Recherche

Anciens Articles

vendredi 16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 19:00

Hier matin jeudi, Maman et moi nous sommes mis en route pour un petit road-trip au Canada. Ahhhhh... un road-trip... les pauses entre mes road-trips sont de plus en plus longues, cela faisait plus d'un an que je ne m'etais pas lancé sur les routes, depuis le retour du Montana-Wyoming etc, en juin 2014. Je savoure, je savoure !

Nous sommes partis de Waltham, a deux au large dans mon panzer noir, et notre matinee du jeudi fut occupée a rouler vers l'ouest a travers la campagne du Massachusetts. Notre objectif de la journee etait d'arriver a Lake Placid, au nord de l'etat de New York, et je voulais prendre le moins d'autoroute/interstate possible.

Nous avons commencé par aller attraper la route 2 a Concord, non loin de Walden Pond, puis Maman m'a copiloté, armée de ma carte de la Nouvelle-Angleterre - carte peu utile une fois dans l'etat de New York. Pour rappel, la Nouvelle-Angleterre est le nom donné a la region formée par les six etats du Maine, New Hampshire, Vermont, Massachusetts, Rhode Island, et Connecticut. La Nouvelle-Angleterre est coincée au nord-est des Etats-Unis, bordée au nord par le Canada, a l'est et au sud par l'ocean Atlantique, et a l'ouest par l'etat de New York.

Je disais donc, nous avons rejoint la route 2 que nous avons suivie vers l'ouest jusque vers Orange, ou nous avons bifurqué sur la route 78 vers le nord. Cela nous a fait passer dans le New Hampshire ou nous avons continué sur la route 119 jusqu'a Brattleboro, une bourgade fort embouteillée sur la Connecticut River, qui forme la frontiere entre New Hampshire et Vermont. Apres avoir traversé le New Hampshire d'est en ouest sur la route 7, nous avons atteint Troy ou nous avons dejeuné dans un 'diner' tout a fait typique, le Country View Diner.

Malgre l'attrait de ces charmantes petites routes, sous un magnifique ciel bleu et baignées des couleurs d'automne aux mille nuances, Maman proposa que nous accelerions un peu pour rouler vers le nord apres dejeuner, et nous avons emprunté une section de l'interstate I-87. J'ai accepté mais uniquement jusqu'a Lake George, ou nous nous sommes a moitie perdus pour continuer vers le nord sur des routes plus petites.

Finalement, un peu apres dix-sept heures et avant que le soleil ne soit couché, nous sommes arrivés a Lake Placid. Lake Placid est un petit village de montagne (a l'americaine) ou les jeux olympiques (j'ai longtemps cru quand j'etais petit qu'on disait jozolypmiques sans comprendre qu'il y avait deux mots) d'hiver furent organisés a deux reprises, en 1932 et 1980, et je le trouve sympathique. Mon opinion est sans doute un peu biaisée car nous sommes sur place pendant la periode creuse, apres la saison d'ete et avant l'hysterie de la saison d'hiver. Le village est a moitie desert, ce qui me convient tout a fait car j'aime la quietude.

welcome to Lake Placid

welcome to Lake Placid

Apres les 298 miles de la veille, notre journee du vendredi est consacrée a la visite de Lake Placid et de ses environs, avec un accent sur son histoire olympique. Nous commencons notre exploration par une marche d'une petite heure autour du Mirror Lake. Lake Placid (le village) est bordé au nord par Lake Placid (le lac), et englobe presque entierement Mirror Lake (un petit lac). Le temps est couvert et nous ne croisons quasiment personne, pieton ou voiture. Il y a une maison au bord du lac en vente pour $10 millions (ha ha ha !).

vue sur Lake Placid depuis la rive est de Mirror Lake

vue sur Lake Placid depuis la rive est de Mirror Lake

Une fabuleuse attraction se trouve a la pointe sud du lac : Lake Placid Toboggan Chute. En l'absence d'explications nous nous sentons comme deux poules devant un couteau, dans le doute devant cette superstructure a l'aspect plus ou moins abandonné.

Lake Placid Toboggan Chute
Lake Placid Toboggan Chute
Lake Placid Toboggan Chute
Lake Placid Toboggan Chute

Lake Placid Toboggan Chute

Apres une inspection meticuleuse de cette installation a la solidite douteuse, nous en venons a la conclusion qu'il s'agit d'une rampe de (é)lancement utilisée en hiver pour propulser des luges en bois sur la surface gelée du Mirror Lake. Les americains savent s'amuser ! Mon iPhone vient confirmer ces suppositions en nous indiquant qu'il s'agit d'un ancien tremplin de saut a ski reconverti, et que les luges peuvent parcourir avec leur elan jusqu'a 1000 pieds (300 metres) sur le lac gelé. Epatant !

les luges se reposent avant l'hiver

les luges se reposent avant l'hiver

l'aire de lancement du Lake Placid Toboggan Chute sur Mirror Lake

l'aire de lancement du Lake Placid Toboggan Chute sur Mirror Lake

Nous allons ensuite visiter le Lake Placid Olympic Museum, dans l'enceinte massive des deux (trois ?) patinoires couvertes de Lake Placid. C'est sur la patinoire olympique des jeux de 1980 que les USA battirent l'URSS - sur fond de guerre froide - en phase finale de la competition de hockey dans un match surnommé "Miracle on Ice", ce dont les ricains ne se sont apparemment toujours pas remis 35 ans plus tard. Deuxieme lecon de cet article : les americains ont le sens du grandiloquent. Troisieme lecon de cet article : les americains ne donnent pas le meme sens au mot musée que nous autres franchouillards !

Pour $7 par personne nous avons acces a l'unique salle du musee, ou sont exposées religieusement des reliques (americaines) des jeux de 1932 et 1980 accompagnées de commentaires proselytiques. Dans un coin une tele diffuse en boucle le match USA-URSS de 1980. Un panonceau parle de l'annee 2010 au futur (!!). Nous restons sur notre faim sur le contexte historique et culturel entourant ces jeux, et Maman met en doute l'exactitude de certaines affirmations des petits ecriteaux de l'exposition. C'est le choc des cultures : des francais dans un musee americain .

Nous y apprenons tout de meme que Lake Placid devint dans l'hiver de 1904 a 1905 la premiere (evidemment...) station de sport d'hiver "in America". C'est ambigu : aux US ? En Amerique du Nord ? Aux Ameriques ? Des 1920 elle etait connue dans le monde entier, ce qui favorisa sa selection pour accueillir les 3emes jozolympiques d'hiver en 1932.

affiche des JO de 1932

affiche des JO de 1932

casque et gants d'un bobsleigheur americain de 1932

casque et gants d'un bobsleigheur americain de 1932

photo de la ceremonie de cloture de 1932 : il y avait trois pelés et quatre tondus, ce qui ne se remarque pas sous les chapeaux

photo de la ceremonie de cloture de 1932 : il y avait trois pelés et quatre tondus, ce qui ne se remarque pas sous les chapeaux

ha ha ha !

ha ha ha !

Je ris devant la mascotte des jeux olympiques de Grenoble de 1968, Schuss.

Apres dejeuner nous allons visiter le Olympic Jumping Complex ou se trouvent les tremplins de saut "en longueur" et les tremplins de saut acrobatique. Comment font les sportifs pour s'entrainer en l'absence de neige ? Pour les sauts en longeur, les tremplins et pistes d'atterrissage sont tapissés d'un materiau qui permet de glisser "comme sur la neige". Pour le saut acrobatique, les skieurs atterrissent... dans une piscine !

Les tremplins de saut sont caracterisés par la distance de reference (le "point K") que les sauteurs peuvent parcourir avant de toucher le sol, mesurée depuis l'extremite basse du tremplin d'ou ils decollent. Le site de Lake Placid a quatre tremplins, de gauche a droite sur la photo ci-dessous : K-90, K-120, K-20, K-48.

les tremplins du Lake Placid Olympic Jumping Complex

les tremplins du Lake Placid Olympic Jumping Complex

La tour du tremplin de 120 metres est accessible au public, et nous embarquons dans son ascenseur pour nous elever de 75 metres et admirer le site de haut.

Whiteface Mountain se cache dans les nuages
Whiteface Mountain se cache dans les nuages

Whiteface Mountain se cache dans les nuages

C'est sur la montagne Whiteface que se trouve la station de ski de Lake Placid, en fait sur la commune voisine de Wilmington, ou eurent lieu les epreuves de ski alpin en 1932 et 1980.

la tour du tremplin de 90 metres

la tour du tremplin de 90 metres

juste avant de m'elancer

juste avant de m'elancer

Apres un saut completement incroyable j'accede a la plus haute marche du podium. La foule en delire m'acclame.

bravo ! Bravo ! Vive le Frenchie !

bravo ! Bravo ! Vive le Frenchie !

Cette histoire de saut acrobatique et de piscine attise ma curiosite. Par chance des sauteurs sont en cours d'entrainement. Nous prenons le telesiege pour redescendre la colline et allons admirer quelques sauts. A mon grand regret le sauteur n'utilise pas le plus gros tremplin (la fleche orange indique d'ou il saute) mais ca ne l'empeche pas de tournoyer dans tous les sens en l'air avec de SPLASH ! dans la piscine.

un sauteur acrobatique a l'oeuvre

un sauteur acrobatique a l'oeuvre

J'ai meme une petite video, ce qui vous permettra a vous aussi de profiter de l'ambiance musicale. C'est la folie !

Apres cette chouette visite nous prenons la voiture pour parcourir la dizaine de miles jusqu'a la station de ski de Whiteface. Il ne s'y passe pas grand chose aujourd'hui.

au pied de la station. Le sommet a toujours la tete dans les nuages

au pied de la station. Le sommet a toujours la tete dans les nuages

Maman propose que nous fassions une boucle en voiture au lieu de rentrer directement a Lake Placid. C'est une tres bonne idee : nous passons a cote de l'atelier du Pere Noel a North Pole sur la route 481, admirons une maison decagonale perdue dans la foret, longeons un lac et deux rivieres, avant d'arriver a Bloomingdale, Saranac Lake, et enfin Lake Placid.

welcome to North Pole, NY

welcome to North Pole, NY

de retour a Lake Placid nous pouvons enfin apercevoir Whiteface Mountain !

de retour a Lake Placid nous pouvons enfin apercevoir Whiteface Mountain !

Pour terminer notre plaisante journee nous allons manger dans un restaurant placide dans la rue principale (et placide) de Lake Placid. A demain !

 

article suivant 2/4

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Clovis 24/11/2015 01:46

Belle placitude, le commentaire de ma chere et tendre !
Sinon je retiens le toboggan a luge en idee de weekend pour cet hiver - ca merite un entrainement prealable de bobsleigh en Jamaique.

Marie 09/11/2015 03:11

Tres jolies photos !
La hauteur de tremplin est impressionante. C'est pour ca que je n'ai pas pu devenir une championne de sauts a ski, c'est trop haut pour moi.