Recherche

Anciens Articles

mercredi 02 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 19:00

article precedent 6/9

 

Nous sommes au sommet de la pyramide de Coba. Les deux touristes que j'ai "photobombées" (voir article precedent) ne semblent pas m'en avoir tenu rigueur. Ouf ! Il y a de toute facon tellement de monde sur de cette pyramide qu'il est impossible de prendre une photo sans un, deux, ou dix inconnus dessus. Je mitraille encore un peu avant de redescendre.

le temple au sommet de la pyramide. Une grille empeche de rentrer dedans

le temple au sommet de la pyramide. Une grille empeche de rentrer dedans

je ne sais meme plus comment j'ai fait pour prendre la photo precedente sans personne dessus

je ne sais meme plus comment j'ai fait pour prendre la photo precedente sans personne dessus

le flot incessant de visiteurs, ici juste sous la plateforme du temple

le flot incessant de visiteurs, ici juste sous la plateforme du temple

la foret autour de Coba
la foret autour de Coba
la foret autour de Coba

la foret autour de Coba

Nous entamons le retour vers le plancher des vaches apres avoir respiré l'air des dieux Maya. C2 descend sur les fesses, une main sur la corde installée au milieu des marches.

technique de descente

technique de descente

ca a l'air pentu...

ca a l'air pentu...

c'est pentu !

c'est pentu !

Notre guide nous attendait en bas de la pyramide. Nous continuons la visite.

un "palace" non loin de la pyramide. On apercoit les habituelles pieces etroites des palaces Maya

un "palace" non loin de la pyramide. On apercoit les habituelles pieces etroites des palaces Maya

une stele avec des inscriptions

une stele avec des inscriptions

Il est difficile de voir ce qui est gravé sur cette stele, surtout sur cette photo, mais les explications du guide sont interessantes. Comme l'ecriture Maya est presque entierement dechiffree, les archeologues ont pu determiner qu'il s'agissait d'une stele decrivant un evenement lié a un personnage historique dont on ne connait que le titre : "roi des rois". Lors de sa decouverte la stele etait brisée, et le nom du "roi des rois" avait ete deliberement "effacé". La theorie est que ce personnage a du perdre une guerre, et en plus d'etre sans doute humilié et tué, son nom fut effacé pour qu'il disparaisse de l'histoire. Bonne chance pour tenter la meme manoeuvre dans l'ere Internet : tout est dans le cache de Google !

Les archeologues pensent que Coba est devenue une puissance locale en etant strategiquement située a un carrefour de routes, passage obligé pour le commerce entre des etats-cités au sud et celles au nord du Yucatan, comme Chichen Itza. Des tours de garde surveillaient les routes en pierre construites depuis Coba, routes permettant une circulation aisée - tout est relatif - des marchandises, uniquement a dos d'homme. Il est egalement possible que cette situation ait paradoxalement contribué a la chute de Coba, lorsqu'une autre cite-etat en a eu marre de s'acquitter des droits de peage et est venue resoudre le probleme avec une petite guerre.

une tour de garde

une tour de garde

Ceci clot nos aventures archeologiques de la journee. Nous retournons au parking en velo, en tricycle-taxi, en courant !

Pour dejeuner nous allons dans un restaurant sur la plage a Tulum, une ville a une cinquantaine de kilometres au sud-est de Coba. Il y a egalement un site archeologique a Tulum, juste a cote de l'ocean. D'apres wikipedia c'est le site le plus populaire du Yucatan apres Chichen Itza.

sur la route entre Coba et Tulum
sur la route entre Coba et Tulum

sur la route entre Coba et Tulum

la plage !
la plage !

la plage !

Pendant le dejeuner nous sympathisons avec les deux touristes sud-africaines que j'ai importunées en haut de la pyramide de Coba. Ouf : elles acceptent de me donner la fameuse photo du sacrifice et de la publier sur mon blog :-) Comme elles savent parler le zoulou elles me confirment ce que j'avais lu quelque part (wikipedia ?) : certains phonemes de cette langue sont des clics, des claquements de langue. Je trouve ca fascinant. Non ca n'a rien a voir avec les Mayas.

Apres dejeuner nous allons nous rafraichir dans une "riviere souterraine". En maillots de bain, équipés de chaussons en plastique et de gilets de sauvetage nous allons patauger dans des grottes. Pourquoi pas. Voici une vue panoramique de la derniere grotte du periple.

dans l'eau

dans l'eau

une bonne douche Maya

une bonne douche Maya

Nous rentrons au Club Med. Allons vite nous reposer car demain nous avons encore une visite prévue !

 

article suivant 8/9

Partager cet article

Repost 0

commentaires