wagons charges de minerai s'avancait dessus, puis les wagons deversaient leur contenu, uniquement par 'gravité' (merci GB), dans des bateaux situes de chaque cote du quai, via des grands conduits mobiles qui peuvent se baisser vers les cales du (des) bateau(x) et qui sont en position 'relevee' sur la photo. Fascinant hein ? Non ? Bon...



de plus pres



Et vous vous demandez sans doute, bon, alors, cette voie ferree, elle est ou maintenant ? Elle a ete demontee, apparemment il n'y a pas si longtemps, vers 2000. Et avant elle traversait tout simplement Marquette. Comme la voie ferree devait arriver a plusieurs metres au-dessus du niveau du lac sur le quai de dechargement, elle traversait aussi Marquette a plusieurs metres de haut. Il y a une photo je sais plus ou sur le net qui montre l'ancien pont ferroviaire au-dessus de la rue principale de Marquette, a la hauteur des toits des batiments de la rue. C'est tout a fait charmant. Ah... ca m'aurait plu de voir ca, remarquez. Tchou tchouu !!!!
En tout cas retenez bien tout ca, c'est pas la derniere fois qu'on en voit ;-)



le parc et le port de plaisance. Enfin disons le quai de plaisance



la petite friche industrielle de circonstance


Et puis voila, que dire de plus ? Ah si, le detail interessant, donne par mon ami wikipedia. Parmi les villes des 48 etats contigus (= US hors Hawaii (y a de la neige la-bas ?) et Alaska (la neige fond la-bas parfois ?)) ou de telles mesures sont faites, Marquette est la deuxieme a recevoir le plus de neige, avec 144 pouces de neige par an (= 12 pieds = 3.6 metres). Je suis alle fourrer mon nez dans le tableau de chiffres correspondant et j'ai eu du mal a tout comprendre, mais on va juste retenir que le sport d'hiver a Marquette c'est le pelletage.
Depite de ne pas trouver de sandwicherie digne de ce nom au bord du lac, je remonte, resigne, dans mon scarabee et je reprends la route. Pour decouvrir qu'a quelques centaines de metres du centre-ville a peu pres charmant de Marquette on trouve sur la US-41 Bus (pour business) une zone commerciale avec Mac Do, Burger King, Subway, etc etc, zone pas charmante du tout mais puisque c'est mon destin... Un ham & cheese please !


article suivant 16/25

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Great Lakes
dimanche 10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 09:00
article precedent 13/25


Me voila enfin au coeur du Michigan sauvage, dans l'Upper Peninsula, souvent abregee en U.P. Au debut on se demande de quoi ils parlent sur les panneaux quand ils affichent "UP" par-ci, "UP" par-la. Mon etape de cette matinee va m'emmener du point 6 au point 7 sur la carte. Le point 7 c'est Marquette, une ville que j'ai choisie (au hasard) pour deux raisons : elle est sur le lac Superieur, et le nom me plait.
Mais ne nous emballons pas, avant cela il y a 160 miles a parcourir, et ca ne va pas etre de l'Interstate. Ca va etre des routes 'normales', plus ou moins petites, enfin on est quand meme aux US... qui plus est dans une region a peu pres plate, donc on peut croiser sans probleme un semi-remorque de 25 metres de long.
Pour commencer je suis la route US-2, en traversant Gros Cap. Mouarh ha ha ha ! Gros Cap. Je sens que je vais adorer les noms de villages aujourd'hui. La route US-2 se trouve le long de la cote sur le lac Michigan, et toutes les cinq minutes je suis tente de m'arreter pour prendre en photo les paysages tellement c'est tranquille. Il y a plein d'aires de repos pour ca, et personne sur les routes. C'est extra.



le lac Michigan



le genre de vehicule encombrant qu'on croise sur ces aires de repos



et puis des qu'on quitte les abords du lac, c'est recouvert de foret



oh ! ne serait-ce point le lac Michigan ?




au hasard d'une deviation, une superbe cabane qui vous attend pour l'ete




photo prise a Epoufette (hi hi hi ho ho ho !)



Apres avoir passe Naubinway, il y a une intersection avec la route 117 qui part plein nord, et que je vais suivre. Je vais donc quitter la cote du lac Michigan, que je ne reverrai pas, sauf a mon decollage de Milwaukee le lendemain.



nous voila dans les forets




et les lignes droites sur des miles et des miles


J'ai pris la photo ci-dessus au carrefour entre l'US-2 et la route 117. La ligne droite devant vous va bien plus loin que l'horizon de la photo, il n'y a pas de virage avant 12 miles (19 km). Je m'aligne bien sur la route, je coince le volant avec une batte de base-ball, et je m'assied sur le siege passager pour profiter du paysage pendant que la Chevrolet avance vaillamment, dans l'ambiance desertique de l'U.P. Et tout ca au plus fort de la saison touristique, debut aout ! En hiver a part de la neige il ne doit rien y avoir...
Peu de temps apres le debut de ma ligne droite je me reveille de ma reverie pour bifurquer a droite, car un nom marrant sur un panneau m'a tape dans l'oeil. Je prends des petits chemins pour atteindre le lac... Millecoquins. Ha ha ha ! Mille sabords, allons voir le lac Millecoquins ! Mon regret : ne pas avoir trouve le panneau d'entree du village de Millecoquins. Ca aurait fait un beau debut de collection apres celui d'Intercourse !


le lac Millecoquins



Puis je retourne sur ma ligne droite.


oh ! Une intersection en vue !




Arrive au carrefour avec la route 28, je tourne de 90 degres pour prendre la direction de l'ouest. La route continue, par grandes sections de ligne droite. Avec encore un beau record : une ligne droite de 23.5 miles (38 km), qui se termine a Shingleton. Shingleton.. shingleton... ha ha ha ! Ah oui ca me revient ! Un shingleton, ch'est une chtructure matshematshique, un enshemble, shi vous voulez, qui ne contient qu'un sheul element. Ho ho ho ! D'accord c'est une blague pour les matheux, mais avouez qu'elle est bonne !!!



en arrivant dans la capitale mondiale des maths



Quelques miles apres Shingleton, j'arrive a Munising, ou j'ai mon premier contact avec le lac Superieur.


le lac Superieur a Munising. A droite c'est le continent, a gauche c'est Grand Island




Je ne m'attarde pas trop et je continue a suivre la route 28, qui aux abords de Munising, dans le comté d'Alger ( :-) ) traverse ensuite Christmas (!!) puis Au Train (mouarh ha ha !). Quand j'apercois une plage potable je me rue hors de la voiture pour prendre des photos.


le lac Superieur, moyennement content, mais pas de tempete



Evidemment j'ai voulu aller voir si l'eau etait froide. Je me suis approche de l'eau, un peu, beaucoup, a la folie.. et splash ! Le lac Superieur, blagueur, m'a envoye une bonne vague dessus. Du coup au lieu de tremper le bout des doigts, j'ai les pieds dans l'eau. Malin ! Verdict : elle est fraiche :-D


voila ce qui arrive quand on s'approche trop pres des vagues



En plus de l'eau frisquounette, un vent soutenu souffle. Sans surprise personne ne se baigne, mais il y a quand meme quelques touristes qui se baladent sur la plage ou qui prennent des photos. C'est tres calme globalement. M'enfin ca n'incite guere au farniente.



ahh.. y a tellement de vent que ah... zut... arrive pas a tenir debout




ah voila, une photo a peu pres droite. Le Lac Superieur, donc




Je reprends la route en continuant a suivre, de plus ou moins pres, le bord de lac. Au fait, non, on n'a pas l'impression d'etre au bord d'un lac, ca ressemble a n'importe quel rivage de mer ou d'ocean. Oh tiens, encore une plage geante.


des vagues, des etres humains, des dunes




ZPP by the Lake Superior



Vers midi Marquette est en vue.


article suivant 15/25

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Great Lakes
dimanche 10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 07:00
article precedent 12/25


Dimanche, sept heures du matin. Ma grasse mat' est terminee, je me catapulte hors du lit et je vais gloutonner un petit-dejeuner dans le hall de l'hotel. A cette heure-la il n'y a que des vieux debout, me voila donc dans la meme categorie que les plus de 65 ans :-( Avant de partir je prends quelques photos depuis l'hotel, qui a une vue superbe sur le lac Huron. Ca sera mes seules photos du lac Huron.



la porte-fenetre de ma chambre, qui donne sur la 'plage'



le lac Huron, plutot paisible



le soleil se leve tranquillement




je suis un tout petit moins content de devoir etre deja debout, mais le seul responsable de cette galere... c'est moi !



la plage de l'hotel. Ca parait acceptable pour prendre le soleil



par contre le rivage est nettement moins appetissant, c'est vaseux




il faut partir maintenant



Bye bye Lake Huron ! Apres avoir extirpe mes chaussures de la gadoue, je quitte l'hotel et en avant. Je vais prendre place derriere le volant de mon scarabee, et je commence par rouler quelques miles pour rejoindre le site d'ou l'on peut observer le pont Mackinac tranquillement. Il y a meme une cahute pour les touristes, avec photos et recits de la construction du pont.



vue sur le lac Michigan, vers l'ouest...



... juste a cote du Mackinac Bridge



ha ha ha !!! Je commence a me reveiller...




allez une derniere photo avant de partir sans me retourner



J'ai une grande etape qui m'attend dans la Michigan Upper Peninsula, allez vite lire ca ;-)


article suivant 14/25

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Great Lakes
samedi 09 août 2008 6 09 /08 /août /2008 18:00
article precedent 11/25

La prochaine etape qui m'attend (du point 5 au point 6 sur la carte), est la plus longue en terme de miles : pres de trois cents (= 480 km), dont heureusement 99% sur l'I-75 : ca devrait bien rouler, selon mon planning. Je vais traverser du sud (depuis Detroit) au nord (objectif : Saint Ignace) toute la 'Lower Peninsula' du Michigan.
L'etat du Michigan est constitue de deux peninsules, la lower (= inferieure) et la upper (= superieure), qui sont separees par le detroit de Mackinac, qui separe lui-meme le lac Michigan, a l'ouest, et le lac Huron, a l'est. Si vous regardez la carte vous pourrez voir que les routes sont organisees de facon relativement reguliere, en quadrillage presque. Toute la region que je traverse est d'une platitude assez exemplaire. C'est tres interessant de le voir indirectement avec le plafond nuageux : les nuages sont tous dans le meme plan a la meme altitude au-dessus du sol, aussi loin qu'on puisse voir. Donc sans voir le sol directement, on imagine qu'il est plat en apercevant les nuages dans le ciel. Vous ne comprenez rien ? Je vous indiquerai par des photos ce que j'essaie d'exprimer.

Le depart de Detroit se fait tambour battant sous des trombes d'eau. A certains moments il pleut tellement fort que la visibilite tombe a quelques metres.




au depart de Detroit, dans les banlieues nord sur la route 1



Entre les travaux sur l'Interstate qui m'obligent a faire des detours, et le mauvais temps qui fait dangereusement chuter ma vitesse moyenne, je suis un peu inquiet pour les 5 heures de conduite qui m'attendent. Mais ca finit par se calmer apres une demi-heure, et en arrivant vers Pontiac (du nom du chef indien) je peux reprendre l'I-75 sur sol sec.


Pontiac Silverdome




ah... ca va mieux




voila mon objectif : Mackinac Bridge, a trois heures de route et 175 miles




ahhh... fichu panneau. Ma belle photo gachee !




Bon alors voila deux photos pour illustrer mon baratin sur la platitude du Michigan et le plafond nuageux uniforme qui en resulte.

l'ennui sur l'I-75 dans le Michigan



Quelques curiosites rencontrees sur cette route, que pour des raisons evidentes de securite je n'ai pas pu prendre en photo. A un moment sur le bord de la route j'apercois une serie de panneaux, portant les messages suivants (de memoire) :
 - he will return to earth one day [il reviendra sur terre un jour]
 - are you ready? [etes-vous pret ?]
 - Jesus is on his way [Jesus est en chemin]

Le racolage religieux atteint dans ce pays des sommets que je n'ai jamais rencontres en France (disons, hors temoins de Jehova).

A un autre moment egalement un panneau sur le bord de la route signale que nous franchissons le 45eme parallele, a equidistance donc entre l'equateur et le pole Nord. Rien d'exceptionnel cependant, j'ai du franchir ce meme 45eme parallele des centaines de fois entre Nice et Grenoble, sans le savoir :-p

J'ai aussi croise une Ford Festiva. Pourquoi je vous en parle ? Parce que je suis toujours tres excite de croiser des petites voitures trois portes au pays des 4*4 geants. Celle-la ressemblait vraiment a une poubelle. J'ai egalement fait l'erreur d'ecouter la radio, et j'ai eu l'honneur d'ecouter des tubes absolument navrants, dont je refuse meme de traduire les paroles (la et la).

Au bout de quelques heures je fais une pause dans une aire d'autoroute sur une colline qui culmine a des centaines de centimetres au-dessus de l'autoroute, ce qui me permet de prendre quelques photos panoramiques.


quelque part dans le Michigan. Notez la solitude quasi-totale des lieux. C'est ca que j'aime dans les road-trips...




ah mais alors lui des que je vais quelque part je le vois en photo !



Je continue ma route. Il faudra songer a manger aussi, je vais devoir faire un arret a une Exit et parler a des etres humains :-)


j'ai la paix




je veux savoir pourquoi ils mettent autant de roues a leurs camions et remorques




mais ou donc a ete prise cette superbe photo ? Cliquez dessus pour le savoir !



Apres un petit sandwich a Subway je continue a suivre l'I-75 vers le nord. Le soir tombe, mon appareil photo ne va bientot plus pouvoir faire des photos potables. La fatigue aussi commence a se faire sentir. Rouler... rouler... encore rouler....



la nuit tombe au nord de la Michigan Lower Peninsula



A 21h30 je finis par etre en vue du Mackinac Bridge, le pont de cinq miles (huit kilometres) qui franchit le detroit de Mackinac pour faire le lien entre les deux peninsules du Michigan. Avant sa construction a la fin des annees 50, il y avait un ferry, et quand le detroit etait pris dans les glaces, la seule 'route' possible entre les deux peninsules de l'etat consistait a faire le detour de plusieurs centaines de miles en contournant le lac Michigan.
Comme toute construction americaine, le Mackinac Bridge dispose d'un certain nombre de caracteristiques qui en font le pont le plus 'truc' ou le plus 'machin', ca commence a me fatiguer, je vous laisse lire ce qu'en dit wikipedia. La traversee du pont est payante, $3 pour les voitures.
A noter que tout ce qui concerne ce coin a une orthographe assez mouvante, qui hesite entre Mackinac et Mackinaw. Pas compris pourquoi.



en traversant le Mackinac Bridge



Je ne m'attarde pas pour admirer le pont dans la nuit, je fonce a mon hotel a Saint Ignace. J'y arrive a 22h20, apres une journee sur les routes de plus de douze heures. La journee de demain sera encore plus longue, armez-vous de patience chers lecteurs !

Soir deux : j'ai roule 562 miles aujourd'hui (900 km) pour un total de 781 miles (1256 km) depuis le debut du road-trip.


article suivant 13/25

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Great Lakes
samedi 09 août 2008 6 09 /08 /août /2008 15:45

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Great Lakes
samedi 09 août 2008 6 09 /08 /août /2008 15:30
article precedent 9/25



Arrivé au plus pres de la frontiere canadienne, j'evite soigneusement de me retrouver en terrain etranger et je vais me garer au pied des gratte-ciel du centre de Detroit. Tres drole : j'ai paye le parcmetre avec ma carte de credit (pour $1). En fait je suis juste a cote de la riviere Detroit, je me dirige vers ses quais.



deux sculptures tout a fait modernes a proximite de la riviere Detroit





Aujourd'hui visiblement il y a un festival de musique, en plein air malgre le mauvais temps. Il y a pas mal de peuple. Surtout des noirs. Les autres, blancs ou asiatiques, ont tous l'air d'etre des touristes, comme moi.


la scene de concert avec les gratte-ciel en fond. Tout ca va prendre la pluie dans pas longtemps :-)



Je me rapproche de la riviere. Il y a une promenade tout a fait charmante, enfin disons qui doit l'etre les jours ou le ciel n'est pas aussi menacant.


la riviere Detroit en direction de Windsor, Ontario, Canada


Sur la photo ci-dessus vous pouvez apercevoir au milieu un ensemble de statues. Il s'agit d'un memorial pour l"Underground Railroad". C'est le nom donne a l'organisation clandestine qui au dix-neuvieme siecle etait utilisee par les esclaves noirs pour fuir (le sud) vers les etats 'libres' (= ou l'esclavage etait aboli) ou le Canada. Ne vous inquietez pas, je ne sors pas tout ca de ma culture immense et legendaire, mais de la culture immense et legendaire de mon pote wikipedia.



bon c'est Detroit ici ou Mississippi ?




la-bas, a l'est, le lac Sainte-Claire




vers l'ouest. Le pont vers le Canada




fais pas cette tete ! C'est pas grave ces nuages noirs !



Au bout d'un moment les nuages n'en peuvent plus d'attendre et une pluie lourde commence a nous tomber sur la tete. Je cours en direction du gratte-ciel le plus proche de moi, qui s'avere etre le siege de General Motors, et un mall (apres tout, on est aux US...).


l'entree du complexe General Motors a Detroit



Au fait, je vous ai dit que Detroit, en francais prononcé dé-trou-ah, se prononce en americain di-troille-te ? C'est tres drole. C'est comme la capitale de l'Idaho, Boise. Je prends toujours un malin plaisir a la prononcer bou-aze, pour que les gens me reprennent et me disent "ahhhh tu veux parler de boille-zi ?". Hi hi hi.
Dans les entrailles des tours General Motors, on trouve des magasins, un CVS, et une exposition de vieilles voitures. Contre toute attente je ne m'y attarde pas. Je marche a grands pas m'acheter une bouteille d'eau a CVS et je guette le ciel d'un oeil anxieux pour voir si la pluie continue, a travers l'immense toit vitré.


un vieux tacot



en regardant le ciel... ca pleut, ca pleut, ca pleut...



Et puis les meilleures choses ont une fin et l'averse s'arrete. Je reprends mon enquete photographique pour capturer dans ma boite a images des curiosites plus ou moins valables.


un boui-boui en briquettes a Detroit




on dirait le Flatiron building de New York




une pub pour une compagnie qui gere des retraites, peinte carrement sur une facade d'immeuble

"Je m'appelle Anne Zuelke, j'ai 57 ans. J'habite ici en location depuis 18 ans. Ces huit dernieres annees je paie les etudes medicales de deux enfants. Mon pronostic [medical] pour ma retraite ? Ca pourrait etre mieux".



Par curiosite j'ai pris en photo une flaque dans un caniveau apres l'orage. C'est pas limpide limpide...


beurk



de la bonne briquette qui a resiste au beton des gratte-ciel




dans le quartier mozarabe de Detroit (oui, je blague...)


Bon et puis ma foi ca suffit. Pour le quart d'heure historique, sachez que Detroit a ete fonde par le francais Antoine de la Mothe Cadillac (le meme fou-fou a l'origine du nom du Mont Cadillac, a Acadia), et le nom Detroit vient bien du mot francais 'detroit' (entre le lac Sainte-Claire et le lac Erie). Et Detroit a ete assiege en 1763 par un chef indien, Pontiac. Que des histoires de bagnole decidement...


Avant de partir, un dernier detail cocasse. Sur le trottoir du grand boulevard qui suit la riviere Detroit, on trouve cette statue.


un memorial du genocide armenien, austere, grave, serieux


Et juste en face, de l'autre cote du boulevard, on trouve cette statue:


alors, provocation ?



Je vous laisse reflechir, et je remonte dans ma voiture, pret a traverser la "Lower Peninsula of Michigan".


article suivant 11/25

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Great Lakes
samedi 09 août 2008 6 09 /08 /août /2008 14:00
article precedent 8/25


Au depart d'Ann Arbor le temps se fait de plus en plus menacant. Mon trajet pour Detroit se fait cependant dans des conditions climatologiques tres acceptables, avec juste quelques averses. C'est un trajet d'une quarantaine de miles (point 4 au point 5 sur la carte), avec de nombreux ralentissements et detours pour cause de travaux sur les Interstate. Le reseau autoroutier americain est d'une qualite perfectible...



j'avais presque espoir de voir une tornade et de pouvoir la filmer ! Espoirs decus...




Ah... j'en revais depuis des semaines. Aller a Detroit, en voiture, traverser toute les banlieues pour arriver dans le centre-ville, etre a deux doigts de me retrouver au Canada, et voir l'ancienne capitale (ou encore aujourd'hui ?) automobile de la planete Terre. On m'en avait dit tellement de mal de Detroit... ca craint... c'est la ruine... y a des coins ou il faut pas trainer...
Et bien ma deception a ete grande de ne pas traverser des grandes friches industrielles rouillees comme a Chicago ! Bon evidemment je n'ai fait que suivre l'Interstate, je ne suis pas alle dans les coins les plus crappy, et puis ca n'a pas l'air specialement rose non plus.


dans la banlieue de Detroit



Quelque chose que je ne savais pas, c'est que Detroit est une ville noire. Je me suis fait la remarque quand j'ai constate sur l'autoroute que tous les conducteurs autour de moi etaient noirs, et ca s'est confirme en centre-ville. Curieux, je suis alle voir ce que Wikipedia a a dire a ce sujet, et il m'a confirme que 81.6% de la population de Detroit est 'Black American'. Voila donc ce que ca fait d'etre dans la 'minorite' locale. J'avais l'impression de deranger...

L'autre particularite de Detroit c'est d'etre au nord de sa frontiere avec le Canada. Comment ca, qui vous a dit que le Canada etait au nord des Etats-Unis ? :-) La ville jumelle canadienne de Detroit, de l'autre cote de la riviere Detroit (la riviere qui separe le lac Erie du lac Sainte-Claire, lacs que je n'ai malheureusement pas vus), s'appelle Windsor. J'ai fait bien attention de ne pas y mettre les pieds.



deux routes possibles pour rejoindre le Canada : un tunnel ou un pont



Allons explorer Detroit downtown.


article suivant 10/25

Partager cet article

Repost0
Publié par ZPP - dans road trip Great Lakes