Recherche

Anciens Articles

vendredi 21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 20:00

En preparation d'un formidable voyage dans les semaines qui viennent, je me suis retrouve dans l'obligation de faire une demande de visa pour aller en Chine. De plus, en raison (probablement...) des liens diplomatiques 'particuliers' entre la Chine et la France, j'ai du me rendre en personne au consulat de Chine a New York pour faire ma demande. C'est-a-dire que si j'avais ete allemand, espagnol, ou meme americain, j'aurais pu demander a une agence de voyage de faire la demarche pour moi. Mais non, je suis francais, un aller-retour a New York s'impose. Grrrr.

Apres avoir lu sur Internet des recits tous plus effrayants les uns que les autres sur cette procedure, j'ai passe deux semaines en novembre a me stresser (beaucoup de stress, beaucoup) et a imprimer frenetiquement des dizaines de documents pour preparer un dossier beton. On ne sait jamais. Comme disent les ricains, there's nothing like being over-prepared.

Mon voyage lointain aura une petite particularite : j'arriverai et je repartirai de Hong-Kong. La ou ca se complique c'est que Hong-Kong, ou plus precisement Hong Kong Special Administrative Region of the People's Republic of China, bien qu'ayant reintegre la Chine en 1997, a conserve une grande autonomie et en particulier possede ses propres lois d'immigration. Par consequent en tant que francais je n'ai pas besoin de visa pour aller faire du tourisme a Hong-Kong (moins de 90 jours), mais j'en aurai besoin quand je traverserai la frontiere (terrestre) avec la "Chine continentale".

Apres d'intenses preparatifs, j'ai pris le bus pour New York dimanche apres-midi pour me presenter a la premiere heure lundi matin au consulat. Voici mes observations sur ma visite du consulat de Chine a New York. Les guichets ouvrent a neuf heures, mais la salle d'attente ouvre plus tot que ca ! Je ne le savais pas, et quand je suis arrive a neuf heures moins dix j'etais tout content de ne voir personne attendre dehors. Quand j'ai constate que la salle d'attente etait deja a moitie pleine et que mon numero etait le 118, j'ai dechanté. Pas pour longtemps : le compteur d'appel de numeros a demarré a 100, les guichets ont ouvert a neuf heures pile, et il y en avait cinq pour mon type de requete. J'ai attendu a peine dix minutes, j'ai passe cinq minutes au guichet, et je suis sorti du consulat a neuf heures et quart. Une affaire rondement menee, suivie de quelques heures a tuer avant de reprendre le bus pour Boston a midi.

Pour reference, voici les documents que m'a reclamés la preposee :

  • mon passeport
  • une photocopie de la page du passeport avec mes informations et photo
  • le formulaire chinois de demande de visa, integralement rempli en precisant N/A dans toutes les cases non applicables (il parait que c'est tres important)
  • une photo d'identite tres recente (je l'avais faite deux jours plus tot) agrafee au formulaire
  • une photocopie des documents justifiant mon statut aux Etats-Unis (visa de travail, green card etc)
  • une copie de mon billet d'avion pour arriver et repartir de la "Chine continentale". Comme mon parcours n'est pas simple, je n'ai pas reservé de vol pour partir de la "Chine continentale". Je prendrai le train de Canton a Hong-Kong. Donc la preposee m'a reclamé une copie de mes billets pour arriver et partir de Hong-Kong (depuis les US). Pas de probleme
  • une copie de mes reservations d'hotel en Chine (mais pas a Hong-Kong) pour les dates indiquees sur mon formulaire de demande de visa

Ah, et pourquoi j'ai du y aller en personne ? Pour laisser mes empreintes digitales !

Signe de ma panique bureaucratique, voici la longue liste des documents supplementaires que j'avais egalement preparés (en double exemplaire, evidemment). J'espere que ca vous fera autant rire que ca ne m'a pas fait rire de les rassembler . Ca en fait du papier... desolé pour mes amis ecologistes.

  • justificatif de nationalite : copie de ma carte d'identite francaise
  • justificatif de domicile : mes trois derniers releves d'impots locaux de la ville de Waltham
  • photocopie de mon permis de conduire du Massachusetts
  • justificatifs de ressources : copie de mes trois derniers releves bancaires
  • justificatif d'emploi : une lettre de mon employeur, precisant que je vais en Chine pour du tourisme (et non pour raisons professionnelles), plus copie de mes trois dernieres feuilles de paie
  • copie de mes reservations de vols, y compris ceux integralement aux US entre Boston et Seattle d'ou je prendrai mon vol pour Hong-Kong
  • copie de toutes mes reservations d'hotel, y compris a Hong-Kong (a l'aller et au retour) et a Seattle ou je m'arreterai quelques jours
  • copie de l'itineraire preparé par une agence de voyage pour une des villes que je visiterai en Chine
  • impression des horaires de train entre Canton et Hong-Kong pour illustrer mon intention de prendre le train pour quitter la Chine continentale

Finalement la seule chose que je n'avais pas etait une "lettre d'invitation", mais c'est un document a preparer plutot pour les voyages dont le but est de rendre visite a des gens qui sont deja en Chine. Dans mon cas personne en Chine ne va m'heberger, j'ai reserve des hotels.

J'ai quitté le consulat avec un "pick-up form", un reçu pour aller retirer mon passeport (on l'espere avec le visa) trois jours plus tard. De retour a Boston j'ai donné ce pick-up form a une agence de voyage qui est allee le recuperer pour moi, ce qui m'a evité un deuxieme trajet-eclair pour la Grande Pomme. Et une semaine plus tard j'ai mon fameux visa. Chine, Hong-Kong, j'arrive !

 

VisaChine

Partager cet article

Repost 0
Publié par ZPP - dans blogston
commenter cet article

commentaires