Recherche

Anciens Articles

lundi 19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 19:00

article precedent 3/4

 

Nous allons tacher de faire moins de voiture aujourd'hui en restant a Toronto. Toronto est une grande ville, par ou commencer sa visite ? Ah, je sais, en prenant une photo des deux petits immeubles coincés sous les gratte-ciel derriere l'arriere-cour de notre hotel.

claustrophobes s'abstenir

claustrophobes s'abstenir

Nous prenons tout de meme la voiture pour rouler jusqu'a Scarborough Bluffs Park. En chemin nous constatons que Toronto a un service de tramways, apparemment réservé aux passagers temeraires et trompe-la-mort. En effet les rails du tram se situent au milieu de la rue, entre les voies de circulation, et les arrets ne sont pas forcement protégés. De temps en temps un tram s'arrete, les portes s'ouvrent, et ses passagers montent et descendent sous les moustaches des voitures et autres camions qui roulent dans la meme rue. Bien sur la loi impose de s'arreter quand des passagers sont sur la route mais euh bon... on fait plus sûr, c'est sûr !

tram en circulation

tram en circulation

Bluff veut dire falaise en anglais et celles de Scarborough Bluffs Park sont tres escarpées. Elles me rappellent les Badlands du South Dakota a echelle reduite. Pour acceder au sentier qui suit les falaises au-dessus du lac Ontario nous traversons un petit parc absolument degoutant constellé de crottes de chien. Nous y croisons soit des gens louches, soit des promeneurs de chiens en liberté qui crottent partout (oh, et un pic a l'oeuvre sur un tronc). Pourtant le Toronto Municipal Code, Chapter 608 article VI, paragraphe 34, alineas A & C, demande aux proprietaires de chiens de les garder en laisse, de ramasser leurs odorantes contributions, et de les mettre a la poubelle. Scarborough Bluffs Park est une zone de non-droit, c'est effrayant. Meme Maman s'y met : alors que c'est interdit par des panneaux tres clairs, elle franchit la barriere pour s'approcher du rebord de la falaise et avoir une meilleure vue.

les falaises et le lac Ontario au Scarborough Bluffs Park
les falaises et le lac Ontario au Scarborough Bluffs Park

les falaises et le lac Ontario au Scarborough Bluffs Park

Nous nous baladons une petite heure dans le parc. Il fait beau et la vue est magnifique. Il fait suffisamment clair pour voir ce que nous soupconnons etre les tours de Niagara Falls, a plus de 60 kilometres a vol d'oiseau de l'autre cote du lac !

le lac Ontario en regardant vers l'est

le lac Ontario en regardant vers l'est

Apres cette sympathique balade au calme, loin de la cohue du centre-ville de Toronto, nous reprenons la voiture pour descendre au bord du lac a Bluffer's Park Beach, a côté d'une imposante marina. Il y a la une belle grande plage de sable, qui doit etre tres courue en ete je suppose. Pour l'instant il fait un poil frisquet et il n'y a que quelques touristes et d'inevitables gens en train de balader leurs chiens. Ca doit etre le sport national.

sous le sable, les crottes de chien
sous le sable, les crottes de chien
sous le sable, les crottes de chien

sous le sable, les crottes de chien

les falaises dominent la plage

les falaises dominent la plage

Les torontois ont donc un joli bord de lac. Je n'aurais pas boudé une ou deux usines en ruine ou des quais désaffectés comme a Montreal, mais je pense que des parcs et des plages sont plus populaires et plus appreciés. Apres ces charmants paysages nous allons nous interesser a une decouverte plus urbaine de Toronto. Nous retournons dans le centre-ville - en faisant attention aux passagers qui debarquent des tramways.

une derniere photo sur le parking de la plage avant de partir

une derniere photo sur le parking de la plage avant de partir

Ha ha ha ! Quelle drole de petite voiture ! Ca ne vous fait pas rire ? Mais si, mais si... et tout comme moi vous allez lire l'article correspondant sur wikipedia.

Une fois au coeur de Toronto nous partons a pied a la recherche d'un endroit ou manger en nous dirigeant vers le lac. Apres avoir erré dans le financial district et envié tous ces hommes et femmes d'affaire en cravates et tailleurs impeccables avec leurs petites boites de lunch a la main, nous tentons notre chance au Marché. Bonne pioche ! Le concept du Marché est le suivant : ils ont plein de stands (salades, viandes, pates, sushis, desserts, fruits, etc) ou l'on se fait servir le plat de son choix en enregistrant la transaction sur une carte magnetique fournie a l'entree. On peut manger tranquillement sur les tables en libre acces, aller se resservir, etc. Et en partant on passe par la caisse ou l'on paie ce qui a ete chargé sur la carte magnetique. C'est un poil cher mais il y a du choix et c'est plutot bon. Oh, et il y a le wifi ce qui permet a Maman de jouer avec son iPod touch. Ou a moi de jouer avec mon iPhone ? Beuh...

Les gratte-ciel du financial district sont bien gentils mais que pourrions-nous voir d'autre ? Nous repartons a pied vers le nord. Nous voila devant le Toronto City Hall, un ovni dominé par deux tours en croissants.

Toronto City Hall

Toronto City Hall

Maman a entendu le plus grand bien de la porte/arche a l'une des entrees de Chinatown, et comme d'apres notre carte Chinatown n'est pas tres loin a l'ouest du City Hall, autour de Spadina Avenue, nous decidons d'aller voir en personne. Nous marchons, marchons, et a n'en point douter sommes bien au milieu de Chinatown.

Spadina Avenue, dans Toronto Chinatown. Ces deux poteaux et leurs decorations forment le caractere chinois 'porte' (source : C2 :-) )

Spadina Avenue, dans Toronto Chinatown. Ces deux poteaux et leurs decorations forment le caractere chinois 'porte' (source : C2 :-) )

Mais ou se trouve cette arche ? Cela fait une heure que nous marchons et nous ne l'avons toujours pas apercue, meme de loin. Je finis par degainer mon iPhone pour demander a Google... explication : il y a deux Chinatowns a Toronto ! Nous sommes dans le 'old Chinatown', et l'arche se trouve au Chinatown dissident, ou East Chinatown. Le plus bete c'est que nous avons traversé ce quartier en voiture ce matin pour aller voir les falaises. Tant pis alors.

Nous continuons notre marche pour nous diriger vers le ROM, Royal Ontario Museum, en traversant le Queen's Park. Au milieu de ce parc trone le Ontario Legislative Building, construit a la fin du dix-neuvieme siecle dans un style qui ne nous emeut guere. A proximité du batiment se trouve le Ontario Veterans' Memorial, un assemblage de photos montrant l'armee canadienne en action un peu partout dans le monde depuis 1860. Il y a une photo de la premiere guerre mondiale ce qui a le don de me faire plonger dans de sombres pensees.

Ontario Legislative Building

Ontario Legislative Building

Un groupe de petits ecoliers en train de jouer dans le parc egaie un coin du parc. En passant devant le bronze d'Edward VII (roi britannique de 1901 a 1910) Maman me fait part d'une theorie sur les statues equestres. Le nombre de pattes en l'air du cheval est censé indiquer comment est mort l'illustre heros qui cavale sur son dos :

  • 2 pattes en l'air -> mort au combat
  • 1 patte en l'air -> mort des suites d'une blessure recue au combat
  • aucune patte en l'air -> mort d'autre cause

Mon ami Internet fait circuler la rumeur que c'est une legende urbaine, et le nombre de pages ou l'hypothese est débattue est superieur, selon mes propres estimations, au nombre de statues equestres sur cette planete. En ce qui concerne Edward VII, malgre la patte en l'air de son cheval torontois, il n'est mort au combat ni de pres ni de loin mais semble avoir ete terrassé par le tabac. Entre ca et les integristes qui prechent que l'on designe les membres équins par les noms bras et jambes plutot que le vulgaire pattes, nous avons ouvert une veritable boite de Pandore que je me hate de clore avec ce paragraphe.

Le ROM fermant dans a peine une heure lorsque nous y arrivons, nous renonçons a nous lancer dans sa visite. Une aimable dame a l'accueil nous renseigne en francais et Maman se laisse tenter pour une visite demain matin. L'exposition temporaire du musee porte sur Pompéi. Interessant...

Nous repartons a pied vers notre hotel et repassons par le Queen's Park. Une paire de petits gants roses abandonnés git dans la zone ou les enfants couraient en rond tout a l'heure, et je souris en revassant a la discussion subsequente a cette perte : "tu as fait quoi de tes gants ?" "mais je sais pas euuuhhhh !".

Apres cette longue journee de marche et charmés par notre repas de l'avant-veille nous retournons diner chez Frascati. L'ambiance y est nettement plus calme un lundi soir qu'un samedi soir veille de marathon !

Le lendemain mardi matin Maman va visiter le ROM pendant que je charge la voiture, libere nos chambres d'hotel (en ralant un peu pour le chauffage defectueux...), et joue frenetiquement a Hay Day. Nous nous retrouvons au musee pour aller dejeuner dans sa sympathique cafeteria. Apres manger nous allons faire un tour au Coronation Park, au bord du lac. La meteo s'est amochée. Il fait gris et lorsqu'il commence a pleuvoir nous battons en retraite dans la voiture. L'heure du depart a sonné... J'emmene Maman a l'aeroport ou elle attrape un vol pour Paris, et j'entame les 540 miles (870 km) de la route du retour. Ayant renoncé a rentrer d'une traite je m'arrete pour la nuit dans la formidable bourgade de Victor, New York, et j'arrive a la maison mercredi dans l'apres-midi apres m'etre tapé la quasi-integralité de Mass Pike.

Mon seul road-trip de 2015 est terminé et la moisson de miles fut bonne : 1511 miles (2431 kilometres) en sept jours. Et apres celui au Quebec, encore un chouette voyage au Canada avec Maman. Ou irons-nous la prochaine fois ? Allons-nous progresser d'un etat canadien vers l'ouest tous les deux ans ? A nous le Manitoba (qui ne repond plus) ? Le Saskatchewan ? Nous verrons !

 

reprendre au debut, article 1/4

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Basole 01/12/2015 03:52

Pas évident à faire : j'ai trouvé une faute dans un article de ZPP ;)
En français, aussi étrange que ça puisse être, on ne dit pas "LE" Saskatchewan, mais "LA" Saskatchewan...
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saskatchewan

Clovis 24/11/2015 00:05

Je n'ose pas imaginer l'odeur du bronze d'Edward VII, apres toutes ces annees !!

C2 23/11/2015 14:22

Haha: trop drole! Sur ta photo de Spadina Avenue, les deux poteaux (avec l'espece de tissue enroulee autour) forment le caractere chinois traditionnel 門